Previous month:
juin 2011
Next month:
août 2011

juillet 2011

Urgent : cherche un hébergement sur Puteaux pour août et septembre

Recherche d'urgence sur Puteaux ou alentours un hébergement provisoire pour un couple et un enfant de 11 ans.
Leur bail se termine le 30 juillet et ils ne retrouveront un logement HLM que mi-septembre.
Il s'agit donc de leur trouver un hébergement durant cette période de transition. Même une sous-location ferait l'affaire.
Si vous avez un logement libre ou connaissez quelqu'un qui est dans ce cas, contactez-moi vite : 06 10 14 88 20.
merci,
Christophe


Décès de Gaston Garino, maire-adjoint UMP de Puteaux et ancien bras droit de Charles Ceccaldi

GGARINO Gravement malade depuis plusieurs mois, "Gaston Garino est décédé dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 juillet", annonce le site de la ville de Puteaux. "La Ville perd un homme de grande valeur, impliqué dans la gestion municipale pendant 40 ans". "Afin d'honorer sa mémoire, un hommage solennel lui sera rendu mardi 12 juillet à 15h dans la salle des colonnes de l'Hôtel de Ville. Les obsèques auront lieu à 16h à l'Eglise Sainte Mathilde."

Maire-adjoint délégué aux Travaux, à la Voirie et aux Anciens Combattants dans l'actuel mandature, Gaston Garino avait rejoint Joëlle Ceccaldi-Raynaud dans la guerre qui opposait celle-ci à son père, Charles Ceccaldi-Raynaud. Celui-ci n'en décolérait pas, tant Gaston Garino, pensait-il, lui devait tout. Ce dernier en effet a longtemps été le bras droit de l'ancien maire. Chargé de toutes les besognes, organisateur et efficace manoeuvreur, Gaston Garino est resté jusqu'au bout au coeur du système ceccaldiste. En cela, il est resté fidèle.

Avec la disparition de ce personnage, c'est une page de l'ancien Puteaux qui se tourne.

Gaston Garino ne m'aimait pas. Il refusait de me saluer. Il m'a fait quelques coups. Aujourd'hui, je n'ai qu'un mot à dire : paix à son âme et Dieu reconnaîtra les siens.


Un important incendie, rue Voltaire, à Puteaux

Feu Un incendie s'est déclenché cet après-midi, peu après 16h, sur le toit de la résidence HLM de la vieille église, à l'angle des rues Godefroy et Voltaire, à Puteaux.

Les images sont impressionnantes. Mais l'incendie aurait été rapidement maitrisé par les pompiers.

Selon un riverain témoignant sur Twitter, c'est de la laine de verre, stocké sur le toit de l'immeuble en réhabilitation, qui a pris feu. L'incendie aurait été déclenché accidentellement par des ouvriers qui manipulaient un chalumeau.

D'autres photos :

http://yfrog.com/eusx8uz

http://yfrog.com/kep70bj

http://twitpic.com/5n13cp

(source de la photo : Twitter @UgoMissana)


Feu rue Voltaire à Puteaux le 8/07/11 par verts92


Coups de feu à Puteaux

Un homme était activement recherché ce mercred soir par la police, après avoir tiré plusieurs coups de feu au pistolet mitrailleur dans un commerce de décoration rue Marius Jacotot, en plein centre ville de Puteaux.
Il n'y a pas de blessé. Un différend entre commerçants serait à l'origine de ce fait-divers.

Mise à jour 23h : Le quartier de la rue Parmentier a été bouclé une partie de la soirée. Les forces de police recherchaient l'auteur présumé des coups de feu. Celui-ci, habitant de la rue, reste introuvable.

Mise à jour vendredi 18h : le suspect a été interpellé. Il devait être présenté à un juge pour une éventuelle mise en examen pour tentative d'homicide.

(source afp/Le Figaro/Le parisien)


Conseil municipal de Puteaux : 1 seule caméra braquée sur le maire UMP

5906499632_79fb628726 Depuis le mois de mars et l'élection cantonale marquée par une victoire serrée du fils du maire (52/48 pour moi), le conseil municipal de Puteaux n'était plus filmé. Cela a permis aux élus de la majorité de se comporter comme des sauvages lors de la séance du mois de juin : l'élu Vert a failli être frappé par Vincent Franchi, le fils de sa mère, et j'ai été exfiltré de la salle du conseil par 4 policiers !
Pas de caméra = pas de témoin.
L'opposition a aussitôt alerté le préfet des Hauts-de-Seine sur ces graves incidents. "Nouveaux dérapages au conseil municipal de Puteaux", a titré Le Parisien.

Surprise hier soir au conseil municipal de Puteaux : une caméra avait été réinstallée, mais une seule... braquée sur le maire (photo ci-contre). Joëlle Ceccaldi-Raynaud est seule a être filmée. Les élus de l'opposition disparaissent de l'image !

Voilà une nouvelle preuve de l'esprit très démocratique de la majorité UMP de Puteaux ! ;)))

Cette séance se déroule relativement bien. Les élus de la majorité ont reçu visiblement pour instruction de ne pas être bruyants. Ils se tiennent à carreau, tels des élèves grondès par le surveillant général. Le maire, elle, multiplie les attaques personnelles. La règles vaut pour les autres, mais pas pour elle.

 (photo : Flickr)