Le projet des Putéoliens pour 2008 : encourager le commerce de proximité, par Nicole Berlemont
Municipale 2008 à Puteaux : engagement contre le cumul

Homophobie à Puteaux : lettre ouverte à Jean-Luc Roméro, président d'Elus Contre Le Sida (ECLS)

EclsA Jean-Luc Roméro, président de l'association Elus Contre Le Sida :

Monsieur le Président,

Pour la 2e année consécutive, vous avez accepté de parrainer Joëlle Ceccaldi-Raynaud, députée-maire UMP de Puteaux, pour une opération intitulée "Histoire de..." organisée dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le Sida.
Cette opération consiste à récolter des fonds via une vente de tableaux sur ebay. Ces tableaux seront exposés à la mairie de Puteaux du 30 novembre au 1er décembre.

Il s'agit dune très belle initiative. Malheureusement, vous avez offert votre parrainage à une élue condamnée à 2 reprises -en première instance et en appel- pour avoir insinué qu'un de ses opposants, par ailleurs homosexuel, avait des "penchants pédophiles".

Jamais Joëlle Ceccaldi-Raynaud ne s'est excusée pour cet acte. Au contraire, dans le journal municipal et en séance du conseil, elle a depuis réitéré ses soupçons diffamatoires, affirmant agir selon un soi-disant "principe de précaution" !
Ce parrainage, que vous lui avez offert, lui permet de dire qu'elle "a des amis homosexuels" et qu'elle lutte contre l'homophobie !

Au moment où vous faites vous même l'objet d'une scandaleuse plainte en diffamation du député UMP Christian Vanneste, condamné pour diffamation homophobe, je vous imagine sensible à ce sujet.
Nous devons combattre l'homophobie dans le milieu politique. Là, plus qu'ailleurs, cette attitude est inacceptable.
Nous devons cesser d'être complaisant et complice vis à vis de ceux qui s'y adonnent.
Vous avez la possibilité de le faire en retirant votre parrainage à Joëlle Ceccaldi-Raynaud.

Très respectueusement,
Christophe Grébert

Références :
- Condamnations de Joëlle Ceccaldi-Raynaud
- homophobie à Puteaux

- 1ère opération "Histoire de..." à Puteaux en 2006
- Appel à l'UMP après la condamnation de Joëlle Ceccaldi
- enregistrement du conseil municipal du 19 juillet 2007, au cours duquel Joëlle Ceccaldi-Raynaud relance ses insinuations diffamatoires : ceccaldihomophobie.mp3

Dans ce dernier enregistrement audio, Joëlle Ceccaldi-Raynayd évoque des "plaintes de parents". Ces plaintes se résument en réalité à une seule lettre présentée par l'avocat du maire devant le tribunal de Nanterre. Il s'agit d'un parent qui se plaint parce qu'une photo de son enfant apparait sur mon site.
1 /Le parent en question est un employé municipal,
2/ il se plaint auprès du maire, ni à moi, ni à la police ou à la justice, et cela 2 ans après les faits,
3/ la photo en question est une photo d'ensemble de la cérémonie du 11 novembre, devant le monument aux morts, avec au loin 2 personnes sur la tribune : un ancien combattant et un enfant du conseil municipal des jeunes prononçant le discours en hommage aux "poilus". La photo est si petite que l'enfant n'est pas identifiable.
Cet élément du dossier n'a pas été retenu par les juges. Joëlle Ceccaldi ment donc et me diffame publiquement une nouvelle fois.

Ils en parlent :

- Tétu,
- E-llico,
...

Commentaires