Previous month:
octobre 2006
Next month:
décembre 2006

novembre 2006

Législative 2007 : Patrick Madrolle, candidat d'Alternative libérale sur Puteaux-Neuilly

Alternative Libérale est un mouvement créé cette année par Edouard Fillias. Ce membre des Grandes Gueules sur RMC a l'intention de participer à l'élection présidentielle (s'il obtient les parrainages nécessaires). Son mouvement présentera aussi plusieurs candidats aux législatives. Patrick Madrolle tentera sa chance dans notre circonscription de Puteaux-Neuilly.


A Puteaux, les bus pour handicapés attendront (5e partie du conseil du 7/11/06)


Voici la 5e et dernière partie de l'enregistrement du conseil municipal de Puteaux du 7 novembre 2006. Il s'agit de 2 questions écrites posées par l'opposition suivie de la réponse du maire. Rappelons la règle édictée par Joëlle Ceccaldi-Raynaud depuis son arrivée à la tête de la mairie : l'opposition doit envoyer ses questions par écrit 48 heures avant la tenue du conseil.

- Sur le "Comité local de sécurité et de prévention de la délinquance", Joëlle Ceccaldi ne peut pas dire à l'opposition quand il se réunira.
- Sur l'expérimentation à Puteaux des "Citoyens volontaires" voulue par Nicolas Sarkozy, la maire explique que 5 personnes se sont présentées. Elle parait choquée quand l'opposition parle de "milice", mais n'a-t-elle pas de mémoire ?

Dans cette dernière séquence, l'opposition pose aussi des questions au maire sur la Journée mondiale contre le Sida et sur l'aménagement des arrêts de bus de la ville pour les personnes à mobilité réduite.
Cet aménagement a pris beaucoup de retard dans notre ville, ce qui empêche la RATP de faire circuler des nouveaux bus accessibles sur l'ensemble de la ligne (sur Nanterre, par exemple, ces aménagements sont terminés depuis longtemps). Comme d'habitude, la maire noie le poisson en répondant à côté. Finalement, on ne sait pas quand la RATP pourra faire circuler ses nouveaux bus à Puteaux...


Homophobie : La maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, m'invite... pour la Journée mondiale contre le SIDA

Img_5116

Hier, je trouve dans ma boite une lettre à l'entête de la ville. Sur le moment, je pense à un nouveau message d'intimidation du maire. Je me demande rapidement ce que j'ai bien pu écrire ces derniers jours qui aurait pu provoquer les foudres de Joëlle Ceccaldi-Raynaud.
Mais dans l'enveloppe, je découvre une invitation pour un vernissage qui aura lieu vendredi à l'Hôtel-de-ville de Puteaux. Il s'agit d'un exposition-vente de tableaux organisée à l'occasion de la journée mondiale contre le SIDA.

C'est bien la première fois que je suis invité par le maire... à l'exception de ses "invitations" au commissariat ou au tribunal ! Cette fois, il n'y aura pas de gros bras, Madame Ceccaldi ? Comment je dois prendre cela ? Certains me diront que c'est un "geste" de la députée-maire UMP... une manière de se rattraper après avoir détourné une campagne de AIDES (un procès est en cours, dont les frais sont injustement payés par les contribuables putéoliens). En même temps, il y a une chose assez gênante : pourquoi m'avoir invité justement à ce vernissage là ?
L'opération est montée en partenariat avec Jean Luc Roméro, Elus contre le Sida, Dessine moi un mouton et le Banana Café. J'espère au moins qu'ils savent où ils atterrissent ? Le dossier des Ceccaldi-Raynaud est particulièrement lourd.

J'espère que tout cela n'est pas qu'une opération de com' pour faire oublier certains faits indignes. Les auteurs de ces faits ont refusé de s'excuser et au contraire en rajoutent.

Prévenu seulement la veille, je ne pourrais de toute façon pas venir à ce vernissage. Dommage. La prochaine fois, Madame la maire, ayez la politesse de prévenir vos invités de marque un peu plus tôt ! Pour vos invitations au tribunal, en revanche, vous pouvez vous abstenir :o)
Christophe Grébert


La mairie de Puteaux dépense près de 15.000 euros en frais de justice, en novembre 2006

Comme chaque mois, voici les principales factures d'avocats et d'huissiers communiquées en conseil municipal par la députée-maire UMP de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud :

- 3.588 euros sont prélevés sur le budget de la ville pour Maître Philippe Scarzella, avocat à Paris 8e. Celui-ci défend la mairie poursuivie par l'artiste photographe Maraval, dont une oeuvre réalisée par l'association de lutte contre le sida AIDES a été utilisé sans son autorisation pour assurer la promotion de Joëlle Ceccaldi-Raynaud dans le magazne "Puteaux infos",
- 4.784 euros sont prélévés sur le budget de la ville pour Maître Garreau, avocat à Paris 16e. Celui-ci est chargé de défendre la mairie devant le Tribunal administratif de Versailles, à la suite d'un recours pour excès de pouvoir engagé par Charles Ceccaldi-Raynaud. L'ancien maire UMP souhaite faire annuler une délibération présentée en conseil par sa propre fille et maire UMP, Joëlle Ceccaldi-Raynaud (Les contribuables putéoliens payent pour la Guerre des Ceccaldi-Raynaud),
- 2.990 euros à Maître Christophe Pichon, avocat à Paris 8e, chargé de défendre la mairie poursuivie par madame F., un ancien cadre communal qui estime avoir été remercié abusivement,
- 299 euros à Maître Christophe Pichon chargé de défendre la mairie dans un litige l'opposant à madame W. (?),
- 550,16 euros à Maître Fricaudet, avocat à Courbevoie, représentant la mairie dans une affaire d'"éviction commerciale" d'une société,
- 1076,40 euros à Maître Laurent Gravier, avocat à Paris 8e, représentant la mairie dans un litige avec un fournisseur,
- 1.400 euros au cabinet Benzaken, huissier à Nanterre, pour signifier l'expulsion de 7 locataires du 15 rue du Moulin.

TOTAL : 14.687,56 EUROS

(source : dossier "communications" du conseil municipal de Puteaux du 7 novembre 2006)


La Défense : une nouvelle tour de 300 mètres... sur le territoire de Puteaux

Morphosis

A l’issue d’un concours international d’architecture, Unibail et l’EPAD, l'aménageur public de La Défense, ont retenu le projet de l'agence américaine Morphosis de Thom Maine pour la construction d’une nouvelle tour de 300 mètres, preque aussi haute que la Tour Eiffel.
Cette tour baptisée "Phare" sera inaugurée en 2012. Elle sera construite sur le territoire de Puteaux, place Carpeaux à côté du CNIT, à la limite de Courbevoie. Elle offrira près de 130.000 m² de surface utile, pour un budget global de 800 millions d'euros.
La tour sera composée d'une double-peau assurant une ventilation naturelle permettant des consommations énergétiques particulièrement performantes. Elle sera aussi coiffée de turbines éoliennes qui participent à l’alimentation électrique du bâtiment.
Pour Bernard Bled, Directeur Général de l’EPAD, "ce projet est à la hauteur des ambitions et de la qualité architecturale escomptées".
La tour "Phare" s'inscrit dans le cadre du plan de renouveau de La Défense, qui prévoit notamment de nouvelles constructions pour un total de 450.000 m2 d'ici à 2013, dont 150.000 m2 sous forme d'opérations de démolition-reconstruction des immeubles obsolètes.

Du 29 novembre au 1er décembre, le projet "Tour Phare" est exposé au SIMI sur le stand de l'EPAD (D72), Palais des Congrès, Paris Porte Maillot.


Les maires de Puteaux et de Sanary-sur-mer : même combat contre la démocratie participative !!!

Après Joëlle Ceccaldi-Raynaud à Puteaux, voici un nouvel exemple d'un maire qui rechigne à appliquer une règle fondamentale de la République : l'obligation qui lui est faite d'assurer la plus large publicité du conseil municipal. A Sanary-sur-Mer (83), le maire UDF, Ferdinand BERNHARD, a multiplié les incidents en séance pour empêcher des citoyens de filmer.

LA SUITE SUR WWW.WEBCITOYEN.COM