Ramassage des sapins de Noël à Puteaux
Nadine Jeanne liste les "victoires de l'opposition en 2006" à Puteaux

Rétrospective de l'année 2006 à Puteaux : d'avril à juin (2e trimestre)

Voici la suite de la Rétrospective de l'année 2006, avec les événements survenus à Puteaux lors du 2e trimestre (avril, mai et juin) :

La ville de Puteaux a dépensé 1 million d'euros pour une fontaine, quartier Bellini, qui ne fonctionne pas : au moindre coup de vent, les piétons et les automobiles sont douchés. Or, communiqué après communiqué, la mairie affirme qu'il n'y a aucun problème. En avril, le diffuse donc un film qui démonte ce nouveau gros mensonge ceccaldiste.

Je diffuse une autre vidéo d'une piste cyclable réalisée résidence Lorilleux. Cette piste a pour particularité de ne servir à rien. Encore de l'argent dépensé inutilement.

3e vidéo diffusée en avril... sur la main courante aménagée rue de Brazza. Et nouveau gag : cette main courante est installée au milieu du trottoir neutralisant une partie de la chaussée.

141451645_bbf36408fa_1

En mai
, le stationnement payant est généralisé dans notre ville. 120 parcmètres sont installés.

C'est aussi au mois de mai que la Chambre régionale des comptes d'Ile-de-France rend public son rapport sur la gestion du SICUDEF (syndicat du chauffage de La Défense) pour la période 1998-2003, c'est à dire sous la présidence de Charles Ceccaldi-Raynaud. La Chambre dénonce une "gestion mal maîtrisée", un "contrôle insuffisant des concessions", un "suivi financier inexistant", une procédure de passation de délégation de service public en 2002 au profit de la société Enertherm reposant "sur un document programme imprécis". Un rapport "accablant", titre le Parisien.

34584159_b666513a08_1

En juin, les militants socialistes de Puteaux et de Neuilly désignent Nadine Jeanne comme candidate à la législative 2007 sur la circonscription. Le PS de Puteaux se renforce en accueillant plusieurs dizaines de nouveaux adhérents.
En juin, Joëlle Ceccaldi-Raynaud dépose une nouvelle plainte contre moi. Cette fois, elle m'accuse d'usurpation de fonction. Je suis convoqué à la gendarmerie. L'affaire sera finalement classée. De manière très cynique, la députée-maire UMP interpelle le gouvernement sur les menaces pesant sur la liberté d'expression... en Iran !

Commentaires