Previous month:
février 2014
Next month:
avril 2014

mars 2014

Le maire UMP de Puteaux élu hier avec son fils par une majorité idolâtre et rigolarde

Publié sur le site de Christophe Grébert :

13484704534_7ca8c74740_bVendredi 28 mars 2014, le nouveau conseil municipal de Puteaux a été installé. Joëlle Ceccaldi a été élue maire avec les 34 voix de sa majorité contre les 9 de l'opposition. Elle a aussitôt nommé son fils maire-adjoint chargé des finances, du personnel communal, de l'urbanisme, du logement, de l'éducation et de la culture !

"Vous vouliez du népotisme, vous en aurez jusqu'à la gueule", a réagi ironiquement Nadine Jeanne sur son blog.

En attribuant à son fils cet ensemble impressionnant de délégations, alors que le 1er maire adjoint n'a que celle de la santé (sic !), Joëlle Ceccaldi fait de son enfant un véritable maire-bis destiné à lui succéder.

Voilà donc le résultat du scrutin de dimanche dernier : la confirmation de l'installation à Puteaux d'une dynastie familiale qui célébrera en 2019 le cinquantenaire de son règne sur la ville.

Tout cela s'est fait sous les applaudissements appuyés d'une majorité tristement aux ordres, rigolarde et idolâtre.

Dans son discours sans relief, Joëlle Ceccaldi promet la construction d'une passerelle pour rejoindre l'île et annonce la piétonnisation de la rue Jean Jaurès le samedi une fois par mois, 2 éléments de notre programme Puteaux pour vous ! Elle conclut par une citation hors propos de Mère Teresa, tout en ne disant rien sur les nombreuses familles putéoliennes qui vivent dans des logements indignes, alors que la ville de Puteaux dépense des millions d'euros en champagne et petits fours.

Joëlle Ceccaldi a aussi lancé un appel du pied au seul élu frontiste de l'assemblée : "Nous souhaitons que vous vous intégriez à l'équipe", lui dit-elle en réponse à une intervention de ce dernier, sans se rendre compte de l'énormité de son propos.

13484277305_1478561067_bOlivier Kalousdian, élu EELV de Puteaux pour vous, intervient au nom de notre liste : "Nous avons fait un rêve : un rêve où toutes les citoyennes et tous les citoyens avaient droit à la parole, dans le respect des uns et des autres. Un rêve où les élections se passaient sans insultes homophobes ou agressions physiques sur les militants de tel ou tel parti. Un rêve où les citoyens prenant à cœur leurs devoirs civiques durant des mois de campagne ou des journées de scrutins avaient les mêmes droits et bénéficiaient des mêmes attentions de la part de la majorité sortante...".

J'ai assisté à tout cela depuis mon bureau de conseiller municipal de l'opposition au fond de la salle, non sans me faire huer par la tribu pitoyable des ceccaldistes qui monopolisait la tribune du public décorée de ballons. Ici, la République est bafouée jusqu'au non respect de ses représentants élus.

Tous les conseillers sont repartis avec une mallette contenant le Dalloz du code des collectivités et... une bougie parfumée siglée Puteaux. 1er cadeau de cette mandature qui n'en sera pas un pour la démocratie, l'intérêt général et l'éthique en politique.

Christophe Grébert

 Le prochain conseil municipal aura lieu vendredi prochain, 4 avril, à 19h30.

(photo : Flickr)

A lire également :

- Compte rendu sur le site de Nadine Jeanne

- Puteaux, une ville cadenassée par Madame le maire (périph en campagne)

- Compte rendu sur le site EELV de Puteaux


Le nouveau conseil municipal de Puteaux est convoqué ce soir

1495163529_ca7dc23000 Suite à l'élection de dimanche dernier, le nouveau conseil municipal de Puteaux sera installé ce soir.

Les 43 conseillers municipaux seront appelés à élire un maire, ainsi que ses adjoints qui formeront l'exécutif municipal jusqu'en 2020.

L'opposition compte 9 élus, dont un élu Front national. Le FN avait déjà eu 3 élus à Puteaux entre 1995 et 2001.

Puteaux pour vous compte 3 élus.

La séance commencera à 19h30. Elle est publique.