Previous month:
mai 2004
Next month:
juillet 2004

juin 2004

Les brèves de Puteaux

- Pendant "Puteaux plage", la piscine Jacotot sera fermée (du 5 juillet au 8 août inclus).

- Un vide grenier junior aura lieu dimanche 4 juillet, place des Marées (sur le haut de Puteaux).

- Une nouvelle concertation sur le projet de "ZAC du théâtre" se déroule jusqu'au 10 septembre 2004. Un registre est mis à la disposition des citoyens en mairie. Le projet prévoit notamment la réalisation de maisons de ville "pour affirmer le caractère résidentiel" du quartier, la création d'un parc de stationnement souterrain de 150 places, la création d'un espace vert, la création d'un équipement public de petite enfance et l'élargissement à 9 mètres de la rue Marc et Roty.

- Justement, la mairie vient de préempter pour 520.000 euros une maison au 7 rue Benoît Malon, près du théâtre, pour y réaliser cet "équipement petite enfance".

- La mairie va démolir un pavillon au 3 rue Lavoisier, afin d'agrandir un parking voisin.

- La mairie va démolir un pavillon au 57 rue Bernard Palissy, en vue de la réalisation d'un équipement scolaire.

- La ville étudie la réhabilitation du centre médico social, 26 rue Anatole France. Il est notamment prévu de créer 3 nouveaux cabinets médicaux, 1 cabinet dentaire et un pôle de kinésithérapie. Les travaux sont estimés à 6 millions d'euros.

- Pour vous faire revivre la passionnante histoire de La Défense, l'EPAD a édité un DVD regroupant des films historiques, des reportages sur les oeuvres d'art et les manifestations culturelles ainsi que l'intégrale du spectacle pyrosymphonique Berlioz donné l'été dernier sur le Parvis. Le film d'archives projeté sur l'écran géant du Parvis est également au menu. En vente 10 euros à l'Espace Info Défense.


COUPS DE FEU A LA DEFENSE : 1 BLESSÉ (AFP)

"Un affrontement entre deux bandes s'est soldé mercredi soir par des coups de feu et un blessé en gare de Puteaux (Hauts-de-Seine), dans le quartier d'affaires de la Défense, où le trafic des trains de banlieue a été interrompu, a-t-on appris de sources policières et auprès de la SNCF. Deux groupes d'une dizaine de personnes ont échangé plusieurs coups de feu vers 18H15, pour des motifs pour l'instant inconnus, devant de nombreux témoins présents dans la station en cette heure de grande affluence..."

SOURCE AFP

La suite sur le site de France 3 Ile-de-France


Revue de Presse : "Les favoris de l'UMP en tête de liste aux sénatoriales" (Le Parisien)

Le Parisien, dans son édition du 92, publie ce matin un article sur la désignation lundi soir des candidats UMP aux élections sénatoriales qui auront lieu en septembre dans les Hauts-de-Seine. Joëlle Ceccaldi-Raynaud a été écartée.

Extrait de l'article du Parisien :

"La grosse surprise vient en fait du score réalisé par la députée-maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi, qui finit avant-dernière. « Elle semblait amère mais plutôt calme, rapporte un observateur de la soirée. Son père Charles, en revanche, était furibard. Il ne comprenait pas pourquoi sa fille faisait moins que Nicole Goueta."


Joëlle Ceccaldi-Raynaud définitivement écartée de la liste UMP pour les Sénatoriales dans les Hauts-de-Seine

Les élus UMP des Hauts-de-Seine ont désigné hier soir leurs candidats aux sénatoriales de septembre prochain. Ils ont écarté la députée-maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud. La déception doit être grande pour son père, Charles Ceccald-Raynaud, sénateur, conseiller général et ancien maire, qui espérait voir sa fille lui succéder.

Ce vote a été organisé sous la houlette de Nicolas Sarkozy, nouveau président du Conseil général du département : "On a fait franchir ce soir à l'UMP un nouveau pas car, en démocratie, la légitimité, c'est le suffrage universel", a fait valoir le ministre d'Etat.

Il s'agissait de choisir deux hommes et deux femmes, parmi quatre candidats et six candidates. Sur les 686 votes exprimés, le sénateur sortant et président du groupe UMP au conseil régional Roger Karoutchi est arrivé en tête avec 458 voix (67%). Ont été éliminés deux sénateurs sortants: Jean-Pierre Schosteck (62 ans) qui a rassemblé 251 voix (36%) et Jean-Pierre Fourcade, 74 ans, arrivé dernier de la liste masculine avec 192 voix (28%). Ancien ministre, maire de Boulogne-Billancourt, M. Fourcade était sénateur depuis 1977. Il n'y avait pas de sortante UMP. Isabelle Debré, 1re adjointe de Vanves (352 voix, 51%), belle-soeur de Jean-Louis et Bernard Debré a notamment été désignée. Ont notamment été battues Isabelle Balkany, épouse du maire UMP de Levallois-Perret Patrick Balkany (200 voix) et donc Joëlle Ceccaldi arrivée dernière avec 124 voix (ce qui montre combien les Ceccaldi sont appréciés de leurs collègues à l'UMP !!!).

Le clan ceccaldi perd donc un mandat, celui de Sénateur, détenu jusqu'ici par le père. Mais les Ceccaldi pourraient aussi perdre celui de député occupé par Joëlle, la suppléante de Nicolas Sarkozy. En effet, si ce dernier quitte le gouvernement pour prendre la direction de l'UMP, il souhaitera récupérer son siège à l'Assemblée. Une législative partielle serait donc organisée dans la circonscription de Puteaux-Neuilly, au détriment des Ceccaldi, dont les mandats se réduiraient alors à ceux de maire pour la fille et de conseiller général pour le père.

Une page est en train de se tourner à Puteaux... par la volonté -cette fois-ci- de Nicolas Sarkozy.

Pour leur part, les militants socialistes des Hauts-de-Seine ont désigné Robert Badinter comme tête de liste.


Revue de Web : "Sous le sable à prix d'or, une démocratie en deuil" (ps-puteaux.com)

La section socialiste de Puteaux publie sur son site la tribune qui sera publiée dans le numéro de juillet/août du magazine municipal "Puteaux info" : "Sous le sable à prix d'or, une démocratie en deuil"

L'auteur de cette tribune, Nadine Jeanne, pose plusieurs questions à la mairie et à l'opinion :

En voici quelques extraits :

"Informer les élus ?

Le 23 juillet 2003, nous avons voté une convention d'assistance à la mise en ouvre du P.L.U. (Plan Local d'Urbanisme) avec l'Université Paris VII pour un montant de 60.000 euros HT. Or nous ne disposons pour l'instant que de la plaquette qui vous a été distribuée en septembre dernier et qui se compose pour l'essentiel d'un historique déjà paru dans le guide pratique de la Ville et de quelques orientations. Rien qui puisse justifier la somme engagée. Nous avons appris qu'il existait bien d'autres documents mais qu'ils ne nous seraient pas communiqués. Comment dès lors véritablement apprécier toutes les implications des changements en cours ?

Une bonne nouvelle cependant : la RN 13 sera bien enfouie au niveau du rond-point des bergères. On se souvient que c'était l'une des mesures-phares du programme de notre candidate aux cantonales de 2002 et 2004 et l'une des plus décriées par la majorité.

Transparence ?

Deux attributions de marchés publics intéressent actuellement la justice : l'attribution du marché de chauffage urbain de la Défense à ENERTHERM, l'attribution du marché de Puteaux en neige à la Fédération française des sports de glace.

Liberté de la presse ?

Le Parisien qui avait rapporté les paroles d'une employée récemment licenciée concernant Puteaux en neige est poursuivi en diffamation. Le site internet www.monputeaux.com est également poursuivi pour avoir repris un extrait de l'article du Parisien !

Respect des opposants ?

Un militant interpellé sans raison par la police municipale et plaqué sans ménagement contre un arbre, un délégué (ceux qui surveillent le déroulement des votes dans les bureaux) soudainement exclu du centre Jules Verne où il pratiquait diverses activités depuis deux ans.

L'opération 2004 de Puteaux en plage fera-t-elle oublier tout cela ? En tout cas, on n'aura pas lésiné sur les moyens ! L'opération de l'an dernier avait coûté 300.000 euros HT, le premier projet pour 2004 s'élevait à 600.000 euros HT. Mais ce n'était pas encore assez : ce sera 900.000 euros HT ! Avec la TVA, plus d'un million d'euros (50 euros par contribuable)".


Une nouvelle association à Puteaux : Sud&TIC

"Sud&TIC" est une nouvelle association créée par 3 Putéoliens, ingénieurs et cadres d'entreprises, qui ont l'habitude de travailler dans les pays du Sud. Leur constat est simple : "79% des usagers d’Internet viennent des pays de l’OCDE qui ne représentent que 14% de la population mondiale”.

Pour eux, pourtant, "les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) constituent une aubaine pour les pays du Sud. Elles sont un moyen de lutte contre les principaux facteurs de pauvreté que sont : l’ignorance et l’isolement. Elles favorisent l’accession à l’information, et sont un moteur de croissance".

A travers "Sud&TIC", ils espèrent mener bénévolement plusieurs projets en Afrique : équiper en matériel informatique des écoles rurales, former des professeurs et donner des conférences ouvertes à tous sur les TIC.

Toute aide est la bienvenue : www.sudetic.org