Previous month:
janvier 2008
Next month:
mars 2008

février 2008

Municipale 2008 à Puteaux : Joëlle Ceccaldi-Raynaud fait appeler toute la ville

Doc_03Depuis 2 semaines, la maire sortante de Puteaux fait téléphoner à toute la ville ! Sur votre téléphone fixe ou votre mobile, à partir du moment où vous apparaissez dans un annuaire, vous avez de grande chance de recevoir un appel d'une personne se présentant comme faisant partie du "comité de soutien de Joëlle Ceccaldi-Raynaud". Etes-vous content de sa politique ? Comptez-vous aller voter ? Les questions sonnent comme un sondage.
C'est la première fois qu'un Ceccaldi fait du "phoning" avant une élection à Puteaux. Est-ce le signe d'un manque de confiance ? d'une peur de perdre ? L'annonce d'un ballotage défavorable ?
Si le phoning est autorisé, il est très encadré et devra apparaître aux comptes de campagne de la candidate. Car bien entendu, cela ne peut pas être des employés municipaux qui réalisent ce travail.
Si vous avez reçu cet appel, merci de m'écrire un petit mail avec le numéro, le jour et l'heure. Cela peut être très important.

(photo : UPP)


Municipale 2008 à Puteaux : le point de la campagne par Régis Sada

2264732519_433fc0bd3bRégis Sada, directeur de campagne de l'équipe "Puteaux Ensemble", écrit la chronique de cette campagne municipale dans notre ville. Le 3e épisode est en ligne. Extrait :

"Depuis le lundi 25 février 2008, nous sommes entrés en campagne officielle. Celle-ci s’achèvera le samedi 8 mars à 24H00, à quelques heures de l’ouverture des bureaux de vote qui conduiront les électeurs putéoliens à décider de leur destin pour les six prochaines années.
Si nous en doutions depuis plusieurs semaines, nous avons eu la certitude d’être bel et bien rentrés en campagne. Les appareils politiques de l’UMP et du PS se sont enfin mis au travail pour offrir à la population l’étalage de leur savoir-faire en matière de communication. Nous ne sommes pas déçus, et le fait de relater les potins de campagne permet allégrement d’égayer les soirées ! (..)"

LIRE LA SUITE

(photo : Flickr)


Le service gériatrie de l'hôpital de Puteaux ouvre son blog

HopitalputeauxLe docteur Arash Madjlessi, du Pôle de Gériatrie du centre hospitalier de Puteaux, vient d'ouvrir un blog “Gériatrie et Puteaux”. Ce site, explique-t-il, a pour objectif "de permettre d’avancer et d’échanger autour des thèmes gériatriques au centre Hospitalier de Puteaux".

Le service de gériatrie est en train de mettre en place son projet médical. Celui-ci permettra "d’offrir une prise en compte la plus large et la plus complète possible de la maladie d’Alzheimer et des autres maladies neurodégénératives".

Une "consultation mémoire" a été mise en place à l'hôpital de Puteaux depuis septembre 2007. Des projets d’accueil de jour et d’hôpital de jour sont aussi en cours de réflexion. Par ailleurs, pour le soutien et l’écoute des aidants familiaux, une association de familles a vu le jour : l’Associataion pour les Aidants de Puteaux (APAP).

"L’accompagnement, la formation et l’information des familles est essentiel dans le cadre de cette maladie chronique évolutive avec le temps. Afin d’avoir une prise en compte la plus globale possible, il convient de pouvoir offrir des solutions et des espaces d’expression pour les aidants.
La consultation mémoire de l’hôpital de Puteaux dans le cadre du pôle de gériatrie, avance dans ce sens et mène une réflexion large actuellemnt sur ce sujet. Toutes les idées sont les bienvenues", ajoute le docteur Madjlessi.


Que sont devenus les représentants de quartier de Puteaux ?

60491869_21a3c1670fEn janvier 2005, Joëlle Ceccaldi-Raynaud annonçait dans « Puteaux Infos » (pages 14 et 15 du numéro 168 de janvier 2005) la mise en place de 2 représentants pour chacun des dix quartiers de la ville.

A part une phrase pour nous dire que les putéoliens pourraient faire part de leur suggestions à leurs représentants de quartier afin que l’équipe municipale soit informée des préoccupations de chacun, cette annonce n’indiquait rien de plus si ce n’est qu’il fallait envoyer le coupon-réponse au cabinet du maire pour faire acte de candidature.

La mention « Au cas où les candidatures seraient trop nombreuses, les enfants du Conseil Communal des Jeunes effectueront un tirage au sort» était assez curieuse et symptomatique de l’état d’esprit de la mairie à propos de cette initiative. S’attendait-elle à recevoir si peu de candidatures pour se dispenser d’une désignation en bonne et due forme ?

Popularisée par MonPuteaux.com, cette initiative connaissait un succès tel, que devant l’afflux de candidatures, la mairie décidait la clôture des inscriptions au bout de quelques jours par un message sibyllin sur son site Web alors que le journal municipal n’avait indiqué aucune limite. Est-ce ainsi qu’on respecte la démocratie participative ?

De nombreux putéoliens faisaient part de leurs interrogations et de leur perplexité dans des messages publiés sur MonPuteaux.com.

Deux mois plus tard, dans le numéro 170 de mars 2005 de « Puteaux Infos » (page 7), les putéoliens apprenaient le nom de celles et ceux qui avaient été choisis d’être leurs représentants par un tirage au sort effectué le 29 janvier 2005 par les élus du Conseil Communal des jeunes.

La transparence n’étant pas la qualité première de notre municipalité, rien n’était dit sur les conditions de ces
désignations. Est-ce que tous les bulletins reçus avaient été mis dans l’urne ? Nous ne le serons jamais.

Le mois suivant, le journal municipal (page 10 du numéro 171 d’avril 2005) nous annonçait que chaque représentant serait chaperonné par un adjoint au maire.

Curieusement le neuvième adjoint au maire Charles Ceccaldi n’avait pas été retenu, le maire Joëlle Ceccaldi chaperonnant les élus de deux quartiers alors que les adjoints n’avaient qu’un seul quartier.

En écrivant « Ils ont été désignés, ils n’ont donc pas de légitimité. Nous vous présentons aujourd’hui les élus dont ils dépendent. », le journal municipal résumait à merveille la portée de cette initiative.

Quatre mois après l’annonce, les putéoliens ne savaient toujours pas comment contacter leurs représentants et ne connaissaient pas grand chose de leurs attributions, bref encore une de ces initiatives qui ne servent pas à grand chose si ce n’est à faire du vent.

Un an plus tard, « Puteaux Infos » dans son numéro 179 de janvier 2006 (pages 10 à 13) dans un article intitulé « Les réalisations des conseils de quartier » et abondamment illustré de photos nous présentait les réalisations initiées par nos valeureux représentants.
Curieusement, quasiment toutes ces réalisations participaient à l’embellissement de la ville, thème très cher à notre maire. Sûrement une coïncidence fortuite !
Encore plus curieux, certaines réalisations portées à leur actif avaient été décidées lors de conseils municipaux antérieurs à leur désignation, comme par exemple le jardin potager République dont MonPuteaux.com avait parlé en mars 2004 !

Depuis, nous n’avons plus aucune nouvelle ni dans le journal municipal, ni sur le site de la mairie. Que sont-ils devenus ?

Seul Régis Sada, élu du quartier des Rosiers, rendait compte de son action sur le site du forum putéolien avant d’envoyer sa lettre de démission au maire fin 2006 pour mettre un terme à cette pantomime.
D’ailleurs, nous ne savons toujours pas comment contacter les représentants de nos quartiers.

Si notre maire était vraiment désireuse de mettre en œuvre une démocratie participative, elle aurait agi différemment.
Il lui suffisait de prendre exemple sur toutes ces municipalités qui en sont des adeptes, mais la majorité municipale actuelle n’a pas cette volonté politique.

Tel est le bilan de Joëlle Ceccaldi sur les conseils de quartiers.

Dans la rubrique « La démocratie participative » de son programme, elle rappelle en page 9 qu’elle a mis en place des conseils de quartiers et propose en page 10 de les élargir.
Oui, elle a mis en place des conseils de quartiers pour amuser la galerie et faire du vent. Drôle de conception de la démocratie participative !
Elle propose de les élargir. Dans quelle direction ? Pour faire quoi ? Nous ne le saurons pas ; d’ailleurs c’est inutile car elle continuera dans la même voie qu’aujourd’hui, celle qui mène dans une impasse, celle qui fait que l’on tombe sur un mur.

A contrario, l’équipe de Christophe Grébert a travaillé sur ce thème et publié tout au long du second semestre 2007 de nombreuses contributions sur son site puteaux.org.
Parmi les contributeurs, on peut citer Régis Sada qui s’était pleinement investi dans son rôle de représentant du quartier des Rosiers avant de se rendre compte de la duplicité de la mission qui leur était dévolue.

Les excellentes contributions de Régis et de ses colistiers sur le sujet ont permis d’élaborer les propositions du premier point « Une ville à l’écoute de ses habitants – Citoyenneté et démocratie de proximité » du programme de la liste « Puteaux ensemble » conduite par Christophe Grébert.

Avec l’équipe municipale de Christophe Grébert, la démocratie participative ne sera pas réduite à un simple slogan, mais sera une réalité pour les putéoliens qui pourront donner leur avis dans les conseils de quartiers et des commissions thématiques (jeunesse, urbanisme, circulation, sécurité …).
Toute décision d’envergure sera prise en concertation avec les putéoliens.
L’équipe municipale nous informera de ses décisions et en rendra compte.

Nul doute que si les putéoliens avaient été consultés, bien des erreurs auraient été évitées dans la construction du palais des sports de l’île ou dans celle de la nouvelle médiathèque.

J.C.

(photo : Flickr)


Municipale 2008 à Puteaux : les réunions publiques des candidats

Img035Avant le 1er tour de l'élection municipale, les candidats organisent des réunions publiques :

- le candidat de la liste PS-PC, mardi 4 mars, à 20h30, à l'école Jacotot, rue Charles Lorilleux
- Charles Ceccaldi-Raynaud (photo), jeudi 6 mars, à 18h45, à l'école République, rue de la République

- la 2nde réunion de la liste "Puteaux Ensemble" aura lieu mercredi 5 mars à l'école Jean Jaurès, rue Eichenberger.