4 bancs dans le square Voltaire, à Puteaux
Les brèves de Puteaux : enseignes de rue et illuminations de fin d'année

L'UMP défend l'opération "Puteaux en plage" en attaquant la gauche : n'a-t-elle plus rien d'autre à dire ?

Certains d'entre vous critiquent parfois mon esprit critique vis à vis de la majorité municipale. J'accepte la critique ! Pourtant, j'assume ma totale subjectivité. Remarquez en effet que jamais MonPuteaux.com n'aura une audience aussi forte sur le magazine "Puteaux infos", qui -vous en conviendrez- manque lui totalement d'esprit critique vis-à-vis de notre maire ! Mon blog ne fait donc que rééquilibrer un peu les choses. Et cela ne coûte rien aux contribuables. Ce qui n'est pas le cas de la propagande ceccaldiste.

On m'a également dit dernièrement que je devrais donner plus souvent la parole à la droite putéolienne. Là, je vous fais remarquer que je n'arrête pas de le faire : en diffusant sur mon site les discours de la députée-maire UMP Joëlle Ceccaldi-Raynaud devant le conseil municipal ou bien en vous faisant part des dernières sorties de Charles Ceccaldi-Raynaud, maire-adjoint et conseiller général UMP, sur son blog. Ce n'est pas de ma faute si l'un et l'autre -les 2 représentants de la droite putéolienne- tiennent des propos aussi creux ou lamentables.

Cependant, vous l'aurez voulu, j'ai décidé de donner plus souvent la parole aux représentants de la droite de Puteaux. En plus, ils s'expriment de plus en plus sur leurs blogs. C'est un feu d'artifice ! Voici donc l'un des derniers communiqué de l'"UMPuteaux". Il s'agit pour les ceccaldistes de défendre "Puteaux en plage". Une opération qui, je vous le rappelle, résume à elle seule la politique de Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Attention, c'est censé casser la gauche (gloups !) :

TEXTE DIFFUSÉ PAR L'UMP DE PUTEAUX :

Les socialistes atypiques de Puteaux ne s'adressent plus aux putéoliens, la presse régionale et engagée leur a offert une audience nouvelle, plus lointaine.
De leur perte d'identité, il reste la haine qu'ils éprouvent pour notre ville et pour nos concitoyens qui leurs refusent une quelconque représentativité. Aujourd'hui, ils ne se contentent plus de critiquer la municipalité, ils s'attaquent à la population.

L'opposition parisienne se refuse à toute critique à l'égard de l'opération "Paris-Plage". Malgré l'abandon de celle-ci aux sponsors. Malgré la non-gratuité de l'unique bassin pour les parisiens. Les élus de droite ne s'abaissent pas à critiquer une opération en faveur des plus démunis, de celles et ceux qui ne partent pas en vacances aussi régulièrement que les élus socialistes de Puteaux, de celles et ceux qui ne partent jamais en vacances.

À Puteaux, la situation est différente. L'opposition a la critique facile, elle reproche à la municipalité de ne pas faire appel aux sponsors qui trouveraient à Puteaux un espace commercial, du moins promotionnel. D'autres villes disposent de plages urbaines, l'une d'elles est financée par une marque de voitures et une marque de bière. Les estivants y bronzent entre des automobiles allemandes et des bouteilles gonflables. Voilà l'idéal socialiste.

Les bloggeurs socialistes vont plus loin, ils reprochent à la municipalité la gratuité en faveur des putéoliens. Ils exigent la gratuité pour tous, même si celle-ci devait entraîner une saturation inévitable laissant les putéoliens à la porte de leur plage. Que pensent-ils de leurs amis Clichy qui réservent leur plage aux seuls habitants de Clichy, accusent-ils Monsieur Catoire de pratiquer une quelconque ségrégation ?

Les putéoliens méritent mieux que cette opposition stérile qui souhaite s'attirer la sympathie des habitants de Neuilly et de Nanterre. Les socialistes de Puteaux estiment que la Mairie pourrait faire mieux, chaque année la Mairie fait mieux.

Joëlle CECCALDI-RAYNAUD est à l'écoute de la population. Chaque année, grâce à elle, l'évènement s'améliore pour répondre aux souhaits des putéoliens.

Avec les Ceccaldistes, l'UMP touche le fond de la politique... Une seule solution : les mettre à la retraite !!!

Commentaires