Previous month:
décembre 2007
Next month:
février 2008

janvier 2008

Palais de la Médiathèque de Puteaux : l'accès pompier n'est pas conforme !

2162501433_51e02d339eComme je vous l'annonçais hier, la commission de sécurité a donné un avis négatif à l'ouverture du "palais" de la médiathèque, situé derrière la mairie de Puteaux.

Selon mes informations, les faits sont assez graves : l'un des accès pompier n'est pas conforme, ce qui avait été signalé avant le début des travaux par les pompiers. Les systèmes d'alerte incendie et de désenfumage, ainsi que les éclairages de sécurité n'ont pas fonctionné lors du passage de la commission. D'autres éléments ont été relevés. J'espère pouvoir vous les communiquer prochainement.

Il est regrettable que dans cette nouvelle affaire la maire de Puteaux ne joue pas la transparence. Compte-t-elle ouvrir ce bâtiment au public en l'état ?

(photo : Christophe Grébert sur Flickr)


L'inauguration du "palais" de la médiathèque de Puteaux encore retardée ? La commission de sécurité a délivré un avis défavorable

2163304736_5eacea199bLa commission locale consultative de sécurité a inspecté hier (mardi) le nouveau "palais" de Puteaux - la médiathèque de la rue de la République - et a délivré un avis défavorable.
Cet avis négatif portant sur les risques d'incendie est désormais sur le bureau du maire, qui devra faire procéder à de nouveaux aménagements ou qui peut décider, malgré tout, l'ouverture au public de ce nouvel équipement. Or, on le sait, Joëlle Ceccaldi-Raynaud tient à ce que son dernier "palais" soit inauguré avant l'élection municipale des 9 et 16 mars.

L'histoire de ce "palais" est rocambolesque et démontre l'incompétence de la majorité sortante. Les premières études ont été lancées en 1994 !
En 1999, le conseil municipal adopte le principe de la construction d’un "bâtiment de qualité comprenant une galerie d’art et une salle de conférence avec jeux d’eau" pour un coût évalué à 5,8 millions d'euros HT.
Après plusieurs modifications, en 2002, la majorité vote un avant projet d'un "palais de la communication" pour un coût prévisionnel de 12 millions d'euros HT.
Il faudra encore attendre 2 ans avant que le chantier ne démarre, en été 2004, avec un nouveau budget de 15 millions d'euros HT.
En 2005, alors que le gros oeuvre est déjà bien avancé, la maire Joëlle Ceccaldi arrête tout. Elle demande aux architectes de redessiner la façade donnant sur la rue de la République. Le chantier est stoppé pendant près d'un an. La facture s'allonge : on passe à 18 millions HT.
En 2006, nouvelle rallonge, le budget prévisionnel passe à 22 millions HT, tandis que le chantier semble être sans fin. Fin 2006, le conseil municipal débloque 2 millions d'euros HT pour l'aménagement intérieur. En 2007, d'autres dépenses sont engagées pour les aménagements extérieurs.
A l'arrivée, 14 ans après son lancement, le projet accouche d'une médiathèque de 13.000 ouvrages, soit l"équivalent d'une petite bibliothèque de quartier. Le budget entretemps a explosé, passant de 6 à 25 millions d'euros. Une situation dénoncée l'année dernière par la Chambre régionale des comptes. Mais ce n'est pas terminé, semble-t-il.

En 2002, les riverains avaient proposé un contre-projet, un jardin surélevé, avec locaux municipaux en sous sol :

Montaigneoui2

J'ai téléphoné au cabinet du maire pour demander une copie du procès-verbal de la commission de sécurité. On m'a indiqué que celui-ci serait disponible en milieu de semaine prochaine... A suivre.
Christophe Grébert

(photo : Christophe Grébert sur Flickr)


Municipale 2008 à Puteaux : récit de campagne par Régis Sada

2223127204_8105361af8Régis Sada, le directeur de campagne de la liste "Puteaux Ensemble, pour une ville qui nous ressemble", publie un nouveau compte rendu de la campagne municipale. Extrait :

"(..) Le 31 décembre dernier, le blog de démocratie participative Puteaux.org que nous avions lancé officiellement le 21 juin, a fermé ses portes définitivement pour laisser la place à une période nécessaire à la rédaction des synthèses de l’ensemble des contributions (109) écrites par les citoyens, ainsi que sur les commentaires que ces dernières ont initié.
Ces six mois de débats resteront un moment intense dans la vie démocratique putéolienne, tant cette ville n’avait rien connu de tel depuis près de 40 ans. Ce blog restera également une référence dans la conduite d’une campagne, puisqu’il s’est fait l’écho des interrogations et des propositions de simples habitants en se bornant à dresser un constat objectif sur l’état présent d’une commune et les espoirs de ce qu’elle pourrait devenir dans quelques années.
C’est une démarche novatrice quelquefois raillée, mais souvent saluée par l’aspect concret, réaliste et cohérent des propositions ou solutions évoquées. Cette réussite populaire – plus de 55.000 visiteurs à ce jour – se révèle comme un véritable camouflet pour les appareils politiques qui ont trop longtemps estimé que la conduite des affaires d’une commune devait rester la propriété exclusive d’une élite agglomérée autour d’une même vision (..)".

LIRE LA SUITE


(photo : Christophe Grébert sur Flickr)


Municipale 2008 à Puteaux : Charles Ceccaldi-Raynaud présentera une liste contre sa fille

198194544_27cff1ab9eSur son blog, l'ancien maire de Puteaux, Charles Ceccaldi-Raynaud, 82 ans, annonce qu'il présentera une "liste du renouveau en mars 2008".
Son programme, écrit-il, sera "audacieux et innovant, conciliant humanisme, qualité de vie et excellence". Il ajoute qu'il sera "prochainement distribué à chacun; exposé, débattu".
"Une gestion saine, guidée par la défense des intérêts des contribuables locaux, et par celui du cadre de vie de chacun est impérative", conclu-t-il.

Sur le site d'une militante UMP de Puteaux, supportrice de Charles Ceccaldi, il est question d'un certain "Eric", "jeune trentenaire, passionné d'art contemporain", "galeriste au coeur de Paris", "jeune actif à l'UMP", qui serait chargé du programme culturel de cette 2e liste UMP à Puteaux.

Croisé dimanche matin sur le marché, Charles Ceccaldi-Raynaud affirmait faire campagne.... "seul".

L'ancien maire se présentera-t-il vraiment contre sa fille ? Il en exprime en tout cas un peu plus chaque jour l'intention. Ce serait le point d'orgue de la Guerre des Ceccaldi.

(photo : Christophe Grébert sur Flickr)


Municipale 2008 : Andréa Faxel, du Modem, rejoint "Puteaux Ensemble"

2223138912_5b78a6618fAndréa Faxel est une jeune maman, Putéolienne depuis trois ans. Militante au MODEM de Puteaux, elle a décidé de rejoindre la liste "Puteaux Ensemble, pour une ville qui nous ressemble" :

"(..) je crois en des valeurs fortes: l’humanisme, la liberté d’entreprendre, l’ouverture sur les autres, la tolérance. C’est pour cela que j’ai décidé de soutenir Christophe Grébert. Il incarne ces valeurs et porte un projet novateur, ambitieux centré surtout sur le bien-être de la ville, la bienveillance du débat local et l’intégration de tous (..)".

DECOUVREZ LES AUTRES MEMBRES DE L'EQUIPE

(photo : Flickr)