Le maire de Puteaux demande des questions écrites 48 heures à l'avance (11e partie du conseil du 28-9-2006)
Joëlle Ceccaldi-Raynaud sèche le conseil - Le 1er adjoint refuse de répondre à l'opposition (1ère partie du conseil de Puteaux du 19-10-2006)

"Enculé!" : nouvelles insultes homophobes au conseil municipal de Puteaux

274116607_b688a4b18bJe reviens du conseil municipal de Puteaux, où une nouvelle fois les supporters du maire UMP présents dans la tribune du public n'ont pas réussi à se tenir. Lorsque j'ai fait remarquer à un gros bras, par ailleurs employé municipal, qu'il avait un certain devoir de "réserve", et que ses insultes et menaces, dans l'enceinte de l'Hôtel-de-ville, ne reflétaient pas cette nécessaire "neutralité", un autre supporter de Joëlle Ceccaldi-Raynaud a laché (devant témoins) "mieux vaut être employé municipal qu'enculé". Voilà le genre d'insultes homophobes auxquelles les supporters ceccaldistes nous habituent conseil après conseil. C'est bien triste :o////

Je voudrais dire aux employés municipaux de Puteaux que je sais bien que dans leur immense majorité, ils n'ont rien à voir avec ces gens. Je sais que les 2.000 employés qui travaillent pour la commune de Puteaux sont des personnes qui accomplissent respectablement leurs missions. Quelques rares brebis galeuses n'entacheront pas la réputation de tous les autres.
Christophe Grébert

PS : Je reviendrais plus tard sur le conseil municipal lui-même. Joëlle Ceccaldi-Raynaud n'était pas présente. C'est le 1er maire-adjoint, Gaston Garino, qui présidait. Il a commencé la séance en annonçant à l'opposition qu'il ne répondrait pas à ses questions !!!! Le conseil s'est déroulé dans un désordre assez incroyable. J'essaye de vous monter une vidéo demain.

(photo : Hôtel-de-ville de Puteaux, Christophe Grébert sur Flickr)

Commentaires