Municipale 2008 : une "charte éthique" du conseiller municipal de Puteaux ?
Conseil municipal de Puteaux : 600.000 euros pour un jardin privatif aux Bergères

Grenelle de l'environnement : MonPuteaux soutient la proposition de l'Alliance pour la Planète

Grenelle_environnement_libeDéclaration de soutien de jeunes responsables PS, UDF-Modem, UMP, Nouveau Centre, Verts, Radicaux de Gauche et d’indépendants, à une proposition de l'Alliance pour la Planète dans le cadre du Grenelle de l’environnement.

«Nous n’avons pas peur de la société de consommation, nous n’avons connu qu’elle. Travailler pour des entreprises oui ! Consommer oui ! Mais pas pour n'importe qui, pas n'importe comment, pas à n'importe quel prix !
Aussi éloignés du "patrons voyous" et du "tous pourris" imbéciles que de la fascination stupide devant l'hypercapitalisation, nous, jeunes engagés de différentes sensibilités, citoyens actifs ou simples consommateurs d'aujourd'hui et de demain, salariés et entrepreneurs, demandons à l'Etat français d'oeuvrer très concrètement pour une obligation d’information des entreprises sur leur impact, et ainsi de remédier à la schizophrénie de la relation entre Français et entreprises.
Le seul moyen, à nos yeux, de rétablir un lien de confiance est d'aider les Français à distinguer les entreprises les unes des autres.
Pour ce faire, nous demandons la mise en place d'outils d'évaluation de l'impact des entreprises dans les domaines environnementaux et sociaux demandé par l’Alliance pour la Planète et ses membres (WWF, Greenpeace, Amis de la Terre, Ecologie Sans Frontières, Good Planet, Agrisud…).
Non les entreprises ne sont pas à ranger toutes dans le même panier ! Oui nous souhaitons aider et favoriser celles qui n'handicapent pas notre avenir ni celui des générations futures.
Il nous manque des informations compréhensibles par tous, informations permettant à chacun de comparer et de choisir.
Quels sont les impacts positifs et négatifs des entreprises françaises, présentes sur le sol français, ou de leurs filiales à l'international ? (Que vaut en 2007 une entreprise propre en France et pollueuse dans le reste du Monde ?)
Pour permettre ce choix, les bons élèves doivent être distingués des autres. Il est donc normal que les entreprises qui refusent d‘informer sur leur impact environnemental soient sanctionnées. C’est à ce prix que les entreprises vertueuses récolteront l’avantage concurrentiel qu’elles méritent.
Seules ces informations permettraient d’influer réellement sur les pratiques.
Ce que nous demandons aux élus de la République, ce n’est pas de parler du changement mais de réaliser celui-ci.»

Synthèse de la mesure soutenue :
Impossible aujourd'hui pour un Français de savoir par exemple qui de Renault ou de Peugeot a le meilleur comportement environnemental. Les informations qui sont accessibles au grand public sont illisibles et non vérifiées. L’Alliance pour la planète demande une obligation réelle d'information sur l'ensemble de l'activité d'une entreprise et sur 3 ou 4 indicateurs sociaux et environnementaux compréhensibles par chaque consommateur et citoyen.

Texte complet sur : http://www.lalliance.fr/xmedia/doc/grenelle/Dossier-Alliance-Grenelle.pdf (page 26)

Signataires illustrant cette démarche de rassemblement autour de cette proposition (un par parti) :
Farid Ben Malek, Parti socialiste, président de "Rénover Maintenant" Paris
Quitterie Delmas, Membre du Bureau Politique de l'UDF-Modem, Conseillère nationale UDF-Modem
Sophie Montrigot-Lavignon, Déléguée Nationale des jeunes UMP
Olivier Maillebuau, Président des Jeunes Radicaux de Gauche
Julien Sage, Responsable du groupe local de Nanterre des Verts, Membre du Conseil Départemental des Verts des Hauts-de-Seine
Pierre Vallet, Responsable Nouveau Centre Paris 14

Contacts :

Coordination : Good Planet - Jean-Philippe Teboul jeanphilippe@goodplanet.org
Construction juridique de la proposition : Sherpa -Yann Queinnec - yann.queinnec@asso-sherpa.org

Je m'associe à cette proposition, qui rejoint celle que j'ai déjà faite le 9 octobre sur la nécessité d'informer le citoyen pour lui permettre de se déterminer dans ses choix.
Christophe Grébert

Commentaires