Previous month:
avril 2005
Next month:
juin 2005

mai 2005

Joëlle Ceccaldi-Raynaud condamne l'homophobie : Après les paroles, on attend des actes

Interpellée lors du conseil municipal de lundi soir par l'élue socialiste Nadine Jeanne sur les insultes homophobes et sexistes lancées depuis la tribune du public, la maire de Puteaux a fermement condamné "l'ignorance et l'intolérance". Bravo !!!

Voici l'intégralité de l'intervention de Joëlle Ceccaldi-Raynaud prononcée devant les élus putéoliens :

"Au même titre que la lutte contre toutes les formes de racisme et d’antisémitisme, la lutte contre l’homophobie est une affaire qui doit concerner chacun d’entre nous. Dans un pays qui se veut le berceau des droits de l’homme, il est inadmissible et intolérable qu’au XXIème siècle des gens soient encore victimes de discriminations, de menaces ou de violences sous prétexte d’une préférence sexuelle différente de la majorité de la population. Dans une démocratie digne de ce nom, c’est précisément la protection des minorités qui sert de référence et de révélateur à d’éventuels dysfonctionnements dans la société. Respecter son prochain, faire preuve de compréhension envers les autres, considérer autrui comme son égal, telles sont les valeurs qui doivent guider notre action dans ce combat difficile contre l’ignorance et l’intolérance. La municipalité de Puteaux rejette avec la plus extrême détermination toutes les paroles et tous les actes qui seraient contraire à cet état d’esprit. Notre ville a toujours été une terre d’accueil et d’ouverture, et j’entends qu’elle le demeure à l’avenir".

Ce que je souhaite maintenant c'est que ces bonnes paroles se transforment en actes, ce qui semble bien difficile pour la majorité municipale de Puteaux.

LIRE MON DOSSIER HOMOPHOBIE
CONSULTER LA PAGE DU COLLECTIF PUTEOLIEN CONTRE L'HOMOPHOBIE


Référendum européen : le Puteaux d'en bas vote OUI et le Puteaux d'en haut vote NON

A Puteaux, où le OUI a fait 58,9% lors du référendum européen de dimanche, les résultats bureau par bureau montrent des écarts très importants : jusqu'à 25 points !
Nadine Jeanne, la conseillère municipale socialiste, le note sur son blog : "le NON est arrivé en tête dans huit bureaux sur 27". Il s'agit du bureau 13 (un des 2 bureaux de La rotonde), des bureaux 19 et 20 (Lorilleux), du bureau 22 (Cartault), du bureau 24 (Ancien couvent) et des bureaux 25,26 et 27 (Les Rosiers). Cela correspond en partie aux quartiers populaires du haut de Puteaux. Ce sont des bureaux où soit le FN (bureaux 19, 25, 26), soit le PC (bureaux 22, 24) font leurs meilleurs scores lors des consultations nationales. Ce sont aussi des bureaux (Les Rosiers en particulier) où le vote Ceccaldi est le plus fort lors des consultations locales. Alors qu'au contraire, le bas de la commune, plus aisé, a très largement voté pour le OUI, avec des scores de plus de 70% dans 5 bureaux (3, 7, 11, 12 et 14). C'est aussi dans le bas de Puteaux que les Ceccaldi ont fait leurs plus mauvais résultats au cours des derniers scrutins locaux. De là à dire que le OUI est plutôt un vote modéré et anti-Ceccaldi...

Voici les résultats de dimanche :

- 1 (mairie) : 64% pour le OUI
- 2 (mairie) : 65,5% pour le OUI
- 3 (mairie) : 71,2% pour le OUI
- 4 (Jaurès) : 63% pour le OUI
- 5 (Jaurès) : 63,7% pour le OUI
- 6 (Parmentier) : 52,9% pour le OUI
- 7 (Agora) : 75,5% pour le OUI
- 8 (Pyramide) : 57,3% pour le OUI
- 9 (B. Malon) : 68,3% pour le OUI
- 10 (B. Malon) : 61,8% pour le OUI
- 11 (Coupoles) : 73,3% pour le OUI
- 12 (Coupoles) : 73,9% pour le OUI
- 13 (Rotonde) : 54,2% pour le NON
- 14 (Rotonde) : 74,4% pour le OUI
- 15 (République) : 53,4% pour le OUI
- 16 (République) : 69,4% pour le OUI
- 17 (Boieldieu) : 67,3% pour le OUI
- 18 (Défense 2000) : 61,5% pour le OUI
- 19 (Jacotot) : 58,4% pour le NON
- 20 (Jacotot) : 60,8% pour le NON
- 21 (Jacotot) : 68% pour le OUI
- 22 (Gaudin) : 54,6% pour le NON
- 23 (Ancien couvent) : 52,8% pour le OUI
- 24 (Ancien couvent) : 53,6% pour le NON
- 25 (Jules Verne) : 56,9% pour le NON
- 26 (Félix Pyat) : 59,2% pour le NON
- 27 (Petitot) : 57,8% pour le NON

Au total, Puteaux a voté OUI à 58,9%


Nouvelles insultes et menaces hier soir au Conseil municipal de Puteaux : Joëlle Ceccaldi contrôle-t-elle ses troupes ?

Le conseil municipal, lundi soir, à la mairie de Puteaux aurait pu se dérouler normalement, mais chassez le naturel il revient toujours au galop !
Interpellée par la conseillère socialiste Nadine Jeanne à propos des insultes homophobes et sexistes régulièrement lancées dans la salle du conseil et dans la tribune du public, Joëlle Ceccaldi-Raynaud a clairement condamné tout acte et toute insulte discriminante. J'espère d'ailleurs que le site municipal publiera son remarquable discours.
Mais voilà, il semble que la maire de Puteaux ne soit pas en mesure de contrôler un certain nombre de ses supporters, et plus encore ceux de son père : hier soir, devant plusieurs témoins, j'ai encore fait l'objet de menaces et d'insultes : "enculé", "je vais te casser la gueule", etc.
Nous avons assisté dans le hall de l'Hôtel-de-ville a une scène incroyable, où la maire tentait avec difficulté de calmer des personnes qui entouraient Charles Ceccaldi-Raynaud.
Le clan serait-il en train de se fracturer ? Avec d'un côté les anciens soutiens du père, et de l'autre, ceux de sa fille. Tout cela est parfaitement malsain pour la démocratie.
Et croyez-moi, se retrouver au milieu de tout cela n'est pas très agréable. J'ai ressenti un sérieux malaise, et -fait incroyable- j'en ai presque eu de la peine pour Joëlle Ceccaldi.
J'appelle encore une fois le maire de Puteaux à faire respecter l'ordre durant le conseil municipal.
Si je la remercie pour son discours, j'attends d'elle maintenant qu'elle transforme ses mots en actes.
Je salue enfin la police municipale de Puteaux qui hier soir à fait son travail de manière impartiale.

Je reviendrais plus tard sur les différentes décisions prises lors de ce conseil municipal.


URGENT : Conséquence du NON, Joëlle Ceccaldi-Raynaud redevient députée !

Conséquence de la crise politique provoquée en France par la victoire du NON au référendum sur le traité européen, notre maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud va redevenir députée.
L'éternelle suppléante va remplacer Nicolas Sarkozy qui, selon une dépêche de l'AFP, doit être nommé ministre de l'Intérieur, ministre d'Etat et numéro deux du nouveau gouvernement dirigé par Dominique de Villepin. Nicolas Sarkozy restera par ailleurs président de l'UMP. Il garderait aussi la présidence du conseil général des Hauts-de-Seine. Quid de la présidence de l'EPAD ?
Joëlle Ceccaldi-Raynaud avait démissionné en décembre dernier de l'Assemblée nationale, pour permettre à Nicolas Sarkozy, démissionnaire lui du gouvernement Raffarin, de récupérer son siège de parlementaire, en mars dernier. La maire de Puteaux avait été nommée dans la foulée au Conseil Economique et Social.
En redevenant députée dès la semaine prochaine, Joëlle Ceccaldi-Raynaud retrouvera du même coup son immunité parlementaire.

C'est le premier résultat concret du NON ("d'espoir" ?). Les Putéoliens, qui ont soif de changement et de démocratie, apprécieront !
CG

(mis à jour à 12:45)


Francis Veber tourne une scène de son prochain film, rue Parmentier à Puteaux

CineparmentierUne longue file de camions était garée aujourd'hui tout le long de la rue Parmentier, en bas de Puteaux : c'est une équipe de cinéma ! Elle y tournait une scène de la prochaine comédie de Francis Veber, intitulée "La doublure", avec Daniel Auteuil, Virginie Ledoyen, Richard Berry, Danny Boon, Gad Elmaleh et Kristin Scott Thomas. Daniel Auteuil interprète un riche homme d'affaires. Surpris par des paparazzi, il fait passer sa maîtresse pour celle d'un autre homme qui figure sur la photo compromettante. Le film sortira en salle en mars 2006.


Référendum européen : Les Hauts-de-Seine votent OUI à 61,9%

Le 29 mai, les Alto-séquanais ont voté en faveur de la constitution européenne à 61,9%

Voici quelques résultats sur des communes du 92 :

- Suresnes : 65% pour le OUI
- Courbevoie : 67% pour le OUI
- Neuilly : 82% pour le OUI
- Clamart : 58% pour le OUI
- Nanterre : 58% pour le NON

Rappel pour Puteaux : 58,9% pour le OUI

Lire tous les résultats sur le site du ministère de l'intérieur.