Revue de Presse : "La ville de Puteaux bloque le développement du tramway" (Le Parisien)
Canicule : à Puteaux, on est fin prêt

Le 1er maire-adjoint de Puteaux entendu comme témoin dans une affaire de dénonciation calomnieuse

Gaston Garino devra se rendre le 2 septembre prochain à une convocation au tribunal de Nanterre. Le 1er maire adjoint de Puteaux sera entendu comme témoin par la juge Katherine Cornier dans le cadre d'une enquête pour dénonciation calomnieuse. Cette procédure fait suite à une plainte déposée par l'ancien gérant du CLUB, un restaurant situé sur l'île de Puteaux, dans l'enceinte du tennis municipal. L'année dernière, le restaurateur avait vu sa concession soudainement annulée par la mairie, après avoir été accusé de vol par cette dernière !

Cette affaire avait à l'époque soulevé l'indignation de l'opposition en conseil municipal : le récit de l'interpellation du gérant du Club par Gaston Garino lui-même est proprement rocambolesque ! J'en avais également parlé le 24 juin 2003.

Les raisons pour lesquelles la mairie a voulu se débarasser de ce restaurateur restent un mystère. L'organisation quelques jours plus tôt d'un dîner des joueurs du défunt club de rugby de Puteaux avait été évoquée par l'opposition.

La Ville de Puteaux (et donc les contribuables putéoliens) prendra à sa charge les frais d'avocat de Gaston Garino, qui était au moment des faits 4eme maire adjoint.

Commentaires