Conseil municipal de Puteaux : quelles intercommunalités pour les Hauts-de-Seine ?
Un collège privé à Puteaux pour la rentrée 2012

Joëlle Ceccaldi-Raynaud rêve de devenir Sénatrice des Hauts-de-Seine

2270951685_a391b0a71e

Comme nous vous l'annoncions dès vendredi, Joëlle Ceccaldi-Raynaud va présenter sa propre liste à l'élection sénatoriale du 25 septembre 2011 dans les Hauts-de-Seine. La maire UMP de Puteaux cherche en effet à se recaser au Sénat, car elle risque fortement de perdre son siège de député en 2012 au profit du maire de Neuilly, Jean-Christophe Fromantin.

Problème, l'UMP n'a pas placé Joëlle Ceccaldi en position éligible sur la liste officielle menée par Roger Karoutchi. C'est Isabelle Balkany qui lui a été préférée !

D'où cette liste dissidente annoncée par la maire de Puteaux. « Parce que la vraie autonomie des collectivités territoriales passe par une autonomie personnelle de ses élus, je conduirai une liste complémentaire de celle de l'UMP aux élections sénatoriales, ne me prévalant ni de l'opposition ni de la dissidence, mais de ma liberté », explique-t-elle dans un communiqué. Explication alambiquée.

La divison de l'UMP dans le 92 risque de lui faire perdre un siège de sénateur. Dans ce cas, la situation de Joëlle Ceccaldi-Raynaud, plus députée et pas sénatrice, risque d'être politiquement compliquée ! A moins que d'ici septembre l'Elysée ne lui promette une compensation pour qu'elle renonce à se présenter au Sénat. En 2005, Joëlle Ceccaldi avait notamment siégé quelques mois au Conseil Economique et Social lorsque Nicolas Sarkozy avait voulu récupérer son poste de député. Vive le Sarkoland !

(photo : Flickr)

Commentaires