Previous month:
novembre 2013
Next month:
janvier 2014

décembre 2013

Rétrospective de l'année 2013 à Puteaux (partie 2) : notre ville transformée en théâtre pour le plaisir du maire

JPOP

En août, le maire avait prévu de privatiser tout un week-end la piscine communale, sur l'île de Puteaux, pour une réunion nationale des jeunes de l'UMP. Face au tollé, la réunion se fait finalement dans une seule salle du complexe de loisirs... et l'UMP paye 4.500 euros de location. La fête était moins... fun, mais le contribuable n'a pas à payer les fiesta des partis politiques.

6a00d8341c339153ef017d40c9e048970c-800wi

En février, lors du conseil municipal, le maire reconnait que sa fille a passé la semaine du nouvel an au "Crêt du Loup", l'hôtel que possède la ville dans la station savoyarde de La Clusaz. Aux questions posées par l'opposition - quels ont été les critères d'attribution et quel prix a été facturé pour ce séjour VIP - Joëlle Ceccaldi-Raynaud a refusé de répondre...

Le maire de Puteaux ne lésine pas sur les dépenses... quand il s'agit de l'argent de la commune. En avril, les comptes de la ville sont examinés. Il apparait que Puteaux a dépensé l'année précédente 1.910.000 euros pour ses fêtes et réceptions. Cela représente 85 euros par famille putéolienne. En 2013, ce sont encore 50 euros par famille qui sont prévus pour ce même poste budgétaire, soit 33 fois par habitant que Paris.

En août, une nouvelle élue UMP fait son entrée au conseil municipal pour remplacer un adjoint décédé. Elle devient la 18e élue UMP du conseil municipal a être locataire en HLM et fait grimper ce taux à 53% !

 Hall_adm

En septembre, le maire inaugure le nouveau hall administratif de l'Hôtel-de-ville. Plus d'un million d'euros a été dépensé pour cette décoration très bling bling, soit 50 euros par contribuable. Les visiteurs sont accueillis par un hologramme parlant qui fait la joie de la presse et des réseaux sociaux.

En octobre, nous découvrons un nouveau cas de censure du maire UMP de la ville : MonPuteaux est inaccessible sur le réseau wifi de la ville.

Tumblr_mwxk83V2bK1sb2sgno9_1280

En décembre, l'année se termine comme elle a commencé : par les fêtes de Mme le maire. Une patinoir est installée sur le parvis de l'Hôtel-de-ville. Fragilisé par ces évènements successifs, le parvis risque-t-il de s'effondrer. Non affirme le maire... mais les services lui imposent d'évacuer le parking souterrain et de poser des étais au cas où...

IMG_0140

En décembre toujours, Puteaux inaugure son "village du théâtre", une dizaine de magasins autour d'une place grillagée donnant sur le boulevard Richard Wallace. La ville est propriétaire de l'ensemble, pour une dépense de 10 millions d'euros. Un "théâtre", voilà donc à quoi devrait resssembler Puteaux ?


Rétrospective de l'année 2013 à Puteaux (partie 1) : argent public gaspillé, censure & corruption

puteaux, conservatoire, chantier

L'année 2013 a été chargée en évènements à Puteaux, à commencer par l'inauguration en septembre d'un nouveau "palais", celui du conservatoire Jean Baptiste Lully. Si cet équipement est utile pour la commune, sa réalisation a été menée de manière véritablement catastrophique. De 31 millions d'euros prévus au départ, la facture atteint finalement 44,5 millions d'euros HT ! Par ailleurs, une partie du bâtiment n'est pas aux normes de sécurité et des travaux supplémentaires devront être menés dans les mois à venir, notamment pour mettre en conformité les passerelles intérieures et la terrasse. Autre problème, le système de climatisation est défaillant : des profs et des élèves ont été victimes de malaises dans des classes surchauffées ! La municipalité et la direction du conservatoire minimisent tous ces problèmes... espérant que rien de grave ne se produise.

IMG_0120

Toute cette année, les habitants de la résidence HLM de la rue des Fusillés de la résistance ont vécu un calvaire. Les façades de leur l'immeuble ont été refaites, dans le cadre de la rénovation complète du quartier des Bergères. Les travaux ont duré bien plus longtemps que prévu. Alertés par les témoignages publiés sur MonPuteaux, France 3 et Le Parisien s'émeuvent à leur tour de la situation de ces habitants. A la suite de cela, le maire et président des HLM fait apporter... des bouteilles d'eau aux locataires. Le gros des travaux a enfin été achevé en décembre, mais l'épreuve est loin d'être terminée pour les habitants : reste à présent les finitions et les reprises des malfaçons !

Cette année encore, le maire de Puteaux a démontré combien elle avait du mal avec la liberté d'expression : en mai, nous découvrons que les journaux de gauche ont disparu des bibliothèques de la commune.

DSC_3604

En juillet, c'est le marchand de journaux du quartier Lorilleux qui est obligé de fermer après avoir été racheté par préemption par la mairie. C'était le seul marchand de journaux encore ouvert sur le haut de la ville. Devant le tollé, le maire est obligé de trouver un repreneur. Il reste malgré tout fermé plusieurs mois et actuellement les services qu'offraient ce commerce ne sont toujours pas totalement assurés.

"Le maire de Puteaux n'aime pas la Presse", annonce France 3 :

Il faut dire que Joëlle Ceccaldi-Raynaud a toutes les raisons d'avoir peur de la Presse : en juillet, le Canard enchaîné (ci-dessous) sort de nouvelles révélations sur son compte en banque caché au Luxembourg. 4 millions d'euros dont elle ne parvient pas à expliquer l'origine au juge de Nanterre qui enquête sur de possibles pots de vin versés lors de l'attribution du marché public pour le chauffage et la climatisation des tours de la Défense.

IMG_5876
En avril, lors du conseil municipal, Joëlle Ceccaldi-Raynaud gaffe et avoue avoir bien possédé ce compte caché dans un paradis fiscal. Ce qui vaut à la famille d'être cité dans le livre "92 Connection, Les Hauts-de-Seine laboratoire de la corruption ?".

(A suivre...)


La tempête endommage le chapiteau de la mosquée provisoire de Puteaux

BcPn22SIUAAmVYe

La tempête qui a balayé cette nuit notre région a provoqué quelques dégats. Ainsi, le chapiteau de la mosquée provisoire de Puteaux, située derrière les tours de la Société Générale à la Défense, a été gravement endommagé. L'association Asip annonce sur son compte twitter la fermeture de la mosquée "jusqu'à mise en sécurité des installations".

IMG_6657 IMG_6658

(photos : DR et twitter)


Le vieux Puteaux en danger : le maire autorise la construction d'immeubles de 5 étages au pied de la vieille église

11493493485_ae8425e9cf
Voici la seule image du projet qui a été présentée vendredi soir aux élus. Ce dessin évite soigneusement de montrer la vieille église... mystérieusement effacée de la perspective. En réalité cette image serait impossible à réaliser en photo : nous serions à l'intérieur même de l'église ! D'autre part, l'immeuble marron au 1er plan semble plus grand que les 2 nouveaux immeubles au fond, alors qu'il est en réalité moins haut.

Lors du conseil municipal du vendredi 20 décembre 2013, la majorité municipale UMP a autorisé la construction de 2 immeubles de 23 m de haut au pied de la vieille église, un monument historique classé datant du 16e siècle. 25 logements sur 2.000 m2  seront construit sur une parcelle d'à peine 500 m2 entre les rue Manissier et André Leclerc.

Un petit parking et un terrain de sports, tous les 2 appartenant à la ville, vont être cédés à une société qui va pouvoir réaliser là une très belle opération immobilière : ces terrains ont une vue imprenable sur la Seine et Paris.

Toute l'opposition a voté contre ce projet. "2.000 m2 de logement sur 500 m de surface, cela fait un COS de 4, le double de la moyenne de Puteaux", a protesté Stéphane Vazia du groupe PS.

Voici ce que j'ai dit en séance : "Ce quartier, autour de la vieille église, est le centre historique de la commune. On y compte parmi les plus anciens bâtiments de la ville. Ce quartier pourrait devenir un lieu de convivialité. Votre projet, Mme le maire, à l'image de ce que vous avez fait un peu plus haut sur le boulevard Richard Wallace, pousse à la Dysneylandisation du vieux Puteaux !".

Sur son site, l'élue putéolienne Nadine Jeanne dénonce aussi ce projet : "Dans ce quartier déjà fort secoué par la construction du mastodonte Elysée Wallace à quelques pas de là, la municipalité a vendu 2 parcelles de terrain au prix de 2.200.000€ HT à la société COSIGIM pour construire deux nouveaux immeubles en R+4+Combles. L'une des parcelles correspond à un mini-parking, l'autre à une aire de jeux. Ces parcelles méritaient certes d'être réaménagées mais certainement pas d'être construites, le quartier étant déjà fort dense. Bien que ces terrains appartiennent à la ville, aucune consultation n'a été organisée avec les riverains ! On appréciera ! En conseil, le maire a répondu que nous devrions être contents puisque Mme Duflot demande plus de logements ! Nous recommandons à tous les habitants du quartier de se rapprocher du service urbanisme afin de connaître tous les détails du projet et effectuer le cas échéant tous les recours nécessaires".

De son côté, Syvie Cancelloni s'est étonnée du choix de la société pour réaliser cette opération immobilière : sur internet, Cosigim affiche des résultats négatifs. "C'est un petit projet qui n'intéresse par les grands comme Bouygues", lui a répondu Joëlle Ceccaldi. Les habitants du vieux Puteaux seront contents d'apprendre que ce projet, qui va bouleverser leur cadre de vie et écraser la vieille église, est "petit" !

Le vieux centre de Puteaux mérite un autre traitement urbain. Ces terrains communaux devraient être conservés pour valoriser le caractère historique de ce quartier.

(photo : Flickr)


Election municipale : La charte "Puteaux pour vous"

Sur son site, la liste "Puteaux pour vous" rend public sa charte :

9523586191_3bb6c85c69_zLa liste « Puteaux Pour Vous » est une liste citoyenne d’ouverture et de rassemblement. Venus d’horizons politiques différents, nous partageons des valeurs communes : l’ouverture aux autres, le respect de la dignité humaine, la solidarité, le désir de transparence et de démocratie.

Désireux de changer la façon dont la politique est menée à Puteaux, chacun d’entre nous s’engage personnellement en signant cette Charte résumant nos principes et nos objectifs aussi bien avant l’élection qu’après et quel qu’en soit le résultat.

I/ LES POINTS CENTRAUX DU PROGRAMME

A. Principes transversaux

Toutes nos actions en tant que majorité respecteront trois obligations transverses : l’éthique ; l’inclusion de tous les citoyens, en tenant compte particulièrement des populations en situation de handicap ou en situation de fragilité ; et le développement durable. A ce titre un poste d’adjoint au maire chargé du développement durable sera créé.

B. « Puteaux Pour Vous » : au service de tous et de chacun

Nous avons d’une part la volonté de faire prévaloir l’intérêt général et l’accès à tous aux services de la ville en rejetant toute forme de clientélisme ; d’autre part une volonté de proximité en nous efforçant d’apporter des réponses personnalisées aux demandes de tous les concitoyens. Ainsi,

- Nous assurerons la participation citoyenne au sein des commissions d’attribution dans les domaines de l’aide sociale, du logement, de la petite enfance ainsi que la publicité de leurs décisions dans le respect du CGCT et en conformité avec les articles 5 et 6 de la Charte Anticor.

- Les critères d’attribution seront publics et définis préalablement.

C. Une gestion efficace des ressources et du personnel

Les ressources de la commune ne doivent plus être gaspillées dans d’inutiles dépenses de prestige alimentant le clientélisme. Nous agirons pour le pouvoir d’achat des habitants en réduisant la pression fiscale à périmètre de politiques constant.

Le recrutement des employés municipaux se fera de manière ouverte sur la base de compétences évaluées objectivement. La gestion des ressources humaines répondra à des critères transparents et respectueux des agents territoriaux.

D. Une ville solidaire

- Une commune soucieuse du bien-être des plus jeunes

Nous nous engageons à favoriser différents modes de garde des enfants en développant l’accueil collectif et individuel ; proposer aux jeunes des activités diversifiées ; mettre en place un « service civique communal », offrant aux adolescents la possibilité de se rendre utiles à la commune.

- Un engagement en faveur des seniors

Nous nous engageons à aider les aînés à trouver une place dans la vie de la commune en favorisant leur activité ; soutenir les solidarités entre générations ; favoriser l’autonomie des plus âgés et lutter contre leur isolement.

- Une commune qui crée des logements pour tous

Nous nous engageons à proposer une offre de logements diversifiée ; agir en faveur de l’accession sociale à la propriété ; aider à la rénovation des logements.

- L’égalité des chances par l’éducation, le sport et la culture

Nous nous engageons à encourager et diversifier l’accès à la culture et au sport ; soutenir la création artistique ; développer la prise en charge des écoliers après la fin des cours ; créer des tutorats pour les jeunes en situation d’échec scolaire ; agir pour un haut niveau d’accès aux technologies de l’information et de la communication.

E. Démocratie : faire confiance et associer les citoyens

- Écouter et associer les citoyens

Nous favorisons la consultation et la concertation à chaque étape du processus de décision. Cet engagement d’écoute et d’association aux décisions vaut aussi bien envers les citoyens, les Conseillers et les employés  municipaux, que les représentants associatifs, les entreprises locales et tous les acteurs présents dans la ville.

- Respecter l’opposition

Nous respectons et consultons l’opposition. Elle a un droit d’expression publique. Nous lui assurons la possibilité de préparer les conseils municipaux et lui garantissons les moyens de s’y exprimer.

- Expliquer les choix et en rendre compte de façon publique

Nous rendrons aussi compte régulièrement de l’avancement de notre programme.

F. Protection de l’environnement

Nous nous engageons à faire de l’amélioration constante du cadre de vie une priorité ; développer les transports collectifs ; développer le recours aux énergies renouvelables ; viser l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de consommation d’énergie en conformité avec les engagements européens et nationaux ; rendre publique l’évaluation des résultats obtenus ; organiser un « Grenelle » municipal de l’environnement et du cadre de vie.

II/ DEONTOLOGIE : UNE EQUIPE EXEMPLAIRE

A. Adhésion à un groupe PPV

En cas d’élection, nous nous engageons à adhérer à un groupe « Puteaux Pour Vous » dont la création et le fonctionnement auront pour objet de garantir la mise en place du programme pour lequel nous aurons été élus et la cohérence de nos actions. Nous garantirons la libre expression au sein de ce groupe des différentes sensibilités le composant.

B. Signature de la Charte ANTICOR

Les membres de « Puteaux Pour Vous » qui seront élus au conseil municipal s'engagent à signer la Charte Anticor.

C. Participation aux travaux et formation

Nous nous engageons à participer à la vie du groupe municipal « Puteaux Pour Vous » et aux différents travaux. Nous veillerons à développer les connaissances et compétences nécessaires à l’efficacité de notre action.

D. Conflits d’intérêt

Nous éviterons tout conflit d’intérêt entre nos fonctions dans le cadre de l’élection et notre vie personnelle ou professionnelle. Un référent déontologue indépendant sera désigné par le Conseil Municipal pour prévenir ou arbitrer tout potentiel conflit d'intérêt.

E. Engagement à démissionner en cas de désaccord persistant et important

En cas de désaccord persistant sur la réalisation du programme pour lequel nous aurons été élus sur la liste « Puteaux Pour Vous » ou de non respect des principes de cette charte, nous nous engageons à démissionner de nos fonctions.


Le maire de Puteaux envoie 25.000 cartes de voeux à 4 euros 57... mais donne 0 euro aux Restos du coeur

11493529264_cb20889ed3

Avec 2 semaines d'avance sur la nouvelle année, les Putéoliens ont reçu cette semaine, dans leur boite aux lettres, la traditionnelle carte de voeux de "Madame le maire". Il s'agit d'une imitation de boule de neige représentant la mairie de Puteaux.

Faites en carton, mais surtout en plastique, notons tout d'abord que cette carte n'est pas écologique. Par ailleurs elle coûte 4 euros 57 l'exemplaire ! Au conseil municipal de vendredi, le maire a annoncé en avoir commandé 25.000. Soit un coût de 114.250 euros sans compter la distribution. Joëlle Ceccaldi-Raynaud a tenu a souligner que ce prix était inférieur à la carte de l'an dernier - un sapin en bois - qui avait coûté 129.000 euros. Mais c'est bien plus qu'en 2012, la carte était alors revenue à 75.000 euros.

Lors du même conseil municipal, le dernier avant les fêtes, le maire a proposé de faire des dons à des associations : 10.000 euros à l'Unicef pour les jeunes victimes du typhon aux Philippines, 5.000 euros pour l'association les petits bonheurs et 2.000 euros à l'institut Alfred Fournier pour la lutte contre le Sida, 1.200 euros pour la Ligue contre le cancer et 2.000 euros pour le Téléthon.

La ville de Puteaux a fait d'un côté 20.200 euros de dons à des oeuvres de solidarité et de l'autre va dépenser 6 fois plus, 114.250 euros, pour une carte de voeux en plastique qui terminera la plupart du temps à la poubelle. J'aurais préféré que l'argent de la carte aille aux Restos du coeur à qui la ville de Puteaux, cette année encore, n'a rien donné. Je connais à Puteaux des familles qui sont dans la galère. Je suis choqué en pensant qu'elles vont recevoir cette carte au prix indécent.
Christophe Grébert