Previous month:
novembre 2014
Next month:
janvier 2015

décembre 2014

Rétrospective de l'année 2014 à Puteaux (novembre-décembre)

L'année 2014 a été riche en évènements à Puteaux. Jusqu'au 31 décembre, je vais publier une retrospective, mois après mois, de l'actualité putéolienne. Voici ce qui s'est passé dans notre ville en septembre et octobre derniers :

En novembre, l'hebdomadaire L'Express sort un numéro spécial sur Puteaux. "Le système Ceccaldi-Raynaud. Une concentration extrême du pouvoir. L'irrésistible montée du fils, Vincent Franchi. Incertitudes autour de la Défense", titre le magazine : PUTEAUX couverture

2081498238_6399903f84Les fêtes de fin de l'année commencent. La ville de Puteaux consacre 4 millions d'euros entre les illuminations, la patinoire installée devant l'Hôtel-de-ville, les somptueuses réceptions du nouvel an et les cadeaux par milliers...

En consultant une étude sur le coût de production des logements locatifs sociaux, je découvre que, tout compris, le coût moyen pour réaliser un logement est de 140.000 euros. Pour ses festivités de fin d'année et du nouvel an, Puteaux va donc brûler l'équivalent de 30 logements sociaux.

PetitionEn novembre, une pétition pour demander la réouverture de la grille sur l'île de Puteaux côté pont de Neuilly est lancée sur le site Change.org. Elle recueille plusieurs centaines de signatures en quelques jours. 

Le maire de Neuilly proteste contre cette fermeture unilatérale.

"Cette décision non justifiée est très préjudiciable à tous ceux qui fréquentent l'île (..). Le préfet a été saisi afin d'obtenir un retour à une liberté de circulation", annonce la municipalité de Neuilly.

En décembre, le préfet des Hauts-de-Seine déclare illégal l'arrêté du maire de Puteaux.

En ce dernier mois de l'année, le clientélisme du maire bat son plein : 

Carte25.000 cartes de voeux, à 5 euros pièce, sont distribuées dans toutes les boites aux lettres. Il s'agit d'une petite maison en bois à monter, qui a sans doute fait très plaisir aux familles mal logées. 

Aspi

Et le maire fait aussi plaisir aux personnes âgées : elle leur a distribué des milliers d'aspirateurs Hoover. Aussitôt reçus, aussitôt donnés aux petits enfants ou revendus sur le site boncoin.fr !

Et c'est ainsi que cette année 2014 se termine à Puteaux : dans une grande gabegie d'argent public...


Le maire de Puteaux veut me faire... un cadeau

Paquet-cadeau-boitesLe maire de Puteaux adore faire des cadeaux. Elle semble d'ailleurs passer l'essentiel de son temps à cela. Même à moi, Joëlle Ceccaldi-Raynaud veut faire un cadeau ! Je viens de recevoir un appel de son cabinet pour m'avertir qu'un paquet m'attend à la mairie :

 appel du cabinet du maire

Des dizaines de personnes ont défilé tout ce début de semaine au cabinet du maire pour récupérer des sacs remplis de cadeaux.

En cette fin d'année, le maire ne cache pas son clientélisme. Il joue même la provoc vis-à-vis de moi.


Rétrospective de l'année 2014 à Puteaux (septembre-octobre)

L'année 2014 a été riche en évènements à Puteaux. Jusqu'au 31 décembre, je vais publier une retrospective, mois après mois, de l'actualité putéolienne. Voici ce qui s'est passé dans notre ville en septembre et octobre derniers :

En septembrele maire annule une séance du conseil municipal parce que je voulais filmer la réunion comme la loi l'autorise. Quand le maire voit ma caméra, il me demande de l'éteindre, puis menace d'envoyer la police municipale, j'imagine pour me prendre mon appareil. Etant dans mon droit, je refuse d'éteindre ma caméra. Le maire décide alors de ne pas ouvrir la séance du conseil. Les élus sont reconvoqués la semaine suivante. 

Quelques jours plus tard, le maire signe un arrêté pour limiter la présence des caméras dans la salle du conseil. Un plan est même joint à l'arrêté : les caméras pourront être disposés dans la salle, mais ne pourront filmer les élus que ... de dos... 

Plan-cm-enregistrement2

Et pour m'empêcher de brancher ma caméra, le maire fait poser des caches sur les prises électriques de la salle du conseil

15405327235_b6ddae15cd_z

 

En octobre, le maire décide la fermeture de l'accès à l'île de Puteaux depuis le pont de Neuilly :

15648005981_335dda49aa_z

Résultat : les promeneurs et sportifs qui veulent accéder au parc doivent faire un détour de 2 km sur les quais et passer par le pont de Puteaux, ou bien - pour les plus aventuriers - grimper au-dessus des grilles, au risque de se blesser.

Comme Joëlle Ceccaldi, Eric Césari, le président de l'intercommunalité de Puteaux-Courbevoie, ne veut pas non plus de caméra :

 2014-10-10 20.37.08

Lors du conseil communautaire de Puteaux-Courbevoie, vendredi 10 octobre 2014, j'ai installé ma caméra sur mon bureau pour filmer la séance comme la loi le permet. Mais cela déplait au président du conseil, l'UMP Eric Césari, qui vient d'être mis en examen dans l'affaire Bygmalion. La veille, celui-ci a signé un arrêté interdisant la présence des caméras "à plus de 90 cm des murs" de la salle des séances. Comme je siège au milieu de la salle, ma caméra est hors limite ! 

A SUIVRE... (NOVEMBRE - DÉCEMBRE) ...


Rétrospective de l'année 2014 à Puteaux (juillet-août)

L'année 2014 a été riche en évènements à Puteaux. Jusqu'au 31 décembre, je vais publier une retrospective, mois après mois, de l'actualité putéolienne. Voici ce qui s'est passé dans notre ville en juillet et août derniers :

En juillet, Eric Césari, président UMP de l'intercommunalité de Puteaux-Courbevoie, est licencié pour "faute grave" par la direction de son parti, suite à l'affaire Bygmalion.

13747978744_39328e0634_b

ZAC_des_bergeres_hd_referenceLa majorité au conseil municipal de Puteaux du 3 juillet, attribue le marché du chauffage urbain du nouveau quartier des Bergères est confié au Sicudef (Syndicat mixte de chauffage urbain de la Défense), autrement dit à la société de chauffage Enertherm dont les chaufferies fonctionnent au fioul et au gaz !
La ZAC des Bergères est pourtant présentée depuis le début comme un "éco-quartier". 
Le chauffage et l'eau chaude des 182.000 m2 de logements, de commerces et d'équipements publics prévus aux Bergères ne seront donc en rien "écologiques", ni même économiques.

En août, la ville achète des cartables pour tous les enfants scolarisés de la commune. Le cartable est rose pour les filles et bleu pour les garçons... les couleurs de la Manif pour tous. Cette décision fait le buzz sur le net.

Cartablesputeaux

9439346066_ec73f35cf0_bLa mairie de Puteaux publie en plein mois d'août des annonces d'emploi : elle recherche un nouveau directeur pour son conservatoire. Ce ne sera jamais que le 4e en 3 ans ! La ville recrute également un « conseiller aux études » qui fera office de directeur adjoint. Les 2 actuels co-directeurs sont donc remplacés, 1 an seulement après l'inauguration d’un nouvel équipement de 50 millions d’euros. 

A SUIVRE (SEPTEMBRE-OCTOBRE 2014)...


Un reportage sur le monde merveilleux de Puteaux

BlogAprès de multiples articles de presse et de sujets télévisés critiques, le maire de Puteaux est maintenant connu d'un grand nombre de gens comme une personne dépensière et fantasque. Elle s'en fiche, car le moment de Noël est celui où elle peut faire le plus plaisir aux habitants, en fêtes, en illuminations et en cadeaux... et du même coup se faire aimer d'eux.
"Clientélisme" ? "Gabegie d'argent public" ? "Honteux en période de crise" ? Détrompez-vous ! Il s'agit simplement de "faire plaisir". Malheureusement, les médias, parce qu'ils observent les choses d'un peu plus loin, n'ont pas cette même vision simpliste de ce que serait le rôle d'un élu.

Face à ces critiques extérieures indépendantes, il ne reste donc plus qu'à s'offrir une image, en sollicitant des articles qui auraient l'illusion de l'indépendance.

La mairie a dépensé beaucoup d'argent pour ces fêtes de Noël : patinoire, exposition sur les bonbons, manèges.. Il faut en parler et en bien. Alors est soudainement publié un reportage positif sur un blog de "maman" qui est en réalité entièrement dédié à la publicité de marques : Picard, Nivéa, System U, La boulangère, et j'en passe...

C'est une pratique connue sur le Net : des blogs "influenceurs" pratiquent une forme de sponsoring... Ils échangent des articles contre des avantages, des cadeaux ou de l'argent.

Ici, cela donne un flot de paroles émerveillées sur le monde féérique de Puteaux :

'La patinoire c'est l'activité phare de Puteaux sur glace. Comme tous les ans, un espace est dédié aux enfants ce qui n'est pas le cas de toutes les patinoires. Vous pouvez aider les enfants avec leurs patins en les poussant et ils peuvent se lancer grâce à des pingouins ou des ours sympas'...

Blog2

La suite de cet euphorique reportage est à lire ici : "une chouette sortie en famille" ! 

Un article que les ceccaldistes locaux s'empressent aussitôt de relayer sur les réseaux sociaux, en affirmant faussement qu'il s'agit d'une réaction d'un "habitant" (Sébastien Bouchindhomme est conseiller municipal UMP de Puteaux) :

6a00d8341c339153ef01bb07cd5715970d-800wi

C'est ce que "pensent les visiteurs" ou bien ce qu'il doivent penser pour oublier la provocante gabegie que tout cela représente ?