Previous month:
septembre 2004
Next month:
novembre 2004

octobre 2004

La Toussaint à Puteaux : service gratuit d'autocars

Comme chaque année, pour la Toussaint, la ville de Puteaux organisera -lundi 1er novembre- un service gratuit d'autocars à destination des cimetières.

Les cars partiront toutes les heures, sans interruption, de 8 heures à 17 heures, selon les 2 circuits suivants :

- Circuit 1
pont de Puteaux, Theâtre des Hauts-de-Seine, carrefour Jaurès-Arago, quartier Bellini, carrefour Rousselle-République, mairie, gare de Puteaux, cimetière nouveau et ancien.

- Circuit 2
HLM rue de Verdun, foyer Richard Wallace, gare de marchandises rue des Bas-Rogers, cimetière ancien angle rue Pasteur-rue Cartault, rue Pasteur angle rue des Fusillés, rond-point des Bergères, HLM Les Rosiers, HLM Berthelot, cimetière nouveau.


La ville de Puteaux achète, préempte, démolit... Expulsions et démolitions de logements pour Putéoliens modestes à la clé...

- La ville de Puteaux a acheté par préemption une maison au 5 rue Lavoisier, pour le prix de 291.500 euros, plus une commission d'agence de 18.500 euros. Cette propriété est située entre 2 terrains communaux. Cette acquisition entre dans le cadre du réaménagement du parking public situé à l'angle des rues Lorilleux et Lavoisier et de la création d'un équipement "petite enfance" au 34/36 rue Lorrilleux et 9 rue Lavoisier. Un terrain reste à acheter pour faire aboutir ce dernier projet.

- La ville poursuit ses acquisitions "amiables" dans la copropriété du 3/5 rue du Four. Elle vient d'y acheter un appartement pour 38.417,15 euros, après avoir obtenu l'expulsion de la famille qui y demeurait. Elle possède déjà 24 des 37 lots de cet immeuble laissé depuis longtemps à l'abandon. Rappelons que la ville avait la possibilité d'obliger les propriétaires à effectuer les travaux de réhabilitation nécessaires. Mais la majorité municipale veut démolir cet immeuble pour y réaliser, affirme-t-elle, un équipement "social et culturel". Nous saurons lui rappeler.

- Le maire de Puteaux vient d'émettre un avis favorable à la demande de permis de démolir de l'immeuble du 10 rue Delarivière-Lefoullon. Cela n'a pas traîné ! Je vous ai souvent parlé de cet immeuble, situé sur le secteur de La Défense : des personnes agées y habitaient encore cet été, alors que les 3/4 des appartements étaient murés. Sinistre ! Le propriétaire a mis longtemps avant de reloger ses pauvres locataires, sans que la mairie ne fasse pression auprès de lui. En revanche, pour lui accorder son permis de démolir, il n'a fallu à notre majorité municipale que quelques semaines... Et qu'est-ce qui sera construit à la place de cet immeuble d'habitations modestes ? Des bureaux ?


Réaménagement du marché Chantecoq de Puteaux : la facture s'allonge et les palmiers se profilent

ChantecoqLe réaménagement du marché couvert Chantecoq n'est pas encore terminé et la facture s'alourdit. Des "adaptations techniques" ont été décidées, après de nombreuses plaintes des commerçants.
Les étals en fond de marché vont être supprimés, les supports des étals vont être remplacés par du parpaing béton, des fontaines réfrigérées et des points d'eau chaude vont être créés... La liste des modifications est longue !
3 semaines de travaux supplémentaires sont nécessaires. Ce qui porte la date prévisionnelle de livraison du chantier du 20 décembre 2004 au 10 janvier 2005.
Ces modifications et aménagements supplémentaires ont été facturés 88.276,01 euros par l'entreprise Pradeau et Morin. Le montant total du chantier s'établit donc pour l'instant à 5.908.562,08 euros, soit une hausse de 1,82% du montant du marché initial.
Mais, déjà, une autre chose inquiète les commerçants installés sur les emplacements situés sur le trottoir, à l'extérieur du marché : la mairie a prévu d'installer là des palmiers ! Palmiers ou commerçants, il faudra choisir ! On peut difficilement mettre les 2... Affaire à suivre...


La ville de Puteaux achète 759.000 euros un pavillon pour y créer une garderie

GambettaLa ville de Puteaux a acheté un pavillon de 172m2, au 27 rue Gambetta (juste derrière la mairie), pour 759.360 euros, soit plus de 4.400 euros du m2 ! Une fortune !
La mairie envisage d'y réaliser un équipement public destiné à la petite enfance... Bien entendu, transformer un simple pavillon en garderie demandera d'importants travaux d'aménagement. Les normes de sécurité pour ce genre d'équipement sont draconiennes. On remarquera que ce bâtiment est construit sur 3 niveaux. Etait-ce le lieu idéal pour une garderie ? La surface utile après travaux sera-t-elle adaptée aux besoins ? Les services minicipaux ont-ils bien pensé à tout cela, avant de se lancer dans cette entreprise ? Qui a décidé cet achat et ce projet ? sur quels critères ? après quelles études ? Je vais suivre cela avec attention, car tout cela me semble bien mal engagé.


Revue de Web : "Ecole de Puteaux : nouveaux délais pour les travaux prévus à Parmentier" (www.nadinejeanne.com)

La conseillère municipale socialiste, Nadine Jeanne, annonce sur son blog que les travaux prévus à l'école Parmentier sont encore repoussés :

"Un projet relatif à l'extension et à l'aménagement des locaux de l'école Parmentier a été approuvé (à l'unanimité) en Conseil municipal le 23 juin 2003. Il faut savoir que dans cette école un préfabriqué installé dans la cour sert depuis longtemps de salle de classe. Un avis d'appel à la concurrence a été expédié le 31 juillet 2003 et quatorze sociétés ont remis un dossier de candidature. On pouvait donc penser que nous étions en bonne voie.
Or, dans la rubrique "Tous les chantiers avancent, tous les dossiers progressent", nous apprenons par une question qui sera débattue au prochain conseil qu'il n'en est rien".

LIRE LA SUITE SUR LE BLOG DE NADINE JEANNE


Chantier du "palais" des sports de Puteaux : une entreprise placée en liquidation

Le chantier de construction du "palais" des sports et de la piscine de l'île de Puteaux se poursuit, malgré la liquidation judiciaire de la société ATCC qui avait été agréée par le conseil municipal pour réaliser les travaux de "plomberie sanitaire" pour un montant de 1.670.812 euros. Une autre société (Galloux) a été choisie par l'entreprise Laine Delau, titulaire de ce marché de construction. Galloux réalisera ces travaux pour 1.737.788 euros.