Previous month:
septembre 2014
Next month:
novembre 2014

octobre 2014

Quel avenir pour le quartier de la Défense ?

7698745428_840b36fe76_zA l'heure du Grand Paris, comment la Défense doit-elle évoluer ? Pour la première fois, l'Epadesa, l'étalissement public qui depuis presque 60 ans gère seul le quartier d'affaires, a décidé de lancer une grande consultation publique.

Le 16 octobre dernier, le conseil d’administration de l'Epadesa a voté la mise en chantier d'un projet stratégique et opérationnel qui vise à définir la stratégie de développement et d’aménagement pour son territoire et les moyens qui seront utiles pour les années venir.

Mais c’est surtout une grande consultation publique qui a été validée. « A mon initiative avec le soutien des membres du conseil, des élus de la région, du département et des communes du périmètre de l’Epadesa, une vaste consultation publique sera engagée début 2015 » explique Patrick Jarry, le maire de Nanterre et président de l'Epadesa.

Cette consultation s'adressera aux élus, mais aussi aux entreprises, aux salariés et bien entendu aux habitants.

Le maire de Nanterre y voit un « changement profond » de pratique et perspective pour la Défense. « Pour la première fois de son histoire, l’établissement engage une réflexion sur sa stratégie à long terme affirmant ainsi la nécessité de définir avec l’ensemble des acteurs concernés, un projet qui permette au territoire de développer son activité et de prendre toute sa place dans la métropole » poursuit-il.

LA SUITE A LIRE SUR DEFENSE-92.FR

Les élus PS, Modem et EELV de Puteaux et Courbevoie ont exprimé leur position : ils souhaitent la création, dans le cadre de la Métropole du Grand Paris, d'un territoire de "la Grande Défense", associant les villes de Puteaux, Courbevoie, Nanterre, Suresnes, Rueil-Malmaison, la Garenne-Colombes et Neuilly-sur-Seine. 

(photo : Flickr)


Fermeture de la grille d'accès à l'île de Puteaux côté Pont de Neuilly (Pierre)

15648005981_335dda49aa_zDepuis plusieurs jours, l'accès à l'île de Puteaux par le pont de Neuilly est encore fermé. Résultat : les promeneurs et sportifs qui veulent accéder au parc doivent faire un détour de 2 km sur les quais et passer par le pont de Puteaux, ou bien - pour les plus aventuriers - grimper au-dessus des grilles, au risque de se blesser.

Pierre, un habitant de Puteaux, témoigne :

Travaillant au Pont de Neuilly, je prends régulièrement cet accès à l’île de Puteaux pour faire du sport ou regagner mon domicile.

Hier, j’ai trouvé la griffe fermée sans information ou communication de quelque nature que ce soit qui en justifie la fermeture.

J'ai contacté la mairie et il m’a été répondu que c’était par mesure de sécurité, sans plus d’information !

S’agit-il de mesure anti-terroriste, anti-fièvre Ebola ? Impossible d’avoir des renseignements…

Il vous faut savoir qu’un grand nombre de joggers et de sportifs travaillant à la Défense ou à Neuilly empruntent quotidiennement cet accès pour se rendre sur les terrains de sports de l’île ou comme passage pour accéder au bois de Boulogne.

J’ai vu bon nombre de sportifs en découdre avec les grilles plutôt que de rebrousser chemin. Dès lors je pense qu’il faudrait au plus vite, de part et d’autre de l’île, informer les passants de la cause de cette fermeture et la durée, sans quoi vous risquez de constater rapidement des dégradations du mobilier urbain et peut être des blessés.

Pierre


J'ai écrit au maire pour avoir des explications sur cette fermeture. Pas de réponse.
Christophe Grébert

(photo : cet après-midi, des habitants de Puteaux se retrouvent coincés, la grille est fermée Flickr)


Un appel au Préfet des Hauts-de-Seine pour la stratégie territoriale de la Défense (Jean-André Lasserre)

JalasserreDans le cadre de la Métropole du Grand Paris, les élus PS, Modem, EELV et citoyens de Puteaux-Courbevoie proposent la création d'un territoire de "la Grande Défense".
Cette annonce est faite dans un courrier adressé au préfet des Hauts-de-Seine par le conseiller général de Courbevoie Jean-André Lasserre (photo).

Communiqué :

Suite à la décision de la ville d’Argenteuil de demander son adhésion à la Communauté d’agglomération Seine Défense regroupant les 2 villes de Puteaux et Courbevoie, Jean-André Lasserre, conseiller général de Courbevoie, a alerté le préfet des Hauts-de-Seine sur les dangers d’un tel projet qui implique, pour créer une continuité territoriale qui n’existe pas naturellement entre Argenteuil et l'intercommunalité de Puteaux-Courbevoie, de rattacher Colombes et Bois-Colombes à celle-ci.

« Cela constituerait un revirement complet de stratégie territoriale pour le département, qui remettrait en cause des années de construction de projets territoriaux cohérents » a alerté le conseiller général dans le courrier adressé ce jour au préfet, ajoutant : « cela aurait également des conséquences désastreuses en matière de développement territorial, notamment pour le quartier de la Défense. »

En effet, une toute autre démarche de coopération territoriale était engagée depuis plusieurs années déjà. D’un côté, les communes de Colombes, Bois-Colombes, Asnières-sur-Seine et Gennevilliers sont engagées depuis 2011 dans un processus de rapprochement qui a abouti à la validation d’un Contrat de Développement Territorial « Boucle Nord des Hauts-de-Seine » et à la signature d’un Contrat de Développement Territorial entre ces communes et l’Etat en février 2014. De l’autre, les communes de Courbevoie, Nanterre, La Garenne-Colombes, Rueil-Malmaison et Suresnes ont constitué dès 2010 le Syndicat Intercommunal d’Etudes et de Projets du territoire des Deux Seine – SIEP – afin de définir ensemble une politique d’aménagement de ce territoire de l’ouest parisien. Les différentes études menées pour le compte du SIEP ont d’ailleurs démontré à plusieurs reprises la cohérence territoriale, économique et sociale du territoire constitué par les communes du SIEP auxquelles il convient d’ajouter Puteaux.

Cette répartition des Hauts-de-Seine entre ces deux intercommunalités fait sens tant du point de vue territorial que de celui du développement économique et des habitudes de vie des habitants. C’est pourquoi elle a structuré les stratégies de développement de nos territoires depuis plusieurs années maintenant.

La démarche du maire d’Argenteuil, si elle aboutissait, conduirait donc à remettre en cause tout ce travail de construction d’une cohérence territoriale et d’une stratégie de développement (impliquant notamment les réseaux de transports et les schémas de développement). Elle conduirait de surcroît à écarteler le territoire de la Défense entre deux intercommunalités, ce qui constituerait une situation catastrophique pour le développement du premier quartier d’affaires européen, dont on sait justement combien il a aujourd’hui besoin de s’inscrire dans une stratégie territoriale cohérente pour retrouver un nouveau dynamisme.

A la lumière de tous ces éléments, les élus du groupe PS, EELV et Modem de la CASD condamnent « une démarche totalement déraisonnable du maire d’Argenteuil, qui semble répondre uniquement à une logique d’opportunité politique ». Ils indiquent « regretter le soutien tacite que le Président de la communauté d’Agglomération Seine Défense, Eric Cesari, semble lui accorder » et défendent l’idée d’un territoire de « la Grande Défense », autour des communes de Puteaux, Courbevoie, Nanterre, Suresnes, Rueil-Malmaison, La Garenne-Colombes et Neuilly-sur-Seine.

Pour Courbevoie
Jean-André Lasserre, président du groupe Tous pour Courbevoie, regroupant PS, EELV, Modem et habitants

Pour Puteaux

Christophe Grébert, président du groupe Puteaux pour vous, regroupant citoyens, Modem et EELV
Stéphane Vazia, président du groupe PS de Puteaux

Tumblr_inline_nddy1wuZYt1t2mmhd

Tumblr_inline_nddy25P7pZ1t2mmhd

POUR EN SAVOIR PLUS, LIRE MON DOSSIER SEINE DÉFENSE


Lancement de l'enquête publique sur l’aménagement de la Rose de Cherbourg à Puteaux (Nadine Jeanne)

Publié sur le site de Nadine Jeanne :

6a00d83451b9bc69e201b7c6f8de5d970bL’enquête publique sur l’aménagement de la Rose de Cherbourg à Puteaux a débuté hier et s’achèvera le 22 novembre. 

L’Epadesa va réaménager le quartier dit de la Rose de Cherbourg en faisant muter l’échangeur routier en une promenade urbaine ainsi que tout l’espace au sol. Une nouvelle tour, "Hekla", imaginée par Jean Nouvel pour le groupement Hines/AG Real Estate/Gecina prendra place au cœur de l’espace. (...) Mais cette enquête publique ne concerne pas ce projet de tour; une prochaine consultation lui sera dédiée dans les prochains mois.

L’enquête publique (...) vise à informer le public sur le projet global de réaménagement de porte de La Défense avec Puteaux et Nanterre. 
A la mairie de Puteaux, se rendre au service de l’urbanismeouvert du lundi au jeudi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h30 et le vendredi jusqu'à 17h pour consulter les documents et noter vos remarques.

1ère permanence du commissaire enquêteur à la mairie de Puteaux : lundi 27 octobre de 15h à 18h

En savoir plus sur le site Défense-92.fr


Le Plan Local d'Urbanisme (PLU) de Puteaux change pour la 3e fois en 2 ans

Tumblr_inline_ne1q73YAoV1t2mmhd

Pour la 3e fois en 2 ans, la majorité municipale de Puteaux veut changer les règles d'urbanisme de la ville. Une enquête publique s'est déroulée du 25 septembre au 25 octobre pour recueillir les avis de la population. Cette modification n°3 du PLU (Plan local d'urbanisme) est conséquente et porte sur une large part du territoire de la ville, y compris sur les marges du périmètre d’intervention de l’EPADESA. L'association Puteaux pour vous a participé à cette enquête. Ses conclusions sont en ligne sur son site.

Extrait :

A la lecture des modifications envisagées, on se rend compte que la majorité s’oriente vers une réduction de la densification de la ville avec une limitation des possibilités de constructions : réduction des hauteurs (de R+6+c à R+5+c sur le centre ville) et des emprises au sol, augmentation des surfaces d’espaces verts et des distances entre les futurs bâtiments et les limites séparatives. A noter lacréation d’un secteur où les possibilités de construction seront limitées à R+2+comble dans le Vieux Puteaux entre les rues Voltaire, Du Four, Benoit Malon et Bourgeoise. Ces mesures vont plutôt dans le bon sens, au regard des programmes imposants (Franco Suisse, Elysées Wallace) construits ces derniers temps à Puteaux. 

Tumblr_inline_ne1rh7rV0h1t2mmhd

Cependant, ce projet de modification est critiquable sur certains points. En effet, il exige la construction de places de stationnement automobile pour chaque logement (y compris les plus petits). Il n’incite pas à la création d’espaces plus importants pour le stationnement des vélos dans les futures constructions. De plus, il impose la construction dans les futurs programmes immobiliers essentiellement de T3 et plus à hauteur de 65% en prétendant que la ville comporte trop de petits logements alors que les T3 et plus représentent déjà 54% du parc de logements (source : INSEE, 2011). Mais ceci n’a rien d’étonnant car on sait bien que les familles sont la cible privilégiée de la politique clientéliste de la majorité...

LISEZ A SUITE SUR LE SITE DE L'ASSOCIATION PUTEAUX POUR VOUS