Législative 2012 à Puteaux : Jean-Christophe Fromantin répond aux attaques ceccaldistes
Législatives 2012 à Puteaux : les remerciements de Franck Faveur, candidat du Centre

L'entreprise d'un maire adjoint UMP de Puteaux hébergée pas cher par l'Office HLM

6a00d8341c339153ef0167676523b0970b-800wiAprès avoir révélé que la moitié des élus UMP de Puteaux sont logés en HLM, MonPuteaux dévoile une nouvelle affaire : un maire-adjoint UMP bénéficie d'un local commercial appartenant aux HLM de Puteaux pour un loyer inférieur au prix du marché.

Après avoir été responsable de la section UMP de Puteaux, Pascal Caumont est devenu en 2008 maire adjoint délégué aux enquêtes publiques et à la vie des quartiers.
 
Pascal Caumont a dans le même temps créé une société qui fait de la vente sur internet : Mister Diffusion. Cette société s'est installée au 2 rue Bernard Palissy, dans un local commercial appartenant à l'Office public HLM de Puteaux présidé par le maire UMP Joëlle Ceccaldi-Raynaud.

La petite entreprise de Pascal Caumont marche bien. Son chiffre d'affaires a plus que doublé en 1 an : 1.759.500 euros en 2011, contre 578.000 euros en 2010. La société a dégagé un résultat net de 27.600 euros, auxquels il faut ajouter les salaires que Pascal Caumont s'est versé.

Au titre de sa délégation municipale, Pascal Caumont reçoit par ailleurs des indemnités de la commune.

J'ai adressé à Pascal Caumont et au maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi les questions suivantes :

- Ce local est loué à un prix inférieur au marché. Pour quel montant ? (Et est-il supérieur, inférieur ou égal à celui appliqué aux autres locaux commerciaux de l'Office public ?)
- Considérant que les locaux commerciaux pas chers sont rares à Puteaux, selon quels critères ce local appartenant à l'Office communal a-t-il été attribué à Pascal Caumont ? Qu'est ce qui a fait que Pascal Caumont a été préféré à d'autres postulants ?
- Ce local commercial a été récemment rénové. Qui a payé les travaux ? Pour quel montant ?
- Enfin, y-a-t-il un projet d'extension de ce local ? Le local voisin, appartenant également à l'Office, s'il se libère, sera-t-il réservé à Monsieur Caumont ?

A ce jour, je n'ai pas reçu les réponses de Pascal Caumont et de Joëlle Ceccaldi. Mais je suis certain que la majorité municipale nous éclairera très vite.

 

MISE A JOUR 1 : Nicole Berlemont, ancienne représentante des locataires au Conseil d'administration de l'Office HLM de Puteaux, m'écrit :

"En ma qualité d'administrateur à l'Office public, j'avais soulevé le problème et demandé lors d'un conseil d'administration à Mme Joëlle Ceccaldi et à Mme BABA-MABROUKI, directrice de l'Office, le contrat de location de Monsieur Caumont. Il m'avait été répondu qu'il s'agissait d'un bail précaire et qu'il me serait montré le contrat définitif. Il n'y a jamais eu de suite, bien entendu".
MISE À JOUR 2 : Olivier Perrault, conseiller municipal UMP de Puteaux, réagit sur son compte twitter aux révélations de MonPuteaux, expliquant que Pascal Caumont était "un citoyen" et que "l'OPH gagne de l'argent en louant des locaux commerciaux" :
Perrault-ump-puteaux
La question n'est pas là. Voici ce qui interroge : quel montant de loyer paye la société de Pascal Caumont ? et sur quels critères a-t-il été préféré à d'autres ? J'imagine que plein de jeunes entrepreneurs sont en recherche de locaux pas chers. On peut d'ailleurs leur signaler que l'Office HLM de Puteaux en a donc de disponibles et que les loyers sont très faibles. Merci de me faire part de vos retours d'expérience.
MISE A JOUR 3 : Joëlle Ceccaldi-Raynaud m'a envoyé un mail ce soir pour m'indiquer que Pascal Caumont était "le seul candidat à se présenter en vue de la location de ce commerce" appartenant à l'office public qu'elle préside.

Je doute fortement qu'il soit difficile de trouver des postulants pour un local commercial à un prix très inférieur à celui du marché. Si vous recherchez un local pour votre petite entreprise, sachez donc que les HLM de Puteaux cherchent des volontaires ! Signalez moi le résultat de vos démarches...
Le maire de Puteaux a par ailleurs "oublié" de m'indiquer le montant du loyer de ce local. Je l'ai donc relancé sur ce point.
MISE A JOUR 4 : Un habitant du quartier me fait remarquer que ce local commercial n'est pas adapté à l'activité de la société de Pascal Caumont : il s'agit d'une entreprise de vente sur internet qui n'a pas besoin d'un pas de porte. La boutique devrait être réservée à des artisans qui ont besoin d'une devanture.

MISE À JOUR 5 : VENDREDI 15 JUIN À 16H40, LE MAIRE ET PRÉSIDENT DE L'OFFICE HLM M'ÉCRIT :
"Tous mes interlocuteurs, y compris la CNL, m’ont confirmé que je n’avais pas le droit de vous communiquer le montant du loyer versé par la société de Monsieur Caumont.
Il s’agit de données privées.
Cordialement,
Joëlle CECCALDI-RAYNAUD
Président de l’OPH"
Décidément, le montant de ce loyer semble être un secret d'Etat ! Pourquoi ? Reste la possibilité à Pascal Caumont de le révéler lui-même. Ma question est-elle pertinente ?

(photo : Flickr)

Commentaires