Previous month:
juin 2005
Next month:
août 2005

juillet 2005

La carte à puce généralisée dans toutes les cantines scolaires de Puteaux

La municipalité de Puteaux a décidé d'étendre à toutes les cantines scolaires de la commune le système de cartes à puces testé cette année à l'école Parmentier.
Chaque matin, l'élève passe sa carte dans un lecteur pour y indiquer sa présence. Le système permet aux enfants de réserver et d'enregister leur repas ou des activités péri-scolaires.
La mise en place expérimentale de la carte à puce à l'école Parmentiera a coûté 24.000 euros TTC. La généralisation du système à l'ensemble des écoles représente une dépense supplémentaire de 97.732 euros HT.
C'est le progiciel "AXEL" développé par la société TEGELOG qui est utilisé.


Toujours pas de nouvelle crèche à Puteaux, mais un aggrandissement à Boieldieu

Les travaux d'agrandissement de la halte garderie Boieldieu sont achevés. Ils permettront l'accueil de 25 enfants. Le marché avait été attribué en juin 2004 à l'entreprise Parisis Construction pour un montant TTC de 397.558,77 euros. Selon le décompte général communiqué lors du conseil municipal du 11 juillet, le chantier s'est terminé dans les délais et pour la somme prévus.
La majorité municipale de Puteaux semble incapable de réaliser de nouveaux équipements petite enfance, elle en est donc réduite à réaménager ce qui existe déjà. Mais ces réaménagements sont très loin de répondre à la demande : il manque plusieurs centaines de places !

Pour en savoir plus, lire le dossier "crèches" sur le blog de Nadine Jeanne


Cérémonie à la mémoire de Jean Jaurès à Puteaux (www.nadinejeanne.com)

"La municipalité a organisé hier à 19 heures une cérémonie à la mémoire de Jaurès, écrit Nadine Jeanne sur son blog. Il s'agit d'une tradition instaurée par les socialistes en 1959 et que Charles Ceccaldi-Raynaud (un ancien membre de la SFIO) a voulu perpétuer. Pour éviter les manifestations dénonçant une tentative de récupération et parfois bruyantes (bruits de casserole...), le maire a dû cependant renoncer à faire un discours lors de cette cérémonie et, suite à un accord avec l'opposition, on se contente désormais de lire un texte de Jean Jaurès..."

La suite sur www.nadinejeanne.com


On parle de MonPuteaux.com : "Guerre des pro et anti-Sarko sur Internet (Le Parisien)

Rubon103Le Parisien a publié aujourd'hui, dans ses pages nationales, un article sur la "Guerre des pro et anti-Sarko sur Internet". En voici quelques extraits :

"NICOLAS SARKOZY bat aussi des records de popularité sur Internet, selon le journal. En tapant son nom sur le moteur de recherche Google, on obtient près d'un million de références ! (Depuis quelques semaines, ses détracteurs lancent à tour de bras des blogs (pages personnelles) anti-Sarko (..) Dans la catégorie des sites particulièrement « satiriques », le blog sarkostique.over-blog.com ne fait pas dans la dentelle. Informations loufoques, fausses interviews, plaisanteries graveleuses, caricatures : Nicolas Sarkozy n'est pas épargné. Plus sérieux, et surtout plus militant, le blog antisarko.re-so.net/, lié au PS, s'attaque aux idées du ministre de l'Intérieur, analysant son parcours politique, ses déclarations officielles et ses « petites phrases » (..). Site non officiel mais très « politiquement correct », sarkozyblog.free.fr vise à « faire découvrir les valeurs de Nicolas Sarkozy et de l'UMP au plus grand nombre ». « Il est important que des informations sur l'UMP soient diffusées sur les blogs pro-Sarko car peu d'internautes se connectent sur les sites des partis alors que mon blog atteint déjà les 3 000 visiteurs par jour », affirme le webmaster, un jeune militant qui préfère garder l'anonymat (..) Christophe Grébert, un militant PS qui s'est fait connaître en créant le site contestataire monputeaux.com (consacré à cette ville des Hauts-de-Seine), s'intéresse depuis peu au fief du ministre de l'Intérieur sur un blog nommé monneuilly.com. Ce blogueur de la première heure est convaincu de l'influence du Web en politique. « Internet va jouer un grand rôle lors de la prochaine présidentielle, prédit l'internaute. Or, je constate que les militants UMP sont beaucoup plus présents sur les blogs que le PS. ».

A LIRE DANS LE PARISIEN


Un compte rendu du conseil municipal sur www.ps-puteaux.com

Le section PS de Puteaux publie sur son site un compte rendu du conseil municipal du 28 juillet.

On notera notamment la réponse de Joëlle Ceccaldi-Raynaud à l'interpellation du conseiller d'opposition François Rein à propos du coût excessif des illumination de fin d'année (1 million d'euros Hors Taxes !!!) : "Quand je travaillais à Neuilly, a déclaré la députée-maire, les habitants de cette ville se plaignaient que la ville n’était pas assez mise en valeur par des illuminations". Je ne vois pas bien ce que Neuilly vient faire là, mais Nicolas Sarkozy, dont Joëlle Ceccaldi est la suppléante à l'Assemblée, appréciera ! :o)

Sur l'immeuble délabré du 12 rue Arago, Joëlle Ceccaldi a répondu à l'opposition que "la mairie avait fait son travail en faisant pression sur le propriétaire pour les travaux, et puisque l’immeuble n’est pas déclaré insalubre, ce n’est pas à l’office HLM de Puteaux mais au propriétaire de reloger les habitants de l’immeuble. De plus pas de logements HLM vacants à Puteaux selon elle", rapporte le site du PS. Qui peut croire que sur les 5.500 logements de l'Office HLM de Puteaux, dirigé par Charles Ceccaldi-Raynaud, il n'y en a pas de disponibles ! Il suffit de faire le tour des immeubles pour s'en rendre compte : dans une seule résidence, près de chez moi, j'ai compté une quarantaine de boites sans nom !

A lire sur www.ps-puteaux.com


La députée-maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, refuse de donner des éléments chiffrés à l'opposition

Le conseil municipal de Puteaux s'est réuni hier soir, jeudi. Il a principalement été question des fêtes de fin d'année. Au total, ce sont plus de 3 millions d'euros qui seront dépensés par la municipalité : plus d'un million d'euros pour "Puteaux en neige", encore plus d'un million d'euros rien que pour les illuminations, et un autre million pour les réceptions !
Nadine Jeanne détaille tout cela sur son blog. "La municipalité continue donc sur sa lancée : en mettre plein la vue. L'argent est allégrement dépensé pour le superflu alors qu'il est compté et recompté pour l'essentiel", dénonce l'élue socialiste.

12 rue Arago, chauffage urbain, passerelle de La Défense : plusieurs autres dossiers importants ont été traités lors de cette séance.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud refuse de reloger dans le parc social de la ville les Putéoliens qui vivent dans un immeuble délabré au 12 rue Arago. "Le député-maire, écrit Nadine Jeanne sur son blog, a prétendu qu'un expert, monsieur Pontet, était passé le 21 juillet et que celui-ci aurait déclaré l'immeuble salubre. Ce monsieur est effectivement venu un soir à 19h30 accompagné du propriétaire mais, interrogé par les locataires, il a formellement reconnu de ne pas être habilité à faire une expertise. Il n'est d'ailleurs resté que quelques minutes et n'avait aucun matériel d'aucune sorte pour faire les mesures qui s'imposent. Comment en ce cas peut-on se prévaloir de son avis ?"

Sur l'affaire du chauffage urbain, Joëlle Ceccaldi a affirmé que le fonds de garantie versé par les abonnés à SOCLIP avait été entièrement dépensé en travaux et que le solde serait même débiteur d'environ 2 millions et demi d'euros. "Le montant de ces travaux (plus de 6 millions d'euros) n'est pas sans étonner les abonnés : la centrale Arago n'ayant que peu servi", fait remarquer Nadine Jeanne.

Enfin, à noter que la suppléante de Nicolas Sarkozy à l'Assemblée Nationale a refusé de répondre aux élus de l'opposition qui voulaient connaître le montant global des honoraires versés par la ville pour s'opposer à la construction d'une passerelle entre le parvis de la Défense et le faubourg de l'Arche. Joëlle Ceccaldi-Raynaud a répondu "que ses services avaient autre chose à faire !", explique Nadine Jeanne sur son blog. C'est tout simplement honteux : un maire -élu PAR NOUS, pour NOUS représenter- à l'obligation légale de transmettre ces informations à tout citoyen qui lui en fait la demande, d'autant plus lorsqu'il s'agit d'un élu de l'opposition qui doit pouvoir contrôler le travail mené par la majorité (c'est ce qu'on appelle la démocratrie, madame la députée-maire !). Cette attitude montre une fois de plus l'arrogance de l'actuelle majorité municipale, ainsi que son manque de respect vis à vis des règles de base de notre démocratie.

PETIT RAPPEL DE LA LOI, POUR NOTRE MAIRE :

La loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 portant diverses mesures d'amélioration des relations entre l'administration et le public et diverses dispositions d'ordre administratif, social et fiscal, modifiée par la loi n°2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec l'administration fixe le régime général applicable à la communication des actes de l'État et des collectivités locales.
Aux termes de ces dispositions, sont communicables les documents administratifs, entendus comme : « tous dossiers, rapport, études, compte-rendus, procès-verbaux, statistiques, directives, instructions, circulaires, notes et réponses ministérielles qui comportent une interprétation du droit positif ou une description des procédures administratives, avis, prévisions et décisions qui émanent de l'État, des collectivités locales, des établissements publics ou des organismes de droit public ou privé chargés de la gestion d'un service public » (article 1er de la loi de 1978).

En savoir plus : CADA