Previous month:
septembre 2009
Next month:
novembre 2009

octobre 2009

Je suis candidat à la candidature MoDem pour l'élection régionale en Ile-de-France

Publié sur le blog de Christophe Grébert :

7335_156956072735_500482735_2908941_1948718_n

J'ai envoyé ce jour aux instances du Mouvement Démocrate ma candidature pour le scrutin régional de mars 2010 en Ile-de-France.

Cette candidature s’inscrit tout d’abord dans l’envie de participer pleinement à l’action initiée par François Bayrou pour la création d’un mouvement politique moderne, reposant sur des valeurs démocrates et humanistes.

Je souhaite ensuite poursuivre et compléter un engagement local : Elu conseiller municipal en mars 2008, avec plus de 25% des voix (4.523 voix), dans une ville symbole du système UMP des Hauts-de-Seine, ma candidature peut permettre au Mouvement Démocrate d’affirmer son implantation sur ces terres marquées par l’empreinte du sarkozysme.

Dans cette campagne, parmi les grands thèmes mis en avant, l’évolution du quartier de La Défense représentera un exemple de ce à quoi nous aspirons pour notre région. Face aux plans pharaoniques du chef de l’Etat, le MoDem doit défendre un projet alternatif qui prenne en compte l’intérêt des populations, tout en visant l’efficacité économique. Nous sommes là au cœur de notre ambition démocrate ! Membre du groupe des élus MoDem de Puteaux, Courbevoie et Nanterre, avec notamment Pierre Creuzet et Martine Volard, j’aurai à cœur de défendre nos idées sur ce thème.

Je souhaite également apporter à notre futur groupe d’élus régionaux mon expérience dans le domaine du « webcitoyen ». Internet donne déjà, et donnera demain encore plus à l’ensemble de nos concitoyens, une capacité de mobilisation et d’action inégalée dans l’histoire des démocraties. Sur ce sujet, le MoDem ne doit pas se contenter de suivre ; il doit être aux avant-postes.

Le Mouvement Démocrate doit séduire : durant cette campagne de terrain nous allons devoir reconquérir des électeurs démobilisés, mais qui ne demandent, je le crois, qu’à revenir vers nous. Pour cela, notre programme doit répondre, par des solutions très concrètes, à tous les Franciliens victimes d’inégalités : inégalités notamment dans l’accès au logement, au transport et à la formation. Il s’agit aussi de défendre tous ceux, jeunes et moins jeunes, que le système laisse de côté.

Enfin, parce que je crois aux valeurs qui nous mobilisent, j’aspire à me mettre au service non seulement d’un projet ambitieux, mais également d’une équipe renouvelée qui incarnera l’avenir du MoDem.

Un projet, une équipe et une même volonté d’agir pour les citoyens...

Christophe Grébert


Rue de la République à Puteaux : on casse et on recommence

En août, la rue de la République, du côté de l'école, est transformée en "zone 30" (photo 1). Tout est refait : chaussée et trottoirs. 2 mois plus tard, en octobre, les trottoirs sont en train d'être refaits (photo 2). Je vous avoue que j'ai du mal à comprendre la manière dont la ville de Puteaux gère les travaux de voirie. Mais je suis certain qu'il y a une bonne raison de faire aujourd'hui ce qui aurait pu être fait il y a 2 mois sans provoquer de dépenses supplémentaires pour le budget municipal, non ?

En août :

3868277790_69a93d0eab
(photo : Flickr)

2 mois plus tard, en octobre :

Photo
"Redestruction de la rue de la République" (photo : Ludo)


La Défense : du RER au CNIT, directement

4039264261_35aa75a46f

51 ans après son inauguration, le CNIT, le premier bâtiment du quartier d'affaires de La Défense, situé sur le territoire de Puteaux, fait peau neuve : 19 nouveaux commerces dont Habitat, Décathlon, Monoprix et Cojean s’installent sous la voûte, ainsi qu'un vaste espace dédié aux expositions et aux congrès, accessible directement du RER et du métro via un tunnel... lumineux. Le maire adore !

(photo : Flickr)


Gabegie à Puteaux : la ville achète aux enchères un livre d'Art pour 4 fois le prix normal

Voilà une nouvelle affaire qui démontre que le maire UMP de Puteaux ne sait pas gérer l'argent public...

Lors du conseil municipal du 22 octobre, Joëlle Ceccaldi-Raynaud demande aux élus d'approuver, après coup, l'achat d'un livre de lithographies et d'aquarelles de Jacques Villon, un artiste qui a vécu dans notre commune et qui a fondé le groupe de Puteaux.

Ce livre a été acheté par la ville lors d'une vente aux enchères le 9 octobre à Drouot pour un montant de : 10.993,95 euros, comme le montre le rapport ci-dessous :

Conseiloct2009

En séance du conseil municipal, le groupe d'opposition "Alternance Puteaux" fait remarquer que ce même livre - "Les Bucoliques de Virgile" - est disponible chez un libraire en ligne pour la somme de ... 2.600 euros.

10.993 - 2.600 = 8.393 euros de différence !

En préférant acheter ce livre via la vente aux enchères d'une prestigieuse collection, plutôt que de passer par un libraire spécialisé et acquérir un exemplaire plus simple et aux anciens propriétaires moins connus, la ville de Puteaux a dépensé 4 fois trop. Question : qui va rembourser ces 8.393 euros dépensés pour épater la galerie ?
Le groupe "Alternance Puteaux", qui rassemble les élus MoDem et Verts, a voté contre cet achat. Le groupe UMP a voté pour. Par conséquent, je propose que les élus UMP de Puteaux se cotisent pour rembourser la différence ! :)

Il y a bien une différence entre les 2 exemplaires de ce livre : celui que la ville a acheté, issu de la collection Bergé, est un tirage encore plus limité que le second. Les spécialistes verront la différence. Mais la ville de Puteaux peut-elle se permettre cette politique d'achat d'habitude réservée aux grands musées ?
Quelle est d'ailleurs notre politique d'achat en matière d'oeuvres d'art, quand l'exceptionnel côtoie le tout venant à 170 euros ?
Pour ma part, il me semble que dépenser plus de 10.000 euros pour un livre, par ailleurs disponible (certes sur un papier moins prestigieux et sans le bénéfice d'avoir appartenu à un grand collectionneur) au quart de ce prix, c'est, surtout en cette période de crise, un luxe inutile et qui confine à la provocation.
Christophe Grébert


Gaspillage à Puteaux : Un arrêt de bus devenu inutile

Voici un nouvel exemple du gaspillage de l'argent public : cet été, sans prévenir, le maire de Puteaux a décidé de changer le plan de circulation autour de l'hôtel de ville. En quelques semaines, la rue Anatole France a été transformée en zone 20 à double sens interdite aux automobiles, puis en zone 20 à sens unique ouverte à tous, et enfin en rue normale à sens unique, avec promesse du maire de rembourser ceux qui avaient pris un PV dans l'histoire ! Tout cela en 2 mois de temps.
Résultat, les aménagements prévus pour une rue à double sens, en zone 20, sont devenus inutiles. Comme cet arrêt de bus. Ce n'est qu'un exemple, car c'est tout l'aménagement de la rue qui a du être revu (chaque plot par exemple coûte 100 euros + 200 euros d'installation). Combien de dizaines de milliers d'euros d'argent public ont été dépensés pour rien dans cette affaire ?

(filmé avec un ipod)

4040013304_af902859b4 Et la semaine dernière, épilogue de l'histoire (mais qui sait ?), l'arrêt de bus de trop a été retiré... Nouveaux travaux, nouvel aménagement et nouvelle facture pour le contribuable ! Merci qui ?

Là ce n'est qu'un détail... Imaginez que tout est géré de la même manière.

(photo : Flickr)


Résultats de l'élection des parents d'élèves à Puteaux

33392331_fd0dce7ec8 A Puteaux, comme partout en France, les parents d'élèves de maternelle, du primaire et du collège étaient invités la semaine dernière à élire leurs représentants pour l'année 2009-2010.
Dans notre commune, la PEEP totalise 101 représentants, la FCPE en obtient 22. Les 2 grosses associations progressent encore par rapport à l'année dernière. L'UNAAPE totalise 10 représentants et la Liste d'union 12. Les associations locales déclarées ont 6 élus et 2 élus n'appartiennent à aucune association.
Dans les collèges : la PEEP totalise 10 représentants, la FCPE 10 et les autres listes 3 représentants.


Fédération des Conseils de Parents d'Elèves
Fédération Nationale des Associa-
tions de Parents d'Élèves de l'enseigne-
ment public
Parents d'Elèves de l'Enseigne-
ment Public
L'Union Nationale des Associa-
tions Autonomes de Parents d’Elèves
Associa-
tions locales
déclarées
Liste de candidats n’apparte-
nant pas à une association
Liste d’union
Maternelles
6

-

40

3

-

2

-

Elémentaires
13
-
34
7
6
-
5
Maternelles/
Elémentaires
3
-
27
-
-
-
7
Total
22
-
101
10
6
2
12

(photo : Flickr)