Previous month:
juin 2006
Next month:
août 2006

juillet 2006

Un poteau déplacé rue Parmentier : la mairie de Puteaux réagit vite, mais elle peut mieux faire !


Trottoir rue Parmentier Puteaux 2
Vidéo envoyée par grebert
La mairie de Puteaux n'a pas trainé... Hier, je diffuse une vidéo pour souligner l'absurdité de l'aménagement du trottoir rue Parmentier. Aujourd'hui, quand je repasse dans la rue, je découvre qu'un poteau a été déplacé ! Mais la mairie peut faire encore mieux : pourquoi cet angle dans le grillage et pas une ligne droite ? L'affreuse pelouse sur le côté (qui sert de lieu d'aisance à tous les chiens du quartier) appartient à la ville. Il n'y a donc aucun problème pour mordre un peu dedans. A suivre ?

Cette saga de la rue Parmentier pourrait paraître anecdotique. Pourtant, elle montre à quel point il n'y a aucun pilote à la tête de la mairie de Puteaux. Imaginez que tout est géré de cette manière dans notre ville ! Penser que quelqu'un comme Joëlle Cecaldi-Raynaud puisse disposer à loisir d'un budget de 200 millions d'euros fait froid dans le dos, non ?
Christophe Grébert


Il y a 2 ans : en juillet 2004, la maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, affirme être menacé par des "terroristes corses" !

Voici un épisode qui illustre la paranoïa totale de l'actuelle majorité municipale de Puteaux : il y a tout juste 2 ans, en juillet 2004, lors d'un conseil muncipal, le maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud fait voter par les élus UMP une motion selon laquelle notre commune était placée "sous la menace d'un groupe terroriste corse appelé Resistenza" et que "le procureur de Bastia" serait informé de ce fait. Charles et Joëlle Ceccaldi-Raynaud annoncent publiquement qu'ils vont chacun porter plainte. Dans la tribune du public (j'y étais), personne ne comprend. De quoi parlent-ils ? "Jamais ces gens ne prennent de vacances ? Le délire continue !", j'écrivais alors.

Quelques jours plus tard, Joëlle Ceccaldi-Raynaud fait publier un communiqué :

"Le Conseil Municipal tient à exprimer solennellement, à la suite des messages revendiqués par la signature du groupe terroriste “Résistenza”, sa profonde émotion et sa solidarité à l’endroit de Madame le Maire ainsi que de Monsieur l’Adjoint au Maire, et sollicite que la présente soit portée à la connaissance de Monsieur le Procureur de la République de Bastia afin que la sécurité de ces élus soit assurée, et aux fins qu’il jugera utiles. Nota Bene : Ce texte ne vise pas l'organisation terroriste, mais les sites putéoliens qui ont utilisé le nom de cette organisation sans vérification de son authenticité. Il est probable qu'il s'agit d'un faux. Il faut mesurer la gravité du procédé utilisé”.

C'est MonPuteaux.com qui est directement visé par Joëlle Ceccaldi-Raynaud. A l'origine de ce délire, un simple commentaire publié par un visiteur de MonPuteaux.com signé "Resistenza" ! Aucune menace dans ce commentaire. C'est la seule signature qui choque semble-t-il le maire. Le procureur de Bastia, s'il a effectivement été contacté (pourquoi lui et pas le procureur de Paris chargé des affaires de terrorisme), doit encore bien se marrer...

A la suite de ce communiqué municipal, je publiais sur MonPuteaux.com quelques réflexions :

"1/ la municipalité fait preuve d’une très étonnante connaissance de la nébuleuse clandestine corse, puisque personne n’a jamais entendu parlé d’un tel groupuscule portant le nom de "Resistenza". D’où vient une telle maîtrise du sujet ou une telle perte de sang-froid (c’est selon le point de vue où l’on se place) ? 2/ Le Nota Bene est intéressant : ainsi, un simple citoyen utilisant un pseudo sur internet est plus dangereux qu’un groupe terroriste, parce qu’il a pris ce nom soit par bêtise, soit par ignorance. 3/ Le but avoué est tout autre et clairement rédigé dans ce même Nota Bene : il s'agit d'attaquer les sites putéoliens qui diffusent des informations, ouvrent des débats, bref alimentent la Démocratie. Mais cela, les lecteurs de MonPuteaux.com l'avaient déjà compris... "

TOUTE L'ACTUALITE DE PUTEAUX EN JUILLET 2004


A vous la parole : Puteaux Plage difficile d'accès (David)

Tout l'été, à vous de prendre la parole (envoyez-moi vos textes) : David nous raconte comment il est resté à la porte de "Puteaux en plage" :

Ma soeur réside à Puteaux avec son compagnon et sa petite fille. La semaine dernière afin de nous rafraichir un peu sous un soleil de plomb, elle nous propose de l'accompagner à Puteaux Plage (4 adultes et 2 enfants en bas âges). Je n'étais pas trop partant connaissant les pratiques de la mairie ceccaldiste, mais pour que les enfants profitent d'une baignade, nous nous laissons tenter.
Nous pensions que nous pourrions accompagner des Putéoliens présentants un justificatifs de domicile, mais cette année la direction locale a renforcé son empire pour ne permettre qu'aux Putéoliens d'accéder aux activités et évènements putéoliens.
Ma soeur avait fait la demande de la carte d'accès nominative, en pensant que les enfants pourraient en profiter. Seul problème, le justificatif de domicile doit préciser le nom et prénom des personnes devant accèder aux activités de Puteaux Plage ! Il est quand même difficile d'avoir un justificatif pour chaque membre de la famille et déroutant de voir ce genre de procédé mis en place pour un évènement qui devait être une partie de plaisir en famille.
Bilan, nous sommes restés à la porte.
Afin que les enfants déçus et tristes puissent tout de même profiter un peu des jeux d'eau, nous avons en tout illégalité utilisé les robinets d'eau du stade de rugby pour oublier ce désagrément d'un samedi après-midi passé au sein de la monarchie Ceccaldi.
"A vouloir exclure les autres et vivre en autarcie", il ne faut guère s’étonner de se retrouver à l’écart d’un tel événement. Je t'encourage Christophe dans tes démarches, pour qu'un jour il y ai plus de liberté à Puteaux.
David


Elargissement du trottoir rue Parmentier à Puteaux : ni fait, ni à faire (suite)


Trottoir rue Parmentier Puteaux
Vidéo envoyée par grebert
L'aménagement du trottoir rue Parmentier, en bas de Puteaux, à l'intersection de la rue Voltaire, est terminé. Ce n'est pas une réussite... la preuve par l'image.

Voir les travaux sur mon compte flickr.


Comment Nicolas Sarkozy inspire la politique de Joëlle Ceccaldi-Raynaud


Le Vrai Sarkozy
Vidéo envoyée par reso69

Nous voyons bien dans cette vidéo où Joëlle Ceccaldi-Raynaud, la maire de Puteaux et suppléante de Nicolas Sarlozy à l'Assemblée nationale, va pêcher sa politique : communautarisme, sécuritarisme, clientélisme...

Visitez www.antisarko.net
Vu sur Sarkostique