Revue de Presse : "Puteaux-Neuilly : le portail sème la discorde sur l'île" (Le Parisien)
Le 1er maire-adjoint de Puteaux entendu comme témoin dans une affaire de dénonciation calomnieuse

Revue de Presse : "La ville de Puteaux bloque le développement du tramway" (Le Parisien)

Voici encore une affaire dont je vous parle depuis longtemps : le blocage par le maire de Puteaux du chantier de construction, gare de La Défense, d'une seconde sortie pour les voyageurs de la ligne de Tram T2. Ne cherchez pas d'explication raisonnable : c'est comme pour la fermeture de l'île de Puteaux, il n'y en a pas...

Mercredi 28 juillet 2004, Le Parisien a publié un article sur le sujet :

"LES USAGERS du tramway T2 (La Défense/Issy-les-Moulineaux) vont devoir se tasser encore de longs mois dans leurs rames déjà pleines à craquer. La mairie de Puteaux bloque en effet depuis plusieurs mois des travaux prévus au niveau de la gare de La Défense, qui devaient permettre de désengorger les quais du T 2, systématiquement bondés aux heures de pointe. Près de 60 000 usagers sont concernés ! Pour « décongestionner » la ligne, le Syndicat des transports parisiens (Stif) vient de rallonger les quais des stations reliant La Défense à Issy-les-Moulineaux afin d'offrir aux usagers des rames doubles, plus grandes et plus confortables.
Ces nouveaux trams, baptisés Citadis, devaient initialement être mis en service à la rentrée de septembre. Mais un accès supplémentaire aux quais devait être construit au départ de la gare de La Défense pour désengorger le seul escalier actuellement en service, où se bousculent ceux qui montent prendre le T 2 et ceux qui en descendent. Or la construction de ce couloir implique de creuser sous une portion de voie communale appartenant à la ville de Puteaux. Et la mairie refuse pour l'instant de donner son feu vert au chantier. Dans une note d'information que nous nous sommes procurée, le conseil d'administration du Stif s'insurge et souligne que « les travaux n'ont pu démarrer du fait de l'attitude peu conciliante de la commune de Puteaux. Ce dernier accès joue un rôle primordial pour améliorer les conditions d'accès et d'évacuation du quai tramway, et la RATP, comme les services du Stif, considère qu'on ne peut mettre en service le fonctionnement en rames doubles en l'état des dispositions des accès existants ».
« Dans l'attente d'un déblocage (aléatoire) de la mairie de Puteaux ou de la mise en oeuvre d'une solution définitive de substitution, l'exploitation en rames doubles ne pourrait être mise en service avant un délai d'au moins deux ans », indique le Stif. Pas question de faire attendre les usagers aussi longtemps. Le Stif a donc saisi la présidente de la RATP et le directeur Ile-de-France de la SNCF en leur demandant de rechercher une solution alternative et transitoire. Le syndicat demande de « tout mettre en oeuvre pour arriver à une solution qui soit opérationnelle fin 2004 ». Contactée, la RATP affirme qu'elle compte sur une « mise en service au premier semestre 2005 ». « Nous sommes prêts à nous mobiliser pour la défense des usagers du T 2 dès la rentrée », prévient de son côté l'Association des usagers des transports (AUT). Sollicitée, la mairie de Puteaux ne nous a pas répondu".

Commentaires