Previous month:
juin 2010
Next month:
août 2010

juillet 2010

Les boulangeries de Puteaux ouvertes et fermées cet été

1448126087_c784c6ee9a

L'été, pas toujours facile de trouver une boulangerie ouverte près de chez soi. Voici ci-dessous la liste des boulangeries de Puteaux ouvertes tout l'été et celles qui ferment.

Les boulangeries qui restent ouvertes :

Au Fournil d’Antan
Boulangerie-pâtisserie : 85, rue de la République (01 47 73 85 67).

Au Fournil de Godefroy
Boulangerie-pâtisserie : 37, rue Godefroy (01 47 76 49 28).

Boulangerie Goul
Boulangerie-pâtisserie : 29, rue Cartault (01 47 78 41 14).

Boulangerie Do Lago
Boulangerie-pâtisserie : 47, rue Paul-Bert (01 47 72 39 77).

Boulangerie Ihtajja
Boulangerie-pâtisserie : 6, rue Marius-Jacotot (01 47 73 50 41).

Boulangerie Lolive
Boulangerie-pâtisserie : 2, rue Collin (01 47 72 31 42).

HK
Boulangerie-pâtisserie : 66, rue Jean-Jaurès (01 40 90 07 84).

Boulangeries Paul
2, Parvis de la Défense (01 47 73 51 68).
Centre commercial Les Quatre Temps, La Défense (01 49 07 09 42).

Karly
Boulangerie : 66, jardins Boieldieu ( 09 62 28 30 13).

Dates de fermeture des autres boulangeries :

Boulangerie Choukri
Boulangerie-pâtisserie : 7, allée Henry-Sellier (01 49 00 07 41).
Fermeture du 5 juillet au 5 août inclus.

Boulangerie Gazon
Boulangerie-pâtisserie : 16, rue Marcellin-Berthelot (01 47 75 09 16).
Fermeture du 28 juillet au 25 août inclus.

Boulangerie des Bas-Rogers
Boulangerie : 4, rue des Bas-Rogers (01 47 28 97 87).
Fermeture du 1er au 29 août inclus.

Jurkowiak
Boulangerie-pâtisserie : 1, rue Chantecoq (01 47 76 29 62).
Fermeture du 02/08 au 29/08 inclus.

Le Chant du Pain
Boulangerie-pâtisserie : 51, Boulevard Richard-Wallace (01 47 72 04 44).
Fermeture du 4 août au 2 septembre inclus.

Ziada Hamed
Boulangerie-pâtisserie : 11, rue Auguste Blanche (01 45 06 26 44).
Fermeture du 7 juillet au 8 août inclus.

Boulangerie Painbouin
Boulangerie : 34, rue Lucien Voilin (01 40 90 03 26).
Fermeture du 1er juillet au 3 août inclus.

Vargas Isabelle
Boulangerie : 17, rue Fernand Pelloutier (01 49 01 22 48).
Fermeture du 25 juillet au 26 août inclus.

(source : site de la ville - photo : C. Grébert sur Flickr)

Conseil municipal de Puteaux : les dossiers de la séance du lundi 12 juillet 2010

Publié sur le site de Christophe Grébert :

4672414294_c62f8d8a1c

Comme chaque mois, je mets à votre disposition les dossiers que la mairie de Puteaux m'envoie avant chaque séance du conseil municipal. Je fais ce que la municipalité ne fait pas, puisque vous ne trouverez pas ces éléments sur le site officiel de la ville..


Voici les dossiers de la séance du lundi 12 juillet 2010.

Au cours de ce conseil, le maire UMP, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, a demandé aux élus de l'autoriser à dépenser de l'argent public pour mener un nouveau procès contre un blogueur.

Ordre du jour : ODJ-12juillet2010.pdf

Dossiers : Conseil120710.Pdf

(photo : mairie de Puteaux, Flickr)

Rue Anatole France à Puteaux : encore des travaux

4801636313_7fcc299351 Encore des travaux rue Anatole France, à Puteaux. Cela ne fait jamais que 5 ou 6 fois que ce morceau de trottoir est percé depuis 1 an.

Tout a commencé l'été dernier : le maire décide sans prévenir personne de transformer cette portion de rue en zone 20.
Face aux embouteillages monstres, un mois plus tard, il revoit sa copie et re-refait tout.

Très courageusement, à la rentrée, Joëlle Ceccaldi-Raynaud met tout cela sur le dos des policiers municipaux.

Suivrons, les mois suivants, toute une série d'autres chantiers, pour corriger, réparer, réaménager, arranger, modifier, améliorer... ce qui n'avait pas été pensé au départ. Comme cet arrêt de bus posé mais devenu inutile.

On ajoute des barrières, on change plusieurs fois les sens de circulation, on ajoute, puis on enlève des panneaux, on rajoute puis on supprime une voie de circulation...

Tout est si bien fait que, sous la menace d'un procès d'une association de défense des 2 roues, la mairie est obligée, au début de l'année, de changer encore les choses.

Cette nouvelle tranchée n'est sans doute pas la dernière... A suivre...

(photo : Flickr)


Les enfants de Puteaux intoxiqués à Ploemeur : toujours aucune explication

Mardi 6 juillet, plusieurs enfants de Puteaux, qui étaient arrivés la veille dans notre centre de vacances à Ploemeur, dans le Morbihan, ont été pris de malaise. Par précaution, les 67 jeunes présents dans le centre ont tous été placés en observation à l'hôpital. 10 jours plus tard, les divers examens réalisés sur place n'ont pas permis de découvrir l'origine de cette intoxication. 

J'ai interrogé le maire lors du conseil municipal de lundi. "Les enfants vont bien. Ils s'éclatent", a tout d'abord indiqué Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Ce n'est pas une intoxication au monoxyde de carbone, a-t-elle assuré. La peinture ou le produit mis dans le sable, un temps évoqués, ne seraient pas non plus en cause.

"On ne sait pas ce qui a causé ces malaises. Il faisait très chaud. Parfois quand un enfant est malade, les autres - par mimétisme - le deviennent aussi", a avancé le maire, assurant qu'elle était "intraitable" sur la sécurité.

De son côté, la préfecture du Morbihan, cité par le journal Le Télégramme, évoque "un syndrome d'odeur chimique désagréable, sans risque pour la santé".

Cette affaire m'en rappelle une autre survenue en 2005 : une forte odeur de solvant autour de l'aire de jeux de l'Hôtel-de-ville. A l'époque les Verts de Puteaux avaient interpellé le maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud sur cette odeur. Avec mon collègue Vert, nous redoublerons d'attention sur cette question de l'utilisation des produits chimiques dans les espaces pour enfants. Quand ces produits peuvent être remplacés par d'autres non toxiques, le choix s'impose de lui même.
Christophe Grébert


Un projet de maison de retraite médicalisée enfin lancé à Puteaux

4422455331_dfb785498d

Lors du conseil municipal de Puteaux du lundi 12 juillet 2010, le maire a annoncé le lancement d'un projet de maison de retraite pour personnes âgées dépendante (question 10 de l'ordre du jour : Téléchargement PDF). Ce projet privé sera réalisé par la société "Mapad Santé" sur un terrain vendu par la ville, au 35 rue Voltaire (photo ci-dessus). Le groupe Alternance Puteaux (élus MoDem et Verts) a voté en faveur de cette transaction, mais en demandant à la municipalité une attention particulière sur les conditions d'accès à cet établissement privé.

Voici le texte de mon intervention en séance :

Nous sommes satisfaits du lancement de ce projet de maison de retraite pour personnes dépendantes. Cet établissement comprendra une centaine de lits, avec notamment 15 chambres pour les malades d’Alzheimer.

Il faudra veiller à ce que l'accès à cet établissement soit accessible financièrement au plus grand nombre. On sait que ces établissements privés sont souvent très chers.

Si nous sommes satisfaits, nous sommes cependant surpris que ce projet soit lancé aussi tardivement, à la 3e année de votre mandat. Le terrain appartenant à la ville depuis juin 2001, il était disponible. Il a fallu peut-être que nous vous rappelions vos promesses de campagne.

En effet, dans une tribune publiée le 12 mars 2010, le groupe Alternance Puteaux rappelait que « La majorité UMP avait promis (dans son programme municipal de mars 2008) la création de 2 maisons de retraites médicalisées, rue Voltaire et aux Bergères. Il faut au moins 4 ans pour réaliser de tels projets. Il aurait donc fallu les lancer au plus tard en 2009, pour pouvoir les inaugurer avant la fin du mandat. Or, rien n'est engagé. Il est par conséquent désormais impossible pour Joëlle Ceccaldi-Raynaud de respecter cette promesse ».

4 mois plus tard, après avoir prévenu le Comité régional de l’organisation sociale et médico-sociale et l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France, le projet est enfin lancé. Nous nous en félicitons. Espérons donc que cette maison de retraite sera ouverte avant le terme de votre mandat, c’est à dire d’ici la fin 2013. C’est votre promesse faite aux électeurs. Il faudra aller vite.

Nous attendons aussi à présent le lancement de la seconde maison de retraite, aux Bergères, une autre de vos promesses électorales. Nous ne doutons pas que vous nous annoncerez cela dans les prochaines semaines. Car une promesse faite devant les électeurs vaut pour engagement.

Nous voyons dans cet exemple combien l'opposition est utile, rappelant à la majorité ce qu'elle doit accomplir.

Christophe Grébert
Conseiller municipal MoDem de Puteaux

(photo : Flickr)