Ma petite entreprise à Puteaux : Touslesmariages.com
A la journée "Démocratie en réseaux" à la Cité des Sciences de La Villette

Justice : MonPuteaux gagne par KO contre la maire de Puteaux

Joellececcaldi_2Charlesceccaldi_2Je suis convoqué jeudi 20 novembre devant la 17e chambre correctionnelle de Tribunal de Paris pour une audience de fixation concernant la dernière plainte pour diffamation déposée contre moi par Joëlle Ceccaldi-Raynaud et les conseillers municipaux UMP de Puteaux.

Or, ce procès n'aura finalement pas lieu ! Joëlle Ceccaldi, à qui son avocat Maître Fédida à sans doute promis une nouvelle défaite, abandonne la partie. Mieux encore : la plainte avait été déposée également au nom de Charles Ceccaldi-Raynaud, mais celui-ci dans une lettre adressée à Jean-Marc Fédida annonce qu'il "n'a pas voté (cette) plainte collective" et qu'il ne s'est "jamais associé à cette action judiciaire". Dans ce courrier, il est par ailleurs peu aimable vis à vis des élus de la majorité : il les qualifie de "traitres".

Si ce que dit Charles Ceccaldi est vrai, s'il n'a effectivement jamais rien signé contre moi, alors que son nom était bien inscrit sur la plainte collective, cela veut-il dire que toute la procédure -qui à mobilisé durant des mois avocats, huissiers, policiers, magistrats, greffiers, etc- était non valide, puisque reposant sur une fausse déclaration ? Voilà qui pourrait intéresser le procureur et les juges de la 17e chambre. J'irai jeudi 20 novembre leur demander ce qu'ils en pensent.

Procès ou pas procès, l'avocat Jean-Marc Fédida n'en présentera pas moins une facture à la mairie de Puteaux. Combien d'argent encore prélevé pour rien sur le budget de la ville ? 8.000, 9.000, 10.000 euros ? Voilà comment Joëlle Ceccaldi-Raynaud dépense l'argent des contribuables putéoliens.

Une nouvelle fois, une plainte de la maire de Puteaux se solde heureusement par une victoire pour la liberté d'expression.
Christophe Grébert

VOIR MON DOSSIER SUR CE PROCES 4 QUI N'AURA PAS LIEU

Commentaires