Lingots d'or : Joëlle Ceccaldi ment au reporter de Quotidien

IMG_5145

"Comment vont les lingots ?", demande le reporter de Quotidien, l'émission de Yann Barthès, à Joëlle Ceccaldi, lors du meeting de Laurent Wauquiez mercredi soir à Asnières.

La maire Les Républicains de Puteaux, qui a caché 102 kilos d'or dans une banque au Luxembourg, ne se démonte pas et ment carrément à la caméra : "Le tribunal a bien jugé l'affaire (..). Je ne suis nullement embêté par tout cela". Mais il a suffit au journaliste de Quotidien d'envoyer un mail au tribunal de Nanterre pour découvrir que Joëlle Ceccaldi lui avait menti.
La réponse du Parquet tient en 1 ligne : "Cette procédure n'a pas encore été jugée".
2 instructions - pour des soupçons de corruption et de fraude fiscale - se poursuivent : Joëlle Ceccaldi est régulièrement entendue par les juges en tant que témoin assistée, et son père Charles Ceccaldi-Raynaud, ainsi que sa fille Emilie Franchi sont poursuivis. 

Quotidien2


Ceccaldi, Balkany et Le Grip au meeting de Laurent Wauquiez

6a00d8341c339153ef01b8d2bee9c8970c-800wiLaurent Wauquiez, candidat à la présidence du parti Les Républicains, était en meeting mercredi soir à Asnières, dans le Nord des Hauts-de-Seine.

Au 1er rang, dans la salle, on pouvait remarquer Joëlle Ceccaldi-Raynaud et le couple Isabelle et Patrick Balkany. Sur la tribune, la députée de Puteaux -Neuilly - Courbevoie, Constance Le Grip, avait pris place à côté du candidat, sous le slogan "La Droite de Retour". Et quelle droite !!!!

« Venir faire un discours dans les Hauts-de-Seine, c’est par n’importe où. Une fédération qui fut le fief de tant de personnalités, qui a porté la voix avec un accent légèrement teinté du sud de Charles Pasqua, celle qui a porté et toujours accompagné Nicolas Sarkozy », a notamment déclaré Laurent Wauquiez.


PATRIMOINE : La démolition du vieux cinéma de Puteaux est désormais programmée

IMG_5097

Construit il y a 122 ans, le vieux cinéma de Puteaux, au 3 bis rue Gerhard, va être détruit sur décision de la municipalité Les Républicains qui vient d'afficher sur sa façade le "permis de démolir". Celui-ci est étrangement daté "31/12/2017".

J'appelle à la conservation et à la valorisation de ce bâtiment qui appartient au patrimoine historique de notre ville : c'est dans cette salle que les premières projections cinématographiques ont eu lieu à Puteaux au tout début du 20e siècle et même peut-être aussi dans les toutes dernières années du 19e siècle. Le cinéma venait d'être inventé par les frères Lumière.

EN SAVOIR PLUS SUR L'HISTOIRE DU VIEUX CINÉMA DE PUTEAUX

SOUTENEZ LE SAUVETAGE DU VIEUX CINÉMA DE PUTEAUX SUR FACEBOOK (Déjà 200 personnes aiment cette page)


Puteaux achète 35.000 euros une horloge florale lumineuse

IMG_5023

La maire de Puteaux inaugure ce soir une horloge florale lumineuse en haut de la rue Monge près de la mairie. Cette horloge a coûté 35.000 euros, sans les aménagements floraux.

Lu sur le site de Nadine Jeanne : "Les équipes Horloges Huchez ont conçu les plans de l’horloge et créé les éléments d’horlogerie: les aiguilles sur mesure en alliage d’aluminium, résistantes à la corrosion, laquées noires, l’ensemble de la structure en acier et un système de minuterie spécialement développée pour les horloges florales, et piloté par une horloge mère avec antenne GPS. L’entreprise Vacour a réalisé les pièces de la face et du cerclage octogonal du cadran en polycarbonate transparent traité anti UV. L’ensemble de la structure, d’un diamètre de 2.80m, doit résister aux vents, à l’eau et au vandalisme. L’éclairage nocturne par 8 projecteurs LEDs multicolores est commuté par l’horloge pilote et géré par une centrale d’animations. L’architecture florale, le choix des fleurs est à la charge des équipes techniques de la Ville".

La maire adore les horloges, surtout de mauvais goût. Celle du jardin du théâtre, qui a coûté plus de 200.000 euros, a fonctionné 1 an, avant de tomber définitivement en panne.... Heureusement peut-être : 


Cérémonie du 11 novembre au cimetière de Puteaux

DOV38VIX0AA8F-M

Publié sur www.grebert.net

La cérémonie du 11 novembre en hommage à tous les combattants morts pour la France s'est déroulée ce samedi matin au cimetière nouveau de Puteaux. Au nom du Sénateur des Hauts-de-Seine Xavier Iacovelli, ma collègue du conseil municipal Nadine Jeanne et moi avons déposé une gerbe devant le monument aux morts.

Ces cérémonies sont utiles. Pour se souvenir des morts, mais aussi pour rappeler que la démocratie et la paix sont fragiles et qu'il faut beaucoup d'engagement et de courage pour les sauvegarder. Sans citoyen pour rêver et défendre cette utopie, il n'y a plus de démocratie.

DOV38VKXUAA-wHl"La guerre est plus facile que la paix".

En ces temps incertains, souvenons-nous de notre longue Histoire. Rappelons-nous les malheurs que les guerres, provoquées par l'intolérance et la xénophobie, ont entraîné dans chaque famille française.

La liste des plus de 300 Putéoliens morts en 14-18 est là, gravée dans la pierre.

Soyons inflexibles sur nos idéaux républicains de liberté, d'égalité et de fraternité. Mais refusons aussi de nous laisser entraîner par ceux qui veulent les instrumentaliser pour justifier leur haine de l'autre. 

La France est forte, les valeurs démocratiques y sont bien ancrées. Ayons confiance en nous. Soyons dignes de ceux qui se sont battus pour protéger la République. Soyons fiers de cet héritage. Et chérissons le. Pour le perpétuer.

Christophe Grébert


Inauguration de la station de chauffage du quartier des Bergères. La ville de Puteaux oublie de préciser une petite chose...

Bergeres

Joëlle Ceccaldi-Raynaud et son fils Vincent Franchi encadrant ce matin le maire de Courbevoie Jacques Kossowski, pour l'inauguration de la station de chauffage du quartier des Bergères.

Une jolie image. Mais dans son tweet, la ville de Puteaux oublie d'indiquer que le chauffage urbain de cet « Eco-quartier » utilise du fioul lourd et va donc entrainer l'émission de soufre, d'azote, de CO2...

C’est toute la différence entre communication et information...

Lors du conseil municipal du 19 décembre 2014, la majorité ceccaldiste a adopté une convention de délégation avec le Sicudef, syndicat du chauffage de la Défense, pour assurer le chauffage urbain de la ZAC des Bergères (Question 16 de l'ordre du jour). Le Sicudef a fait appel à son tour à la société Enertherm qui assure le chauffage des tours de la Défense. Les propriétaires du nouveau quartier des Bergères, qui pensaient avoir acheté un bien dans un "éco-quartier", n'auront pas d'autre choix que de se raccorder aux tuyaux d'Enertherm. Et comment fonctionne-t-elle cette chaufferie ? Pas au solaire, pas à l'éolien, pas à la géothermie... mais aux énergies fossiles : gaz et fioul lourd, le plus polluant des combustibles !