PROCES : "Puteaux contre monputeaux.com, le match se poursuit au tribunal" (LIBERATION.FR)
Mairie de Puteaux contre MonPuteaux.com : délibéré le 17 mars

PROCES : JOUR J... L'avocat de la mairie de Puteaux annonce mon "humilation" à l'audience (sic !)

Paris01palaisdejustice001Interrogé ce matin par le journal "20 Minutes", Jean-Marc Fédida, l'avocat de la ville de Puteaux, déclare en parlant de moi : « C’est lui qui fait de ce procès une tribune qui sera celle de son humiliation ». Je ne savais pas que l'"humiliation" faisait partie des attributions d'un avocat ! Le tribunal appréciera.
Je comprends la motivation de Maître Fédida : le dossier est à la fois difficile et bien rémunéré. Il a demandé et obtenu de la ville de Puteaux une provision sur honoraires de 26.900 euros !
Certes on dit parfois qu'un tribunal c'est "comme une scène de théâtre". Mais Maître Fédida devrait se rappeller qu'en face de lui ce ne sont pas des personnages, mais des hommes. Employer ce terme d'"humiliation", dont la définition est "rabaisser à un statut inférieur et méprisable", alors que je suis victime de harcèlement depuis plus de 3 ans, c'est une provocation ignoble.
A l'heure où tout le monde parle de défendre la liberté d'expression, la mairie de Puteaux -elle- envoie un blogueur au tribunal... pour obtenir son "humiliation" !? :o/

Ceci étant dit... j'ai donc rendez-vous tout à l'heure au tribunal. La mairie de Puteaux porte plainte pour diffamation contre Le Parisien et contre MonPuteaux.com. L'audience publique commence à 13h30, devant la 17e chambre correctionnelle, au Palais de Justice de Paris.

Petit rappel :

Le procès devait avoir lieu le 21 juin 2005, mais il avait du être reporté : l'avocat de la mairie ne s'était pas présenté à l'audience. Il s'était fait excuser en expliquant qu'il était retenu par un autre de ses clients, Didier Shuller.

Ce matin, plusieurs médias traditionnels parlent de mon procès : iTélé, France info, Libération, Le Parisien, Le Télégramme de Brest, La Tribune de Genève, ...

LIRE UN RESUME DE L'AFFAIRE MAIRIE DE PUTEAUX CONTRE MONPUTEAUX.COM

Commentaires