Le maire UMP de Puteaux s'acharne : elle se pourvoit en cassation
Réponse du marchand de journaux de Lorilleux à la lettre du maire de Puteaux

Le maire UMP de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud utilise la justice et l'argent de la ville pour attaquer son opposition

9236117739_1bbf059e9eJ'avais rendez-vous ce matin au palais de justice de Paris avec la juge d'instruction Muriel Josié, suite à une nouvelle plainte déposée contre moi par le maire UMP de Puteaux à quelques mois de l'élection municipale. C'est au minimum la 12e procédure lancée contre moi par Joëlle Ceccaldi et son entourage, sans compter plusieurs autres plaintes classées sans suite. Un harcèlement judiciaire que vient de relever la cour d'appel de Versailles.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud m'attaque encore pour diffamation. En cause cette fois, la reprise sur mon compte twitter du titre d'un article publié dans le Canard Enchaîné consacré à la découverte au Luxembourg d'un compte du maire sur lequel la justice a retrouvé 4 millions d'euros (VOIR CI-DESSOUS). Or, le maire de Puteaux n'a pas porté plainte contre le Canard. Elle ne s'est donc pas estimée diffamée par le journal ? Alors pourquoi m'attaque-t-elle moi ?

La cour d'appel de Versailles a reconnu qu'il y avait harcèlement en condamnant Joëlle Ceccaldi-Raynaud à 5.000 euros pour sa précédente plainte.

Ce matin, la juge d'instruction Muriel Josié semblait comprendre la situation : "Cela vous arrive souvent que Mme Ceccaldi porte plainte contre vous pour des articles publiés dans la presse ?".

Non seulement, le maire UMP de Puteaux utilise la justice pour attaquer son opposition, mais en plus toutes ces procédures sont prises en charge sur le budget de la ville. Depuis 2004, j'estime à 200.000 euros la somme dépensée contre moi en frais de justice (huissiers, avocats, ...).

L'article du Canard contre lequel Joëlle Ceccaldi n'a pas porté plainte, ne le considérant donc pas comme diffamatoire sauf lorsque c'est moi qui en parle (cliquez sur l'image) :

6a00d8341c339153ef017615fd885c970c-800wi

(photo : Flickr)

Commentaires