Previous month:
janvier 2015
Next month:
mars 2015

février 2015

Puteaux lance son #App sur iPhone et Android : quelle utilisation sera faite de vos données ?

IMG_8758La ville de Puteaux lance son "app" sur iPhone et Android. Cette application doit notamment permettre aux habitants de signaler tout problème, comme la dégradation d'un trottoir, en envoyant directement aux services de la ville une photo géolocalisée.

L'application donne aussi des informations pratiques sur les transports en commun desservant la ville, ou bien encore sur l'emplacement des stations vélib et autolib, des places de stationnement réservées, des parcs et jardins, des aires de jeux, etc.

Samedi après-midi, l'application était téléchargeable sur iTunes, mais ne fonctionnait pas encore (sur mon téléphone en tout cas).

L'APPLICATION ENREGISTRE LES POSITIONS DE SES UTILISATEURS

Lors de l'envoi d'une "déclaration", Il faut indiquer son nom et son courriel, ainsi que facultativement son numéro de téléphone. Par ailleurs, votre géolocalisation est enregistrée tant que l'application est lancée.

Comment seront exploitées toutes ces données par la municipalité ? A noter que l'opposition n'a pas été informée du lancement de ce nouveau service, ni consultée sur son contenu.

Pourtant cette application est une des propositions que nous avions faites dans notre projet municipal "Puteaux pour vous" pour une ville intelligente, participative & numérique. Mais elle doit aller de paire avec une vraie démocratie locale, transparente et éthique. Or, nous en sommes très loin à Puteaux. 
Ne sachant pas comment mes informations enregistrées seront utilisées et en l'absence de transparence et d'éthique de la majorité en place, je ne peux utiliser cette application avec confiance.

Christophe Grébert

(note mise à jour à 22h)


Le livre "92 Connection, les Hauts-de-Seine, laboratoire de la corruption ?" est sorti en format Poche

84736100394100LLe livre "92 Connection. Les Hauts-de-Seine, laboratoire de la corruption ?" sort en version POCHE à 8 euros. Cette nouvelle édition comporte un chapitre inédit sur les plus récentes affaires du 92 : enquête sur les marchés publics de la ville de Puteaux et les ennuis judiciaires du couple Balkany.

"Conflits d'intérêts, clientélisme, fraudes aux marchés publics, caisses noires, paradis fiscaux, emplois fictifs, frais de bouche pharaoniques… Dans les Hauts-de-Seine, la liste des atteintes à l’éthique semble interminable. Le second département le plus riche de France collectionne les affaires politico-financières et les scandales ne cessent d’éclater… sans toujours connaître des retombées judiciaires. Des emplois fictifs à la gestion des villes de Puteaux, Asnières ou Levallois- Perret, en passant par la SEM 92 et la direction de l’EPAD, Noël Pons et Jean-Paul Philippe nous dévoilent les rouages des réseaux du 92 et les coulisses de leurs manipulations. Les auteurs décryptent les méthodes utilisées pour détourner les lois et l’argent des collectivités, tout en puisant dans leur expérience des anecdotes stupéfiantes (documents volés, perquisition difficile, investigations aux Bahamas…) sur des personnages ayant défrayé la chronique".

SOURCE : SITE EDITIONS NOUVEAU MONDE


Consultation sur les rythmes scolaires : nous demandons à la mairie de Puteaux d’écouter parents et enseignants (Puteaux pour vous)

Tumblr_inline_nk6bdmgln41t2mmhd6 mois après la rentrée scolaire, la ville de Puteaux mène une consultation sur les nouveaux rythmes scolaires. Les parents sont appelés (jusqu’au 4 mars) à répondre à un questionnaire. L’objectif est de mesurer l’impact des nouveaux rythmes sur le bien-être des enfants et l’organisation familiale. L'association Puteaux pour vous demande que les avis qui seront exprimés soient cette fois entendus par la majorité municipale :

Le mois dernier, en conseil municipal, un « projet éducatif » a été adopté par la majorité. Le groupe « Puteaux pour vous » a voté contre ce document qui était censé encadrer dès septembre l’application de la réforme. Selon nous, ce projet adopté deux ans trop tard ne répond pas aux exigences attendues, à savoir une meilleure répartition des heures d’enseignements et des activités périscolaires de qualité pour les enfants. 

L’organisation de la semaine sur 5 jours pleins avec seulement 8 demi-journées d’enseignement, au lieu de 4 jours et demi recommandé par la conférence nationale éducative, est inadaptée et préjudiciable aux apprentissages. Les journées de 6 heures d’enseignement ne respectent pas le rythme des enfants. Parents et professeurs sont inquiets : ces nouveaux horaires entrainent fatigue et difficultés d’apprentissage. De source éducative, depuis le début de cette année, le niveau dans les écoles de Puteaux est inférieur à celui observé dans les communes voisines.

LA MUNICIPALITÉ DE PUTEAUX ACCENTUE L’INÉGALITÉ SOCIALE À L’ÉCOLE

Puteaux est riche (260 millions de budget annuel). Malgré cela, la ville a décidé de faire payer aux parents la charge des activités périscolaires : 58,40 euros par mois et par enfant pour les activités et la garderie. “L’école publique est gratuite”… sauf, de fait, dans notre commune !

Pour les familles les plus modestes, c’est inabordable. Résultat, la moitié des enfants putéoliens (46 % selon les propres chiffres de la municipalité) ne participent pas aux activités du vendredi après-midi. 

Quant au personnel, aucune information sur le nombre d’intervenants spécialisés recrutés ne figure dans le projet éducatif. Tout semble avoir été improvisé.

Cette consultation devrait être l’occasion pour les parents et les enseignants d’exprimer ces incohérences. Le questionnaire ne permet pas d’exprimer son opinion sur les sujets essentiels. Mais nous mettons dès à présent en doute le traitement qui en sera fait par la majorité municipale. En effet, les résultats de la consultation seront transmis au « Comité de suivi et de vigilance de la réforme des rythmes scolaires » qui n’est composé que de membres de la majorité municipale et de son administration : 

Composition de la structure de pilotage : Mme CECCALDI‐RAYNAUD, M. FRANCHI, Mme HEURTEUX, Mme KHERCHOUCH, Mme BOUROUF‐BASDEVANT, M. TEULLE
Coordination du projet assuré par : M. TEULLE
Nom et prénom du responsable pédagogique : M. BOUMENDIL Mathieu


Aucun élu de l’opposition, aucun représentant des parents d’élèves, aucun représentant d’association, et aucun représentant institutionnel ne participe à ce comité. Voici la transparence et la démocratie souhaité par le maire !

Dans ces conditions, nous ne pouvons considérer comme crédibles et légitimes les décisions de ce comité.

L’an dernier nous avons présenté des propositions pour l’éducation de nos enfants à Puteaux : http://puteaux2014.fr/projets-puteaux/scolarite-et-formation-accompagner-les-jeunes-puteoliens-vers-l-autonomie/11/#.VOUozfmG-CU

Bouchra Sirsalane, conseillère municipale de Puteaux,
avec l’équipe Education de Puteaux Pour Vous


Rénovation du parking de l’hôtel de ville de Puteaux : pas d’amélioration de l’existant (Puteaux pour vous)

Tumblr_inline_nk6dqve2EG1t2mmhdLa ville de Puteaux a engagé à la fin du mois de janvier une période de 14 mois de travaux pour la rénovation de la structure du parking de l’hôtel de ville. L'association Puteaux pour vous, issue de la liste à l'élection municipale 2014, regrette que ces travaux n'envisagent aucune amélioration de l’existant et aucune vision d’ensemble pour l’aménagement urbain :

"Rappelons que depuis l’hiver 2013, une forêt d’étais est installée dans la partie du parking situé sous la fontaine du parvis sur laquelle est construite chaque année la gigantesque patinoire provisoire des fêtes de fin d’année.

L’avis d’appel à la concurrence pour sélectionner l’entreprise chargée de réaliser les travaux nous en apprend plus sur la nature des travaux : “le renforcement de la dalle ainsi que sur le renforcement des fondations (micropieux)”. Ces travaux auraient pu être l’occasion d’améliorer le confort des usagers, notamment celui des personnes à mobilité réduite puisque le parking ne dispose même pas d’ascenseur !

L’année dernière, dans notre projet pour l’élection municipale, nous vous présentions notre projet pour l’amélioration de l’espace public à Puteaux. Voici ce que nous proposions :

"Nous mènerons une politique d’ouverture et de transformation des espaces publics de la ville. Pour une ville plus animée, nous développerons de nouveaux lieux de convivialité. Les nouvelles places et rues piétonnes accueilleront de nouvelles activités et commerces, des bars et des restaurants avec terrasses… Nous souhaitons rendre la place de l’hôtel de ville facilement traversable, de façade à façade, entre les rues Chantecoq et Anatole France et la place Stalingrad. Les différences de niveaux seront atténuées et les obstacles supprimés. Nous réduirons l’emprise dédiée à l’automobile pour laisser place aux déambulations et aux plantations, notamment sur les abords pour abriter de nouvelles terrasses. La grande esplanade centrale, plus vaste qu’aujourd’hui, sera le lieu de grands événements. Le parking souterrain sera rénové et un ascenseur sera mis en place. Plusieurs itinéraires piétons et cyclables partiront de la mairie vers l’île de Puteaux, la Défense, le conservatoire, le Mont-Valérien et le parc André Malraux".

Puteaux pour vous avait alors publié cette image de son projet pour le parvis de l'Hôtel-de-ville :

Tumblr_inline_nk6dgub0RK1t2mmhd


La rénovation du parking étant devenue indispensable, le début des travaux est le bienvenue. Cependant, la majorité montre encore une fois qu’elle agit au coup par coup sans avoir une vision d’avenir pour la ville. Si nous avions été élu, nous aurions déjà lancé une consultation d’urbanistes et d’architectes afin de définir, en concertation avec les putéoliens, un plan guide des aménagements à réaliser pour rendre plus agréable notre coeur de ville. Ainsi, les travaux de rénovation des équipements et des espaces publics auraient été programmés dans le temps de manière logique et surtout permis d’apporter de véritables améliorations du cadre de vie.

Thomas HERVE, avec l’équipe Urbanisme de Puteaux Pour Vous".

A LIRE ET A COMMENTER SUR LE SITE DE L'ASSOCIATION PUTEAUX POUR VOUS

Retrouvez Puteaux pour vous sur Twitter, sur Facebook et sur le web


Election départementale à Puteaux et Courbevoie : Sylvie Cancelloni et Gilles Vincent se présentent

10995287_910533638978458_833415651190717864_oPour l'élection départementale des 22 et 29 mars 2015 sur le canton de Puteaux-Courbevoie, l'ex-conseillère municipale de Puteaux Sylvie Cancelloni se présente avec Gilles Vincent de Courbevoie.

"Nous déclarons notre candidature aux élections ‪départementales‬ dans le canton de ‪Puteaux‬-‪Courbevoie‬. Une décision qui se justifie par le contexte nouveau de la création du ‪Grand Paris‬ au 1er janvier 2016 et ses conséquences pour nos communes :

- sur la gouvernance et sur l’autonomie de Puteaux et Courbevoie;

- sur les transferts de compétences qui sont en discussion et qui modifieront en profondeur nos villes;

- sur la diminution des financements publics précisément à l’heure où il est urgent de rénover ‪la Défense‬, qui est notre poumon économique.

Nous avons la conviction que pour se faire entendre dans le Grand Paris, Puteaux et Courbevoie doivent sortir de leur isolement pour développer avec les communes qui les entourent une concertation étroite. Notre avenir en dépend.

Nous ne sommes pas convaincus que les candidatures du centre et de la droite qui s’annoncent dans notre canton soient à la hauteur de ces nouveaux défis. L’une propose un tandem classique de « professionnels de la politique » sans beaucoup d’expérience mais beaucoup de cumuls et l’autre un extrémisme démagogique qui dénonce sans proposer de solutions concrètes.

Nous avons l’ambition d’offrir aux électeurs de notre canton un nouveau choix de représentants au service de l’intérêt général et du développement de leur ‪territoire‬ et en lien étroit avec ceux qui, dans les villes voisines, comme notre Député Jean-Christophe ‪Fromantin‬, qui nous soutient personnellement, mais comme d’autres aussi, partagent notre conviction que c’est ensemble que nous construirons notre avenir. C’est l’esprit de notre démarche.

Nous mènerons une campagne déterminée, et conduite dans un esprit d’apaisement et de confiance en l’avenir. Nous espérons que vous serez nombreux à nous suivre ces prochaines semaines !

Sylvie Cancelloni et Gilles Vincent"


Quand le maire de Puteaux voulait installer une caméra au conseil municipal... pour surveiller le public

Parisien-2005-juin

C'est un article publié dans Le Parisien des Hauts-de-Seine en juillet 2005 : il y a 10 ans, le maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, voulait installer une caméra au conseil municipal. Mais il ne s'agissait pas de filmer les débats pour les retransmettre et informer les citoyens. Elle voulait diriger la caméra vers le public afin de le vidéosurveiller ! 

Cette caméra n'a jamais été installée, le préfet n'ayant heureusement jamais donné son autorisation.

Cette archives de Puteaux DATA montre l'état d'esprit de la mairesse de Puteaux, qui vient d'être condamnée pour avoir voulu empêcher les citoyens de filmer le conseil municipal comme cette fois la loi le prévoit.