Présidentielle 2007 : électeurs putéoliens de Royal et Bayrou, discutons ensemble
Revue de Web : "La maire et l'ancien maire de Puteaux condamnés pour diffamation" (Le Monde)

Les Ceccaldi-Raynaud, père et fille, condamnés en appel pour diffamation homophobe

Joëlle et Charles Ceccaldi Raynaud ont été condamnés pour diffamation par la Cour d'appel de Versailles. Celle-ci a confirmé cet après-midi le jugement du tribunal correctionnel de Nanterre, qui avait été rendu le 5 septembre 2006 et contre lequel les 2 élus avaient fait appel. La député-maire UMP de Puteaux et le conseiller général UMP de Puteaux devront payer chacun 2.500 euros d'amende et solidairement 3.000 euros de dommages et intérêts à Christophe Grébert pour avoir insinué que le blogueur et militant socialiste avait des "penchants pédophiles".
C'est la première fois que les Ceccaldi sont condamnés pour diffamation par une Cour d'appel. Ils ont encore la possibilité de se pourvoir en cassation. Leur avocat n'était pas à l'audience cet après-midi.
Les frais de défense des Ceccaldi sont pris en charge par la municipalité de Puteaux. En revanche, les amendes et les dommages devront être payés par les condamnés.

Ces accusations homophobes ont été lancées par la suppléante de Nicolas Sarlozy à l'Assemblée nationale. Celui-ci, jusqu'ici totalement siliencieux, va-t-il réagir ?
Cette décision de justice est une nouvelle victoire que je dédie aux victimes du système Ceccaldi. Cette condamnation est aussi un avertissement pour tous ces élus qui ne respectent pas les règles communes.
Christophe Grébert

TOUT SUR L'AFFAIRE GREBERT CONTRE CECCALDI-RAYNAUD

UNE DEPECHE DE L'AFP SUR LE SITE DU MONDE

Commentaires