UN NOUVEAU BLOG A LA RENTREE : POUR LES JEUNES ET LES SENIORS DE PUTEAUX !
Revue de Presse : "La guerre des sites Internet à Puteaux" (Le Parisien)

ENQUETE : à Puteaux, le conseil municipal n'est annoncé que 5 jours à l'avance ! Qu'en est-il dans les autres communes des Hauts-de-Seine ?

Alors qu'en plein pont du 14 juillet, un conseil municipal est convoqué (vendredi 16 juillet 2004) à l'Hôtel-de-ville de Puteaux, je tenais à exprimer une nouvelle fois mon indignation :

La loi impose aux maires d'annoncer la tenue des conseils municipaux au plus tard 5 jours avant leur tenue... "Au plus tard", on a bien dit ! A Puteaux, le maire annonce donc la date des conseils QUE 5 jours avant et pas un de plus ! La loi est respectée... mais, dans notre ville, son esprit est détourné...

La municipalité de Puteaux prend en effet un malin plaisir à poster les dossiers aux élus de l'opposition depuis le bureau parisien du Louvre qui reste ouvert 24h/24h ! En les envoyant juste avant minuit, cela permet, tout en restant dans le délais légal (le cachet de la poste faisant foi), de retarder encore de 24 heures leur réception par les élus de gauche. En organisant le conseil le jeudi, la mairie gagne encore 1 jour : envoyés le vendredi soir à 23H59, les recommandés annonçant le conseil ne pouvent être récupérés par les représentants de l'opposition que le lundi matin... soit 3 jours avant la réunion, le jeudi suivant. Que de démarches perverses, n'est-ce pas, pour empêcher l'opposition de faire son travail !?

Bien entendu, les élus de la majorité eux sont prévenus bien avant...

En se comportant ainsi la mairie de Puteaux ne fait pas qu'"emmerder les socialo" : ne pas respecter l'opposition, c'est surtout ne pas respecter les règles démocratiques... Et manquer de respect à la démocratie, c'est insulter ceux qui se sont battus pour la gagner. Au final, ce sont tous les citoyens qui devraient se sentir choqués par ces manoeuvres indignes.

Rappelons que les élus de l'opposition ne sont pas rémunérés, contrairement au maire et à ses adjoints. Ce sont des gens comme vous et moi, qui ont des obligations professionnelles. Ils ne peuvent pas toujours se libérer du jour au lendemain. Ils n'ont pas toute la journée pour lire les nombreux dossiers abordés en conseil.
Or, l'élu de l'opposition en conseil, c'est celui qui pose des questions pertinentes, c'est celui qui titille les responsables... alors que les élus appartenant à la majorité restent le plus souvent silencieux... en tout cas à Puteaux. L'opposition est donc indispensable pour rappeler à la majorité ses engagements : elle est la garantie du bon fonctionnement démocratique d'une assemblée.

En annonçant le conseil que quelques jours avant, la mairie empêche aussi les simples citoyens de s'organiser pour venir assister aux séances : la majorité de Puteaux ne veut-elle pas qu'on sache tout ce qui se dit et se décide en conseil ? Ceux qui lisent "Puteaux infos" (le magazine municipal) savent que les résumés qui y sont publiés sont incomplets et incompréhensibles !

Bref... je réclame encore une nouvelle fois que la mairie de Puteaux fasse comme de nombreuses autres communes (LIRE CI-DESSOUS) : qu'elle publie un calendrier prévisionnel au moins semestriel, sinon annuel, des séances du conseil !

QUELLE EST LA SITUATION DANS QUELQUES AUTRES VILLES DU DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE :

- Nanterre : le calendrier est fixé pour l'année, avec des adaptations. la date exacte du conseil est connue au moins 1 mois avant.
- Levallois-Perret : il y a un planning établi 6 mois à l'avance.
- Clichy : les conseils sont annoncés 1 mois à l'avance.
- Clamart : le conseil a lieu systématiquement le dernier mercredi de chaque mois.
- Courbevoie : la mairie transmet à l'opposition les dates des 3 conseils suivants.
- Rueil-Malmaison, : les dates du conseil sont programmées d'une séance sur l'autre.
- Boulogne-Billancourt : les dates du conseil sont fixées en décembre pour toute l'année suivante.
- Asnières : les dates sont connues pour l'année.
- Chatenay-Malabry : pas de calendrier prévisionnel.
- Suresnes, les dates sont annoncées 3 mois avant pour tout le trimestre suivant.

On le voit la situation de Puteaux (avec aussi Châtenay-Malabry !) est presque une exception dans notre département... IL FAUT QUE CELA CHANGE ! PLUS DE DÉMOCRATIE POUR PUTEAUX !

Commentaires