Previous month:
avril 2009
Next month:
juin 2009

mai 2009

La maire UMP de Puteaux fait disparaître l'opposition dans le "Puteaux Infos" de juin 2009

Publié sur le blog de Christophe Grébert :

PuteauxInfos Dans le numéro de juin du magazine municipal "Puteaux infos", vous ne trouverez pas de tribune du groupe d'opposition "Alternance Puteaux".
Notre tribune n'a "pas été communiquée", est-il écrit. C'est faux : j'ai envoyé un texte dans lequel j'invitais les Putéoliens à s'informer plus complètement de l'actualité locale en consultant mon blog MonPuteaux.com, étant donné le peu de place accordé à notre groupe MoDem/Verts dans le journal de la commune : 1/6e de page ! Une misère !

Une nouvelle fois, le député-maire UMP Joëlle Ceccaldi-Raynaud montre son absence de respect de l'opposition. Elle ne veut entendre qu'une seule voix, la sienne, et lire qu'un seul discours, celui de sa majorité. Elle ne supporte pas l'existence de MonPuteaux.com. Pas question pour elle d'accepter d'en faire la publicité dans "son" journal !

Mais "Puteaux Infos" n'est pas "son" journal, c'est celui de la commune. Il est financé par les impôts de tous les Putéoliens. Cela ne doit pas être un journal de propagande au service de la majorité UMP, ce qu'il est actuellement !

Dans Le Parisien de jeudi (28 mai), on apprenait que dans les Hauts-de-Seine les élus de droite minoritaires avaient dressé une liste noire des maires de gauche en matière de respect des droits de l'opposition. Mais tout ce que ces élus reprochent à leur maire correspond, et de manière cumulée, à ce que fait le maire de Puteaux ! En réalité, l'UMP des Hauts-de-Seine donne à Puteaux le pire exemple de ce que peut-être une majorité irrespectueuse des règles démocratiques.

Vous en verrez un nouvel exemple dans le "Puteaux infos" de juin : une tribune... vide... une opposition... réduite au silence. Une bonne raison pour tous les Putéoliens de consulter MonPuteaux.com s'ils veulent savoir ce qui se passe réellement dans notre ville !

Christophe Grébert
Conseiller municipal MoDem de Puteaux


Puteaux accueille ce week-end la Coupe de France des jeux vidéo

Affiche_cdf2009 La Coupe de France des jeux vidéo se déroule ce week-end (samedi 30 et dimanche 31 mai 2009) sur l'île de Puteaux (Hauts-de-Seine). Pour tout savoir et tout comprendre sur cette compétition, les explications éclairées de Olivier Montbazet aka KaG :

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les jeux vidéo ne se limitent pas à une activité de loisirs. A l’instar d’autres jeux (poker, bridge, échecs, etc) ou du sport (lui même issu du jeu), les jeux vidéo sont aussi un espace de compétition, dont les pratiquants sont de plus en plus nombreux, et le niveau de plus en plus élevé.

Le phénomène s’est considérablement développé avec l’arrivée des jeux en réseau et Internet.

Alors qu’auparavant on se contentait de défier le processeur, son petit frère ou son voisin le mercredi après-midi, Internet permet de trouver, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit des adversaires de tous les niveaux et du monde entier.

L’ordinateur a été le précurseur de ces compétitions avec le développement de jeux en réseau qui permettaient à une bande d’amis de se retrouver dans un garage, tous les PC reliés à un même serveur, pour une soirée, une nuit ou un week-end. Alors tout le monde s’affrontait sur des jeux de combat, de course, de tir, etc.

Puis les garages se sont agrandis et il y eut les grandes « lan parties » organisées par des associations et réunissant plusieurs dizaines, puis plusieurs centaines de joueurs pour des tournois individuels ou par équipes (à titre d’exemple, la Gamers Assembly réunit, depuis 10 ans, plusieurs centaines de joueurs de France et de l’étranger une fois par an à Poitiers).

Pour apporter de l’eau au moulin, et attirer les bons joueurs et les bonnes équipes, des lots de plus en plus importants furent offerts aux vainqueurs : matériel informatique puis des sommes d’argent allant de quelques centaines à quelques milliers d’euros.

Dans le même temps, les fabricants de consoles ont compris qu’il était indispensable d’offrir les mêmes services à leurs afficionados, et ont, eux aussi, poussé au développement des jeux multi joueurs, et les 2 univers se  sont rejoints.


Mais concrètement, comment est ce que cela fonctionne ?

Les jeux sont souvent classés en grandes catégories :

- les jeux de tir en vue subjective (aussi appelés FPS), représentés ce week-end par Counter Strike, Call of Duty 4 (jeux en équipe) et Quake 3 (épreuve de duel lors de la Coupe de France).
Les compétiteurs dirigent leurs avatars sur des terrains de jeu (maps), en ayant, en général, comme objectif d’éliminer (fraguer) leur adversaire.
Bien que très basiques, les matches sont souvent spectaculaires.

-les jeux de stratégie (appelés RTS) où il faudra à la fois gérer une base, des ressources, et différents bâtiments qui permettront de générer, plus ou moins rapidement et efficacement une armée dont l’objectif sera de détruire les troupes et la base adverses.
Warcraft 3, présent ce week-end, possède un univers médiéval fantastique au sein duquel elfes, orques, humains, etc. ont chacun leurs caractéristiques propres et leurs avantages et inconvénients.

-Les jeux de course qui ne font « que » retranscrire la réalité et où des bolides s’affrontent sur un circuit plus ou moins torturé et fantaisiste (Trackmania dans cette Coupe de France).


Bien sur, les performances des ordinateurs constituent un point important, et à ce niveau de compétition, chaque joueur dispose d’une machine équivalente à celle de son adversaire et seul le talent, la maîtrise du jeu et du stress feront la différence dans les tournois qui sont organisés, comme dans tout sport, en poules qualificatives avant de jouer les phases finales.

Encore en pleine  structuration, les compétitions de haut niveau n’existent que parce qu’elle sont sponsorisées par différentes marques de logiciels ou de matériel informatique. Ainsi, la Coupe de France fait partie intégrante de l’ESWC (Electronic Sports World Coup), elle-même créée par la société française Games Service qui a, hélas, été placée en liquidation judiciaire il y a quelques semaines.
La Coupe du Monde reste malgré tout d’actualité et pourrait être organisée en fin d’année 2009.
On ne peut que déplorer la disparition d’une société qui aura fait beaucoup pour la démocratisation de ce qu’on appelle l’E-sport, mais le modèle économique encore fragile n’a pas résisté à la crise économique. Il y a fort à parier, toutefois, que sous d’autres formes peut être, ces disciplines se développent dans les années à venir, comme cela se fait en Corée avec des joueurs professionnels ou semi-professionnels.

Si vous en avez l’occasion, faites un tour à cette manifestation qui vous permettra de vous rendre compte qu’on est assez loin des clichés, souvent relayés par les médias en mal de sensations, d’adolescents boutonneux et asociaux. Les compétitions de jeux en réseau nécessitent, au contraire, un excellent esprit d’équipe, et toutes les autres qualités liées au sport : bonne hygiène de vie, gestion du stress, volonté, etc.
C’est aussi l’occasion pour tous ces joueurs, qui se fréquentent avant tout virtuellement, de se rencontrer physiquement et de sympathiser autour d’une passion commune.

Olivier Montbazet aka KaG
http://www.lantredekag.fr


Vidéos pour voir à quoi ressemblent les jeux :

    * Counter Strike : http://www.youtube.com/watch?v=bDvQknD8hno
    * Quake 3 : http://www.youtube.com/watch?v=RxVmWaprNDY&hd=1
    * Call of Duty 4 : http://www.youtube.com/watch?v=ORuxAdEM8Gs
    * Warcraft 3 : http://www.youtube.com/watch?v=gCX48qeuxmI
    * Trackmania : http://www.youtube.com/watch?v=GVcWrBr-Ea0

Lecture complémentaire :

    * Esport magazine : http://www.esportsfrance.com


La Coupe de France des jeux vidéo
samedi 30 et dimanche 31 mai 2009
de 10h à 20h
Hall des sports de l'île de Puteaux
Entrée gratuite


Monsieur Martin, l’idylle cachée de Joëlle Ceccaldi-Raynaud (Sylvie Cancelloni)

Publié sur le blog de Sylvie Cancelloni :

Drapeau_europe_et_27_ Il faut bien que la députée-maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud dise quelque chose aussi sur l’Europe… Surtout dans une réunion locale de UMP. C’est ce qu’elle a fait ces jours, entourée de ses cadres les plus clairvoyants… à qui on reprochera quand même leur faible concentration (discussions nombreuses à voix basse) à l’heure où leur maire leur sert un discours historique sur l’Europe.

Historique, on peut le dire : le Maire de Puteaux, prestigieuse capitale européenne des affaires, a choisi un chemin original pour illustrer son idée de l’Europe. Elle aurait pu, très classiquement, se livrer, comme tout un chacun, à l’exercice prospectif : « qu’attendons-nous de l’Europe ? ». Ou aussi bien, ouvrir son cœur et évoquer ses « convictions » d’Europe. Ou encore dévoiler, dans un exercice plus historique, l’étroite union entre le Puteaux/La Défense d’aujourd’hui et la construction européenne. Ou, plus provocatrice, nous expliquer comment ses choix vestimentaires, si souvent évoqués par de mauvais esprits, ont comme objectif de soutenir la création européenne, qu’elle se propose désormais de nous faire découvrir...

Foin de toutes ces recettes éculées : Joëlle Ceccaldi-Raynaud a rencontré Monsieur Martin ! Et depuis, sa vie a basculé… Sculpté par l’Europe, imbibé d’Europe, élevé par l’Europe, Monsieur Martin, qui en est le chantre, découvre joyeusement, à chaque minute que lui donne l’existence, tout ce qu’il doit à ses généreuses mamelles… sa crème à raser, son savon intime, son jus de fruit, son ordinateur, sa voiture, sa cravate, sa liberté de penser, de dépenser, de voyager, de s’exprimer… Ouf ! On finirait presque par demander grâce, car, relayé par la voix d’enfant-sage de notre maire (qui doit encore faire des progrès pour lire ses discours), c'est une vraie "pieuvre" qu'il nous fait découvrir ! Orwell made by Puteaux… Un cauchemar...

Au moins avons-nous évité les citations de Périclès ou d’Hannah Arendt, puisées dans ses lectures de chevet !

J’espère sincèrement que cela ne découragera aucun militant UMP à voter le 7 Juin. Car l'Europe est un projet, une espérance, et non le catalogue d'un bonimenteur, qui se ferait passer en plus pour le concepteur des produits qu'il vous vend...

Je regrette, au passage, que cela ait un peu gommé l’excellente conférence sur la « Santé en Europe » présentée cette semaine au Bellini par les Démocrates de Puteaux/Neuilly : l’absence de "Monsieur Martin", occupé ailleurs, les a obligé à se surpasser… Avec succès.
La conférence était même d’une telle qualité qu’on a pu relever la présence de conseillers municipaux de la majorité municipale. C’est vous dire….

Sylvie Cancelloni
Conseillère municipale MoDem de Puteaux