Previous month:
mars 2010
Next month:
mai 2010

avril 2010

Le maire UMP de Puteaux censure ma tribune dans le journal municipal

Publié sur le site de Christophe Grébert :

PuteauxinfosComme je le craignais, ma tribune n'a pas été publiée dans le numéro de mai du journal muncipal "Puteaux infos". Une nouvelle censure du maire UMP, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, sous le faux prétexte que mon texte est arrivé "hors délai". Faux prétexte, puisque dans sa propre tribune, la majorité UMP commente mon texte ! Cela veut dire qu'elle l'a lu (et donc reçu) avant d'écrire le sien ! Une parfaite mauvaise foi qui ne s'explique que par un esprit anti-démocratique bien ancré dans cette commune des Hauts-de-Seine dirigée depuis 41 ans par la famille Ceccaldi-Raynaud (père, fille et petit-fils) !

Vous pouvez lire mon texte ici : Le maire UMP de Puteaux censure l'opposition : j'alerte le Préfet des Hauts-de-Seine. Et oui! ma tribune avait pour sujet... la censure pratiquée par le maire... CQDF !


Les ascenseurs du Toit de la Grande en Arche sont en rade

Ph8752

Le ministère de l’Ecologie, propriétaire du Toit de la Grande Arche, lance un audit pour établir la cause de l'accident survenu le 4 avril dernier sur les ascenseurs panoramiques : une poulie a été arrachée au passage d’une des cabines et a été retrouvée sur le socle de la Grande Arche après une chute de 75 mètres ! Il n'y a pas eu de blessé, heureusement. Par sécurité, il a été aussitôt décidé de suspendre l'utilisation des quatre ascenseurs extérieurs. Le temps de trouver les causes de l'accident et de faire les réparations nécessaires, il faudra 4 mois, estime le ministère.
C'est une catastrophe pour l'exploitant du Toit de la Grande Arche, qui abrite notamment les musées de l'informatique et du jeu vidéo. Une quarantaine d'employés se retrouvent au chômage technique.
Plus de 200.000 touristes empruntent chaque année ces ascenseurs pour accéder à une vue spectaculaire sur le quartier de La Défense et sur toute la région parisienne.
L'accès au Toit est toujours possible via les ascenseurs des parois nord et sud de la Grande Arche, mais ceux-ci sont fermés au public.

Info et photo : Defense-92.fr


Youra Nymoff-Simonetti a enfin réglé les artistes des "Rencontres musicales de Puteaux"

IMG_9858 Youra Nymoff-Simonetti, la responsable de l'association Musicarte, choisie par la mairie UMP de Puteaux pour organiser les "Rencontres musicales de Puteaux", m'adresse un droit de réponse dans lequel elle affirme notamment avoir "honoré les cachets des artistes" du festival.

Effectivement, un des artistes a reçu son chèque le 8 avril, le jour même du conseil municipal lors duquel la majorité UMP a accordé une subvention de 70.000 euros pour l'organisation de la prochaine édition de ces "Rencontres musicales" (Cet artiste nous a communiqué l'étonnante lettre qui accompagnait le paiement). Il était donc urgent de régler les comptes de l'édition 2009 !

L'action de l'opposition a permis de débloquer une situation inacceptable. Nous ne pouvons que nous en réjouir. 

Rappel des faits :
- "Des artistes des Rencontres Musicales de Puteaux attendent toujours d'être payés", 31 mars
- "Rencontres musicales de Puteaux : des artistes ne sont toujours pas payés (suite)", 6 avril
- "Rencontres musicales de Puteaux : cris et trépignements au conseil municipal", 12 avril

Voici le droit de réponse de Madame Youra Nymoff-Simonetti :

Lire la suite "Youra Nymoff-Simonetti a enfin réglé les artistes des "Rencontres musicales de Puteaux"" »


L'horloge mécanique du jardin du théâtre de Puteaux


Le Jacquemart de Puteaux
envoyé par grebert

A mon avis, on va venir de loin pour l'admirer : le maire de Puteaux en avait rêvé, il l'a fait... un Jacquemart (une horloge mécanique) de 9m de haut a été installé dans le jardin du Théâtre, dans le bas de la ville. L'engin un peu kitch a coûté 204.000 euros.
Il décore et anime un jardin fréquenté uniquement par les pigeons, puisque cet espace public n'est jamais ouvert... au public ! On l'admire de loin, derrière les grilles qui l'entoure.


Conseil municipal de Puteaux : le maire refuse de publier un procès-verbal complet

Publié sur le site de Christophe Grébert :

1495163529_ca7dc23000 Lors du conseil municipal de Puteaux du 8 avril 2010, le maire nous soumet pour adoption le procès verbal de la précédente séance du 26 février. Celui-ci ne rendant pas compte de nos débats, notre groupe Alternance Puteaux décide de voter Contre. Voici le texte de mon intervention en séance :

"Nous ne pouvons approuver ce procès-verbal. La conclusion en est proprement scandaleuse. Vous affirmez que la séance a été interrompue du fait de « l’attitude agressive des élus de la liste d’opposition groupe alternance puteaux » (sic). La réalité, qui est sur la bande vidéo de cette séance, est que vous avez refusé de nous donner la parole et, bien pire, que nous avons ensuite été la cible de menaces et d’insultes, notamment homophobes.
Depuis 2 ans, nous réclamons un compte rendu intégral des séances du conseil municipal. C’est ce qui se pratique par exemple à Neuilly.
Cela permettra aux Putéoliens de connaître la réalité de nos discussions.
Nous regrettons de ne pas être entendus par vous sur ce point. Mais nous saisissons pourquoi : la vérité, qui sortirait de ce compte-rendu exhaustif, serait dérangeante pour la majorité UMP.
En l’état, nous ne pouvons que voter CONTRE cette question n°3 de l'ordre du jour".

Le procès verbal (partiel et donc partial) de la séance du 26 février 2010 : Pv-260210.pdf

(photo : Flickr)