Jean Sarkozy à l'EPAD : l'administrateur de la chambre de commerce aime bien ce "garçon brillant"
Jean Sarkozy à l'EPAD : les rendez-vous et les actions, pour se faire entendre

Jean Sarkozy à l'EPAD : la polémique fait ressortir d'anciens dossiers

34513564_715c3a0741Le gouvernement tente de déminer l'affaire Jean Sarkozy, titre ce soir Libération. Luc Chatel a proposé hier que les fonctionnaires membres du conseil d'administration de l'EPAD ne participent pas, le 4 décembre, au scrutin pour la désignation d'un nouveau président.

Mais comme je l'ai écrit dès hier, cela ne change rien au résultat : sur les 9 autres administrateurs, représentant les collectivités, 4 appartiennent à l'UMP, les 4 autres sont de gauche et le dernier, Claude Leroi, représentant la chambre de commerce et d'industrie, est un ancien élu  de Neuilly lorsque Nicolas Sarkozy en était maire. Ce matin sur Europe 1, Claude Leroi a dit combien il appréciait Jean Sarkozy !

Tout est verrouillé depuis longtemps !

J'entends l'UMP et le gouvernement dire qu'il faut mettre fin a la polémique. Je suis d'accord. Pour mettre fin a la polémique, il suffit que Jean Sarkozy retire sa candidature. C''est ce que demandent les signataires de la pétition.

LA DÉFENSE : LA CAGNOTTE DE LA DROITE DEPUIS 50 ANS

Cette affaire amène les journalistes a ressortir les dossiers de La Défense : De graves anomalies comptables pour l'EPAD sous la présidence de Nicolas Sarkozy, titre Le Monde, qui reprend des éléments publiés sur mon site en 2007.
Dans un rapport de la Cour des comptes consacré au quartier d'affaires, Philippe Séguin notait à cette époque une "Absence de suivi des engagements pris par les pouvoirs publics", des "ambiguïtés et irrégularités dans le financement des opérations et la conclusion des marchés", la "permanence du déficit d’exploitation", une "présentation des comptes toujours pas conforme aux lois avec de nombreuses anomalies comptables".

Des anomalies rappelées sur son site par l'association Anticor.

Depuis, un peu de ménage a été fait. La commission des finances du Sénat y a veillé. Une dernière rencontre entre les membres de la commission et les responsables de l'EPAD s'est déroulé le 22 septembre dernier. On y apprend notamment que l'EPAD a provisionné 108 millions d'euros pour financer la remise en état de la dalle de La Défense. Et encore que des travaux de réaménagement du boulevard circulaire, côté Puteaux, sont évalués à 150 millions d'euros. Autant de dépenses qui devront être financées par de nouvelles constructions de tours.

Ce qui fait dire aux élus MoDem de La Défense que le projet de fusion EPAD/EPASA s’appuie sur "un modèle économique complètement dépassé" : "Condamnée structurellement au déficit en raison du coût phénoménal d’entretien de la dalle, (La Défense) n’a dissue que dans une fuite en avant perpétuelle pour vendre des droits de bureaux à construire, au détriment du logement et de la qualité de vie".

L'AFFAIRE DE LA CHAUFFERIE DE LA DEFENSE

Les comptes de l'EPAD ne sont pas le seul élément qui intéresse les magistrats. Une autre enquête est en cours d'instruction depuis des années : celle de possibles commissions versées lors de l'attribution du marché du chauffage de La Défense. En 2004, des perquisitions avaient eu lieu au siège de l'Etablissement public. Dans cette affaire, l'ex-maire de Puteaux, Charles Ceccaldi-Raynaud, est mis en examen pour "favoritisme, recel d'abus de biens sociaux et corruption passive". Le juge d'instruction de Nanterre pourrait l'entendre prochainement sur ce dossier.

FAMILLE SARKOZY ET FAMILLE CECCALDI-RAYNAUD : LE MÊME NÉPOSTISME 

Enfin cette affaire Jean Sarkozy a comme un goût de déjà vu pour les habitants de Puteaux. Ici, le népotisme ont connait ! Charles Ceccaldi-Raynaud (photo), élu maire en 1969, a passé le flambeau à sa fille en 2004 ! Cette dernière, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, a fait élire son fils (le petit-fils de Charles) en mars 2008 : Vincent Franchi-Ceccaldi-Raynaud est depuis maire-adjoint chargé de l'enseignement et de la culture, mais également chef du groupe UMP au conseil municipal. Cela ne vous rappelle rien ????

20minutes.fr vient de publier un article sur la famille Ceccaldi-Raynaud. Mais vous trouverez aussi de nombreuses notes sur mon blog !

Christophe Grébert

(photo : archive, Flickr)

Commentaires