Revue de Presse : "La Défense - Quartier d'affaires : la parole est aux riverains" (Le Parisien)
Un livre pour fêter les 40 ans des Hauts-de-Seine : le conseil général choisit Nadine Jeanne pour parler de Puteaux-La Défense

La mairie de Puteaux s'offre de beaux diplômes sans valeur

Comme en 2002 et en 2003, la ville de Puteaux se fait cette année encore mousser en nous annonçant qu'elle a été 5 fois récompensée lors des "trophées de la communication", dont la cérémonie s'est déroulée vendredi dernier à Sète. L'opération "Puteaux en plage" (qui nous a coûté 1 million d'euros pour seulement quelques milliers de visiteurs) a ainsi reçu un 1er prix. Le magazine municipal "Puteaux infos", jusqu'ici souvent salué par le Carnard Enchaîné, est aussi primé.

Comme chaque année, je tiens à relativiser la valeur de cette remise de prix organisée par une association, par ailleurs bien sympathique.

Pour être candidat à ces "trophées", il suffit en effet d'être membre et de cotiser à cette association. 30 catégories sont décernées. 5 prix par categories sont remis. Ce qui fait un total de 150 TROPHEES !!!
Le nombre de participants pour chaque categorie est limité à 20, ce qui fait 1 chance sur 4 d'être primé.
Chaque candidat peut encore augmenter ses chances de remporter un prix en participant à autant de catégories qu'il souhaite, moyennant autant de cotisations supplémentaires.
Si l'association n’a pas été payée par le participant, elle previent qu'elle se réserve le droit de le "déclasser".

Sur la base de ces quelques éléments, tirés du règlement de l'association, je vous laisse vous faire votre propre opinion sur ce qui ressemble à une simple opération de communication. C'est surtout l'organisateur de ces "trophées" qui mérite un 1er prix !

Tout cela pourrait être amusant, et encore une fois bien sympathique, si cette "communication" ne devenait pas chez nous "propagande" : comment peut-on sérieusement récompenser un journal municipal qui publie chaque mois des photos du maire par dizaines, tout en censurant les tribunes de l'opposition ? C'est une insulte aux citoyens putéoliens qui se battent, jour après jour, pour plus de démocratie dans leur ville !

Quand "communication" et citoyenneté ne font vraiment pas bon ménage...

Commentaires