Previous month:
mai 2006
Next month:
juillet 2006

juin 2006

Paris Blogue-t-il, Etats généraux des CyberCitoyens, Republique des blogs... Et une convocation à la gendarmerie...

171585788_073170cf68

Après avoir assisté le 20 juin à une nouvelle édition de "Paris Blogue-t-il ?", j'ai encore eu cette semaine plusieurs fois l'occasion de parler de Puteaux et de la manière dont la municipalité freine l'expression citoyenne.

Mardi, j'ai participé aux Etats Généraux du CyberCitoyen à la BNF François Mitterrand. J'ai expliqué comment la mairie de Puteaux avait acheté, sans doute plusieurs dizaines de milliers d'euros, un site internet auquel il n'est même pas possible de s'abonner par RSS !

Mercredi soir, je me suis rendu à la première édition de la "République des Blogs" organisée par Versac. Là encore, j'ai donné les dernières nouvelles du front putéolien. Jérome Charré fait un bon résumé de la soirée sur son blog. J'ai même été interviewé par l'équipe de Mémoire Vive !

Il y a quelques jours, j'ai par ailleurs été entendu par la brigade de recherche de la gendarmerie des Hauts-de-Seine, à Boulogne-Billancourt, dans le cadre de la dernière plainte avec constitution de partie civile déposée par le maire de Puteaux (la constitution de partie civile signifie que c'est la municipalité qui va financer le coût de l'instruction !) : j'ai dit ce que j'avais à dire sur le harcèlement dont je suis victime et que cette nouvelle plainte symbolise. S'il y a un jour un procès pour cette ridicule affaire, je conseille au(x) mis en examen de faire témoigner à la barre l'ancien maire de Puteaux, Charles Ceccaldi-Raynaud, pour lui demander ce qu'il pense de la manière dont son successeur gère les dossiers judiciaires de la municipalité. Ca risque d'être très amusant ! On pourrait presque en souhaiter que le juge d'instruction donne suite !

La semaine prochaine sera aussi animée :

Lundi soir, au Théâtre Dejazet, je participe à la première rencontre de blogueurs organisée par un homme politique, en l'occurence DSK.

Et puis bien entendu, mardi 4 juillet, j'ai rendez-vous à 13h30 au Tribunal de Nanterre, avec Charles et Joëlle Ceccaldi-Raynaud qui seront tous les 2 jugés pour diffamation.


Inauguration du "palais" des sports de Puteaux, samedi à 11h

Invitpiscine

Comment vous n'êtes pas invité à l'inauguration du "palais" des sports, sur l'île de Puteaux ? Celle-ci aura lieu samedi à 11h. Bien sur, je vais y aller... même si j'attends toujours le carton d'invitation que ne manquera pas de me faire parvenir la maire, qui sans aucun doute défend autant la liberté des journalistes en Iran qu'à Puteaux ?
Christophe Grébert

ps : j'ai envoyé ce mail ce matin au maire de puteaux : "Madame la maire, Au nom de la liberté d'information, que vous avez bien entendu à coeur de défendre, pouvez-vous me confirmer que je suis invité à l'inauguration du "palais" des sports, samedi à 11h ? merci, Christophe Grébert".


La nouvelle piscine de Puteaux dans "20 minutes" : la mairie ment sur les chiffres

Logoa"20 minutes" publie ce matin un article sur l'inauguration samedi du "palais" des sports et de ses 4 piscines sur l'île de Puteaux. Puteaux inaugure un complexe sportif «fait maison», titre le journal gratuit :

"De l'extérieur, avec ses grandes colonnades, on dirait un temple antique. Le nouveau Palais des sports de l'île de Puteaux (Hauts-de-Seine), qui ouvrira ses portes demain au public, à partir de 15 h, a tout d'un projet pharaonique. Bassins de natation intérieur et extérieur, salles de musculation (320 m2), d'escrime (460 m2) et de danse (800 et 84 m2), sauna, hammam, jacuzzis, fauteuils relaxants : les équipements, dernier cri, sont omniprésents (..). Le tout a un coût. La municipalité (UMP) évoque une somme de 19 millions d'euros. L'opposition, elle, parle de 30 millions d'euros « hors aménagements intérieurs ». « Avec un système d'assainissement des eaux usées de 3 millions d'euros, on risque même de dépasser ce chiffre », estime Christophe Grebert, administrateur du site monputeaux.com (..)".

Comment la mairie peut-elle avancer le chiffre de 19 millions d'euros ! C'est de la désinformation ! J'ai publié de nombreuses notes sur le coût de ce nouveau "palais" ceccaldiste :

- 27.700.000 euros HT pour le gros oeuvre,
- 3.000.000 euros pour le système d'assainissement des eaux usées,
- 273.000 euros HT pour des équipements de décoration, 75.000 euros HT pour du matériel de restauration, 162.000 euros HT pour des jeux de plein air, dans une série de marchés attribués en avril,
- 201.000 euros HT pour du matériel sportif,
- sans compter l'aménagement extérieur, qui doit également se monter à quelques centaines de milliers d'euros.

Au total, on s'approche plutôt des 40 millions d'euros TTC, sans compter les coûts de fonctionnement qui s'annoncent gigantesques. Par Putéolien, la seule réalisation de cette piscine représente donc une dépense de l'ordre de 950 euros, ou bien encore de 1.900 euros par famille !

Ce projet démesuré par rapport aux besoins d'une ville de 42.000 habitants va lourdement peser sur le budget municipal, et donc sur les impôts de tous Putéoliens. Si encore, cette piscine affichait des prix attractifs. Mais on s'aperçoit que les Putéoliens devront payer 5 euros pour seulement accéder aux bassins, et plus s'ils veulent profiter des autres équipements de ce complexe pharaonique. C'est le double du tarif des piscines municipales parisiennes ! Les Putéoliens paieront donc doublemement : via leurs impôts et à la caisse, et encore 2 fois plus que leurs voisins de la capitale !
Christophe Grébert


Charles Ceccaldi-Raynaud nous gratifie d'un poème à sa façon

Charlespoetepouet

Il y avait longtemps que Charles Ceccaldi-Raynaud ne nous avait pas gratifié d'un poème à sa façon. La semaine dernière, ses supporters ont distribué un tract dans le quartier du vieux Puteaux, autour du nouveau square mauresque de la rue voltaire : "J'ai voulu ce jardin... Une excellente idée mal exécutée... Il deviendra un petit lieu du grand humanisme". Comprenne qui pourra...

Ce que je retiens moi, c'est que ce jardin est aux trois quarts bétonné et qu'il n'a aucun coin d'ombre. Il signifiera surtout l'incapacité de cette mairie à créer des lieux publics agréables à vivre !


Exposition : les photographies de Luc Guéronnet, tout l'été sur l'île de Puteaux


Expo photographique, Puteaux
Vidéo envoyée par grebert
La roseraie du parc Lebaudy, sur l'île de Puteaux, accueille tout cet été une exposition de photographies de Luc Guéronnet. Cet adhérent de l’atelier photo du "palais" de la culture compile et superpose différentes prises de vues sur un même négatif. Avec cette technique, il invente une nature mystérieuse et surnaturelle...

"Au fil des saisons...." de Luc Guéronnet, jusqu'au 3 septembre 2006, sur l'île de Puteaux.


Le mur de la honte : Puteaux annexe Neuilly

177725205_9484194094

La tension entre les 2 villes était palpable depuis un moment déjà... La fermeture des frontières n'était que le signe avant-coureur d'un conflit qui n'allait pas tarder à éclater... Ce qui devait arriver est arrivé : ce matin, la ville de Puteaux a annexé le territoire de la commune de Neuilly, sur la partie nord de l'île de Puteaux... L'Anschluss a surpris les populations des 2 communes.

Je plaisante à peine ! Les travaux du mur de la honte sur l'île de Puteaux sont terminés. Sur le nouveau portail, qui marque la frontière entre Puteaux et Neuilly, la municipalité a inscrit un grand "Ville de Puteaux" qui prête à confusion : en réalité, en franchissant cette porte, vous entrez encore à Neuilly ! :o)

Je me demande comment la ville de Neuilly-sur-Seine va réagir en découvrant cette photo...

(photo : Christophe Grébert sur Flickr)