Concours de photos de Puteaux : "L'une dans l'autre", par Thomas (photo 10)
Le procès en diffamation des Ceccaldi-Raynaud sur 20minutes.fr

Le jugement en appel pour diffamation des Ceccaldi-Raynaud sera rendu le 26 avril 2007

407115404_20a2823ecdJe reviens de la Cour d'Appel de Versailles, où Joëlle et Charles Ceccaldi Raynaud étaient à nouveau jugés pour diffamation, après leur condamnation en septembre dernier par le tribunal correctionnel de Nanterre à 2.500 euros d'amendes chacun et à 3.000 euros solidairement de dommages et intérêts. Condamnés pour avoir insinué que j'avais des penchants pédophiles (!), ils avaient fait appel.

La maire UMP de Puteaux et le conseiller général UMP de Puteaux ne se sont pas présentés au tribunal. Seul était là leur avocat, Jean Marc Fédida. Celui-ci n'a pas changé son mode de défense : Joëlle et Charles Ceccaldi n'ont rien voulu insinuer du tout en écrivant sur le site municipal de Puteaux que j'avais la "facheuse habitude de photographier les enfants". Selon lui, j'aurais trop d'imagination.

Mon avocat, Jean Marcel Nataf, ajoute au dossier une déclaration faite devant le conseil municipal par Joëlle Ceccaldi-Raynaud juste après sa condamnation :

"La lettre a été mise par mon père, signée par mon père, un soir, et je l'ai enlevée le lendemain. Je prends ma responsabilité, puisque je suis responsable du site. A moi, effectivement, de ne pas l'avoir produite. Je n'ai fait que cela".

Par cette déclaration, la maire de Puteaux reconnait que le texte posait effectivement problème !!!! C'est un aveu.

LE JUGEMENT EST MIS EN DÉLIBÉRÉ AU 26 AVRIL, entre les 2 tours de l'élection présidentielle, et le lendemain de mon autre rendez-vous judiciaire avec les Ceccaldi-Raynaud, le 25 avril devant la cour d'appel de Paris.

(photo : Christophe Grébert sur Flickr)

Commentaires