13 photos de Joëlle Ceccaldi-Raynaud dans le "Puteaux infos" de novembre 2004 !!!
La ville de Puteaux augmente ses réserves foncières : expropriations et expulsions à la clé...

Blocage du Tramway : le maire de Puteaux ressort un projet de crèche !

Je publie intégralement, ci-dessous, la réponse de Joëlle Ceccaldi-Raynaud aux associations et aux usagers qui dénoncent le blocage -exercé par la mairie de Puteaux- des travaux qui permettraient de faire rouler des rames-doubles, donc de plus grande capacité, sur la ligne de tramway T2, entre Issy et La Défense. Plusieurs milliers de tracts NOUS NE SOMMES PAS DES SARDINES ont été distribués le mois dernier sur cette ligne.

En réponse à cette action citoyenne, la députée-maire UMP de Puteaux explique :

"Ce dossier dure depuis plusieurs années. Alors que j'étais Conseiller Régional d'Ile de France et membre du Syndicat des Transports d'Ile de France, il m'avait été garanti que les voies ferrées (SNCF et RATP) bénéficieraient d'un traitement contre le bruit, sur la commune de Puteaux, du Pont de la Défense au Pont de Lorilleux. Hélas, depuis 2000, rien n'a été fait. Il semblerait même que le projet ait été abandonné.
Entre temps, la RATP a décidé de doubler son trafic sur le T2. Des médias peu objectifs ont alors vite conclu à un blocage de la Municipalité putéolienne sur ce dossier.
Il s'avère qu'à Puteaux, nous avons programmé la construction d'une crèche collective municipale. Comme toutes les villes franciliennes, la population est confrontée au difficile problème de la garde des enfants en bas âge. Ce projet est de nécessité publique, comme vous le savez. Toutefois, après concertation avec les associations parentales, les parents se sont montrés réticents, du fait de la situation de la crèche, à proximité des voies, et de l'augmentation du trafic.
Nous avons alors saisi la RATP, qui a organisé une étude sur le bruit et ses impacts. Cette étude a montré que le niveau sonore du tramway allait augmenter en parallèle au trafic. Forts de ces résultats, nous demandons donc à la RATP, et au STIF, de bien vouloir trouver une possibilité de faire diminuer le bruit causé par le tramway, et gênant les riverains.
Aujourd'hui, la RATP a reçu les double-rames pour le tramway. Elle peut dès demain les mettre en service si elle le souhaite. Ce qui gêne réellement, consiste en une emprise de la Ville de Puteaux et concerne uniquement l'accès des voyageurs aux quais.
Consciente de ma fermeté, pour le bien-être des Putéoliens, j'ai récemment fait un pas vers la RATP. Nous nous sommes rencontrés. De cette réunion est ressorti un signe de bonne volonté des deux parties. Toutefois, c'est au STIF désormais de faire preuve d'ouverture et de décider la construction d'un système anti-bruit (que nous sommes prêts à financer pour partie). Nous devons nous réunir à nouveau, afin de trouver des solutions dans l'intérêt de tous, Putéoliens et Franciliens.
Joëlle CECCALDI-RAYNAUD
Maire de Puteaux
Député des Hauts-de-Seine"

J'habite Puteaux, je vais chaque mois au conseil municipal (quand des gros bras de la mairie ne m'en empêchent pas)... Je n'avais jamais entendu jusqu'à présent le maire de Puteaux avancer cet argument de construction d'une crèche à proximité des voies pour expliquer son blocage des travaux !
De quelle crèche veut-elle parler ? A quelle adresse ? Quelles associations de parents ont été consultées ? Je n'ai jamais lu ou entendu quoi que ce soit là-dessus ! En quoi, le tramway, qui est bien plus silencieux qu'un train, serait génant ?

La mairie de Puteaux nous a malheureusement habitué à inventer n'importe quels arguments pour expliquer ses décisions les plus délirantes. Un exemple : la fermeture de l'île de Puteaux (l'article publié dans "Puteaux infos" est un monument !).

J'ai bien peur que dans le cas présent, il s'agisse de la même méthode : embrouillez, embrouillez... qui ira vérifier ! Et bien, non, madame le maire, cela ne se passera plus comme ça !!!!!!!

Assumez le fait que vous bloquez les travaux du tramway, comme votre père l'avait lui-même fait à son époque, retardant de plusieurs années la réalisation de la ligne T2, comme il a aussi bloqué pendant 10 ans le chantier de la passerelle Valmy, à La Défense (qui finalement devra attendre 2007 pour être inaugurée !), comme il a finalement bloqué tous les projets de La Défense pour des motifs que personne n'a jamais compris. Le plaisir de plaider peut-être ?

Commentaires