Previous month:
octobre 2008
Next month:
décembre 2008

novembre 2008

Journée mondiale de lutte contre le Sida : les cafés de Puteaux se mobilisent

WAD_anniversary-FR Ce lundi 1er décembre a lieu la Journée mondiale de lutte contre le sida, créée il y a vingt ans par l'Organisation mondiale de la Santé.
Chaque année depuis 1988, cette journée permet de récolter des fonds pour la recherche et de mobiliser l'opinion.
Le programme des différentes manifestations en France sont regroupées sur le site du Crips.

A Puteaux, plusieurs cafés - le Diplomate, le Tabac de la Gare, la Coupole d’Argent, le Flore, le Brazza, l’Armoric, la brasserie Wallace, le Conti et le Florence - participent à l’opération "Café Capote" : pour un café acheté, un préservatif sera offert, car se protéger demeure encore la seule arme efficace pour lutter contre la propagation du Sida.

Par ailleurs, du 1er au 4 décembre 2008, à l'Hôtel-de-ville, l’association « Elus Locaux Contre le Sida » et le  « Banana Café » présentent « Histoire de…. ». Une série de tableaux représentants des personnalités sont exposées. Ces oeuvres seront vendues ensuite aux enchères sur E-bay. Les fonds seront reversés à l'Institut Alfred Fournier.

Vous pouvez aussi participer en faisant un don en ligne au Sidaction ou bien en envoyant un sms à l'association Aides :


14,5 km de guirlandes, 145.000 ampoules : Puteaux consacre 1 million d'euros pour les illuminations de Noël 2008

La ville de Puteaux dépense chaque année 1 million d'euros pour les illuminations de Noël. Lors du Conseil municipal du 8 avril 2008, Bruno Lelièvre, élu Vert, a dénoncé cet incroyable montant. "On peut faire aussi bien, pour beaucoup moins cher", a souligné l'élu du groupe "Alternance Puteaux".  "Les taxis sont contents : on leur demande de faire 3 fois le tour de la mairie illuminée", lui a notamment répondu le maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Un argument bien léger ! J'ai voté contre ce dossier, comme l'ensemble des élus de l'opposition.

Mardi 2 décembre à 19h, la députée-maire UMP donnera sur la place de l'Hötel-de-ville le coup d’envoi de ces illuminations. Pendant un peu plus d’un mois, annonce fièrement la majorité municipale, "193 motifs incandescents, 42 traversées de chaussée, 344 arbres décorés, 14,5 km de guirlandes et 144 800 Led donneront à Puteaux un air de fête inimitable". L'argument écologique est à nouveau mis en avant : "le temps d'éclairage sera diminué d'une demi-heure par rapport à l'année dernière. La ville sera illuminée de 7h à 8h30 le matin, et de 16h à 1h, et toute la journée les 24, 25 et 31 décembre, et le 1er janvier 2009". Mais c''est surtout en modérant la masse des décorations que des économies pourront être faites et que l'environnement sera ainsi mieux préservé. En pleine crise économique, cette gabegie est encore plus insupportable.

Combien d'autres communes dépensent pour les illuminations de Noël 2008 ? Je suis allé regarder sur le Net. Et cette fois encore, Puteaux, 42.000 habitants, bat tous les records :

- Aubagne, 43.000 habitants : 110.000 euros (source : La Provence),
- La Ciotat, 32.000 habitants : 174.000 euros (source : La Provence),
- Montpellier, 225.000 habitants : 445.000 euros (source : mairie de Montpellier),
- Caen, 115.000 habitants :  620.000 euros (source : Ouest France),
- Marseille, 808.000 habitants : 740.000 euros (source : La Provence).

Pourquoi Puteaux dépense 10 fois plus pour ses illuminations qu'Aubagne ? 2 fois plus qu'à Montpellier (dont la population est 4,5 fois plus importante) et plus encore que Marseille, 2e ville de France après Paris ? Après l'incroyable coût de la patinoire de "Puteaux en neige", voici un autre "mystère de Noël" !


Un ancien policier municipal de Puteaux, Christophe Bridou, sort un livre : "Calomnie"

9782012376311-G C'est une histoire terrible que celle de Christophe Bridou. En l'espace d'une journée, sa vie a basculé. Le lundi 11 septembre 2001, le chef de la police municipale de Garges-lès-Gonesse est convoqué par le sénateur-maire Nelly Olin. On lui demande de but en blanc s'il est homosexuel, on l'accuse de détournement de biens publics. Très vite, il est même soupçonné de pédophilie. Le monde s'effondre autour de ce jeune père de famille, il voit ses collègues le lâcher, sa femme le quitter, il est destitué de ses fonctions. Une terrible descente aux enfers commence alors. Elle va durer six longues années, jusqu'à ce que la justice l'innocente.
"Accuser quelqu'un d'actes de pédophilie c'est comme lâcher une bombe. Cela est devenu une arme", explique le policier municipal, qui a aussi travaillé à la fin des années 90 à Puteaux. Cette histoire, il la raconte dans un livre : Calomnie.

Un comité de soutien est mis en place pour obtenir la réintégration de Christophe Bridou dans sa fonction de policier municipal. Une réunion aura lieu le lundi 8 décembre 2008 à 19h à La Maison des Metallos à Paris (94 rue Jean-Pierre TIMBAULT M° Couronnes 75011


La Défense : ouverture du marché de Noël 2008

Le traditionnel marché de Noël sur le parvis de La Défense a ouvert cette semaine. Pour cette 14e édition, 350 chalets sur 10.000 m2, ouverts tous les jours de 11h à 19h30 et le samedi de 9h30 à 20h jusqu'au 28 décembre, vous fourniront un choix large d'idées de cadeaux.

Vous trouverez sur Defense-92.fr, un site réalisé par un amoureux du quartier d'affaires, toutes les informations sur les animations de fin d'année à La Défense.


Le renouvellement des instances du MoDem à Puteaux (Hauts-de-Seine)

Publié sur le blog de Sylvie Cancelloni :

Modemrev Cette semaine dans les Hauts-de-Seine, le Modem vivait avec intensité le renouvellement de ses instances locales.

Depuis les élections municipales, le grand courant de rassemblement suscité par François Bayrou n’a cessé de s’organiser et de se structurer. La dernière étape se déroulait cette semaine dans les sections locales. Ce mercredi 26 novembre 2008, 63 adhérents putéoliens sont ainsi venus exprimer leurs suffrages, faisant de Puteaux une des sections Modem les plus importantes et des plus actives de notre département ! Une ville comme Asnières n’en comptait que 30 le même soir.

Ce niveau de participation confirme la progression très nette du Modem à Puteaux, tirée pour l’essentiel par son engagement dans la campagne très médiatisée de la liste "Puteaux Ensemble" emmenée par Christophe Grébert.
En choisissant ce dernier pour son combat sur Puteaux, son courage et sa notoriété, François Bayrou a fait un choix fort : celui de remettre en cause le système actuel détestable du 92 et d’impulser de façon déterminée l’alternance à Puteaux.

Une nouvelle équipe Modem est appelée à poursuivre et à consolider ce mouvement.
Elle est aidée par le « grand ménage » qu’a voulu faire François Bayrou en excluant à Puteaux les quelques adhérents qui ont fait le choix de soutenir la majorité municipale de Madame Joëlle Ceccaldi-Raynaud : Robert Bernasconi, élu municipal, Stéphane Léoni et Stéphane Audru, membres du Conseil économique et social local créé par la députée-maire UMP.

Les élus Modem de Puteaux, Christophe Grébert et moi-même, souhaitons bonne chance à cette nouvelle équipe dont la première tâche sera d’affirmer haut et fort son indépendance face à la municipalité et de soutenir activement le travail de ses élus.

Certains d’entre nous continuent de contester la légitimité Modem de Christophe Grébert. Or, Il est élu avec l’investiture officielle du MODEM et le soutien de François Bayrou et des 2 parlementaires MoDem des Hauts-de-Seine Bernard Lehideux et Denis Badré qui ont salué son travail depuis 6 ans sur Puteaux ;  ceux qui le contestent au sein de la section ou du département, verbalement ou sur internet, s'opposent directement au choix de François Bayrou. Dont acte.

François Bayrou nous demande clairement de nous inscrire dans l’opposition. Non dans l’opposition à une personne, mais à un système. C’est le coeur de son combat.

Sylvie Cancelloni
Conseillère municipale MoDem de Puteaux, n°2 de la liste "Puteaux Ensemble